Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Villefranche de Rouergue II – ESCC          1-2 

 

 

Match 20h00 – Terrain : parfait - Arbitrage : excellent - Temps : on a bien cru amener le brouillard avec nous mais non ! – Température : 7° - Esprit du match : bon - Spectateurs : une mini 50aine, merci aux irréductibles pour le déplacement – 3ème mi-temps : : bien longue pour certains... Au bowling, certains ne font pas que jouer au bowling...

 

                                                                                                                              

Compo : Fa, Sim, Juju, Gaël, Bast, Cyril, Patxi, Phil, Yo, Max, Kevin, Enzo, Cani et Ben.J – Mars

 

 

 

            Pour son plus lointain déplacement de l'année, l'ESCC continuait la série de rencontres face aux grosses écuries après Dourdou, en rendant visite aux réservistes de Villefranche de Rouergue. Pour rappel le match aller, première journée du championnat, s'était conclue par un 4-4 avec un scénario renversant, l'ESCC étant mené 4-2 à la 85ème et au final avait même eu la balle du 5-4 dans le temps additionnel.

            La victoire acquise la semaine dernière plaçait l'ESCC dans des conditions favorables à l'orée de cette rencontre. Pourtant les débuts très timorés de l'ESCC, et c'est peu de le dire, semblaient annonciateurs d'une soirée longue et difficile. Seuls deux éléments semblaient favorables à l'ESCC en cette entame : le manque de réussite offensive adverse et surtout, un impeccable Fabien qui réalisait deux parades décisives sur sa ligne.

En effet, les vingt premières minutes étaient à sens unique, sous une complète emprise des locaux. D'ailleurs, dès l'engagement, les locaux donnaient le ton en se projetant ultra rapidement aux avants postes via un jeu rapide et en peu de touches. Et parallèlement à l'excellente entame, l'ESCC multipliait les approximations tant dans les transmissions que dans le positionnement. Un déchet dans des zones, qui plus est, dangereuses. C'est bien simple, statistiquement parlant, l'ensemble des joueurs de champs créditait chacun la colonne de ballons perdus de 3 unités dans le premier quart d'heure.

Pour que le peu de spectateurs ne voit pas le score bouger, il fallait par deux fois que Fa sorte le grand jeu dont une énorme parade main ferme sur une frappe à ras de terre du 8 adverse. Ce dernier qui par deux fois loupait inexplicablement le cadre, malgré une position idéale.

            Toutefois entre réussite (beaucoup), solidarité et sacrifice, l'ESCC progressivement montrait un visage, enfin plus fringuant. Et parallèlement à cette meilleure attitude, l'ESCC faisait mouche sur sa première tentative, sur un contre rondement mené consécutif à un corner repoussé par Max, Kevin fixait son vis à vis, résistait au retour de ce dernier puis servait Patxi dans la profondeur côté droit qui en faisait de même en adressant un centre à Cyril qui ouvrait le score d'une frappe croisée, à la 30ème. Un réalisme absolu. Et au passage, une scène de joie en ode à M. Valbuena, on n'en dire pas plus par respect pour l'auteur du but et surtout ses rotules, fissurées sur le coup.

            Cette réalisation permettait à l'ESCC de finir ce premier acte avec enfin plus de maitrise dans les débats et de lucidité dans l'utilisation du ballon. Cyril, suite à un relais de Max, servait Patxi dans la profondeur qui voyait sa frappe repoussait par l'immense gardien avant que Kevin n'exagère trop sa chute en mode commedia dell'arte dans la surface malgré un léger accrochage. Toujours est-il que l'ESCC finissait clairement mieux ce premier acte, en atteste le positionnement plus haut de Bast et BenJ.

 

 

            Cette impression se confirmait dès le retour des vestiaires où l'ESCC dominait totalement les dix premières minutes en se procurant d'énormes opportunités à l'image de l'entame des locaux durant le premier acte.

Une énorme séquence collective avec en protagonistes Cyril-Max-Patxi voyait ce dernier sa frappe à une 15aine de mètres repoussait à nouveau par le gardien.  Patxi se muait ensuite en passeur côté droit et adressait un centre tendu vers Bast, qui nous gratifiait d'une ciseau retourné exceptionnel mais limite trop parfait, repoussé par le gardien.  A ce moment là, on le savait pas mais Ocampos allait s'en inspirer pour le lendemain.

La pression exercée par l'ESCC allait enfin payer. Ben.J jouait rapidement une touche pour Kevin, ce dernier débordait son vis à vis et servait Simon en retrait qui doublait la mise à la 55ème.

            Néanmoins, la réaction locale ne se faisait pas attendre avec la réduction du score une dizaine de minutes plus tard, consécutive à un dégagement défensif contré de l'ESCC.

            A partir de là, l'ESCC allait plier mais sans rompre sous les multiples coups de butoirs des locaux durant la dernière demi heure, mis en échec par la solidité défensive retrouvée de l'ESCC articulée autour d'un Enzo impérial. Une dernière demi heure pas des plus exceptionnelles en terme de jeu et qui ne faisait pas honneur au beau football, il est vrai.  Malgré tout, le visage solidaire affiché en cette fin de match permettait à l'ESCC de résister et signer un probant succès face, incontestablement, à la meilleur opposition rencontrée jusqu'ici. Déjà séduisante à l'aller, les réservistes de la cité villefranchoise ont été plus qu'emballants sur ce match retour.  

            Comble du déroulé de cette rencontre, l'ESCC s'offrait trois grosses occasions en fin de match pour faire le break : deux fois par Kevin, subtil ballon piquée et frappe enroulée et, surtout Cani qui voyait son subtil lob sauvait sur la ligne. Un but supplémentaire de l'ESCC qui n'aurait pas été toutefois représentatif de la physionomie du match, pour lequel un partage des points aurait été, somme toute, plus logique. Les déclarations et les discussions d'après match de l'ensemble du groupe abondaient d'ailleurs dans ce sens. Un jour avec. Mais au vu des autres résultats et le resserrement général, fort heureusement que l'ESCC a pu gratter ce précieux succès.

            Avec réussite et réalisme, l'ESCC s'imposait donc, et confirmait sa bonne passe actuelle.

 

 

            Un énorme merci à Auré pour avoir officié à la touche.

 

 

 

 

 

Buts : Cyril et Simon

 

 

Passeurs : Patxi et Kevin

 

 

Le match média (un peu bourré) : ici

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

-  La parade de Fa, main ferme, ras du poteau sur une frappe sèche à une quinzaine de mètres qui laisse l'ESCC dans le match

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- Phil et le 10 adverse, ce dernier voulait au début taper le premier, finalement après quelques secondes ça s'est fini par une accolade de bisousnours.

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

Doubles attributions ->

1- une action à double tranchant décide aujourd'hui de l'attribution du BdP : Cani en est le récipiendaire.

Retour précis sur l'action : 90ème, ce dernier, coutumier des frappes lourdes, tente une balle piquée totalement réussie mais qui a surpris tous les observateurs réguliers de l'ESCC. Sa tentative amenant l'auteur du geste dans une auto description plein d'émotion a se livrer : "je ne sais pas ce qui m'est passé par la tête".

Un BdP, pour ce week-end, orné de reflets d'or.

 

2- la scène de joie de Cyril

 

 

 

 

La zone mixte (mais sans filles !) :

 

 

Enzo : "Un début de match difficile, où la solidarité, un Fabien des grand jours et un brin de réussite nous ont permis de ne pas plier et de prendre l'avantage sur l'une de nos seule occasion. Une seconde mi-tps plus alléchante pour nous où nous aurions pu ("dû") faire le break. Malgré une belle action collective qui nous a permis de marquer le second but, nous avons cédé sur une erreur défensive. La fin du match fut difficile mais il y a des jours avec et des jours sans, ce samedi était pour nous, même si un match nul aurait pu être plus représentatif de la physionomie de la rencontre. On ne va pas bouder ses 4 points..." Félicitations a toutes l'équipe, aux dirigeants, aux supporters et merci à Aurélie pour la touche. Big up au GPS mode Cristiano, et au torticolis cf RCZ... ".

 

 

Bast : " La plus belle opposition de la saison à ce jour sur certainement le plus beau terrain du plateau Excellence. Les 20 premières minutes du match ont été extrêmement difficiles pour nous. Nous n'étions pas au niveau techniquement, et tactiquement on été dépassé. On marque un but sur notre première et seule occasion de la première mi-temps.

A 1-0, on c'est remis dans le bon sens, pour finir la première période avec beaucoup plus d'application et de rigueur. Ensuite on fait 20 premières minute de qualité en rentrant des vestiaires. On joue plus haut, on maitrise la balle, on se crée des occases et assez logiquement on marque le 2nd but. On subit la pression en fin de match, mais on tient

la victoire, grâce à une solidarité exemplaire.

Une grosse performance pour nous en témoigne le fait qu'on soit la première équipe à venir chercher des points ici (ndlr : points de la victoire). On est super content."

 

 

Cyril : " Villeuf´ nous est rentré dedans en début de match avec d'énormes occasions, ou Fa nous sort des arrêts décisifs .. Sur notre seule occasion franche on marque, ce qui nous donne confiance pour la suite . Puis au retour des vestiaires, on marque le second but qui nous soulage en jouant trop facile même, on prend un but bêtement qui relance le match . Mais jusqu'au bout on tiendra la victoire avec un énorme match défensivement. Bravo les gars. Ps: désolé au jardinier pour avoir défoncer la pelouse en célébrant le but ...".

 

 

Kevin : "On va dire que quand l'arbitre à sifflé la mi-temps, je me suis dit qu'on avait fait un petit hold-up, parce que ce n'était pas vraiment mérité. Comme quoi la séance de la veille à porté ses fruits. Puis la seconde MT, s'est bien rééquilibré et on a su faire face avec ce second but sur un temps fort. Il est vrai que Villefranche méritait plus le nul que la défaite mais avec un Fa comme ce soir et une défense de ce niveau, on peut se dire que même si techniquement on passe un peu à côté, on peut quand même gagner les matchs. De bon augure...."

 

 

Patxi : " Jouer et gagner des matchs comme celui là , je crois que c'est pour ça qu'on se retrouve sur les terrains chaque weekend. Surement la meilleure équipe que l'on ait joué cette saison et sur un terrain comme on en trouve rarement à notre niveau. Une victoire qui fait plaisir mais ne nous voyons pas arrivés !"

 

L'ESCC s'exporte avec réussite
L'ESCC s'exporte avec réussite
L'ESCC s'exporte avec réussite
L'ESCC s'exporte avec réussite
L'ESCC s'exporte avec réussite
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :