Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC – AS Aguessac          2-1 

 

 

Match 20h00 – Terrain : initialement praticable et pas trop mal puis dégradation progressive- Arbitrage : compliqué - Temps : hivernal – Température : 3° - Esprit du match : pas terrible - Spectateurs : une 40aine – 3ème mi-temps : pour Max et sa maturité !

 

                                                                                                                              

Compo : Fa, Sim, Juju, Gaël, Bast, Cyril, Rémi, Math, Yo, Max, Kevin, Enzo, Phil et Ben.J – Mars

 

 

 

Inhabituellement, c'est vendredi soir que l'équipe 1 évoluait. Pour la réception d'Aguessac à Curan, l'objectif était d'entretenir la série en cours.

Pas de round d'observation. En effet, dès les 5 premières minutes, les deux formations se créent chacune une énorme opportunité. Les visiteurs, via leur milieu côté gauche, voyaient la frappe de ce dernier détournée par Fa, ras du poteau. Kevin, servi par Max, régissait sur l'action suivante. Le premier nommé servir plein axe à une trentaine de mètres, fixait et éliminait tour à tour les deux centraux par une succession de crochets mais alors que le chemin du but s'ouvrait et par la même une fenêtre de tir idéale, il décidait de faire le crochet de trop. Ou comment passer d'une potentielle action magnifique à...rien.

Les débats s'équilibraient progressivement mais les visiteurs manœuvraient plutôt bien avec un schéma de jeu reproduit à plusieurs reprises qui voyait leur 6 cherchait la profondeur dans le dos des latéraux, dès le départ de chaque action. 

En difficulté en début de match, l'ESCC resserrait défensivement. Le match gagnait en intensité. Et c'est à la demi heure de jeu que l'ouverture du score intervenait suite à une relance adverse interceptée, Rémi, servi par BenJ, adressait un centre au cordeau, comme le veut l'expression mais surtout comme le valait l'action, à Cyril qui, insouciance oblige, d'une magnifique reprise de volée, ouvrait le score après avoir faussé compagnie à l'axe défensif d'un maitre déplacement. Une action propre. 1.0

On atteignait la mi-temps sur ce score de 1-0 en faveur de l'ESCC.

 

On le sait en ce début d'année 2014, Filomène est, météorologiquement parlant, très capricieuse ! En même temps, ça fait un an qu'on a des troubles météo... ! En effet, à la sortie des vestiaires, une surprise attendait les 22 acteurs à la reprise du second acte. Dégradation habituelle du temps oblige, une averse de neige recouvrait d'une fine pellicule blanche la pelouse. Dès le coup d'envoi des 45 dernières minutes, les chutes de neige redoublaient, les locaux ne semblaient même pas surpris, rassurant même les visiteurs et l'arbitre d'un "vous inquiétez pas, tout va bien se passer"

Néanmoins, la rencontre prenait des allures de parodie de football le premier quart d'heure de la seconde mi-temps, le temps que l'averse cesse, ou le simple enchainement de deux passes consécutives et la réussite d'un coup de pied arrêté relevaient d'un exploit incommensurable.

La dernière demi heure se déroulait dans des conditions un peu plus acceptables bien que le terrain portait les stigmates de changement climatique brutal. Le retour à "la normale" faisait basculer la rencontre dans un affrontement pas des plus loyaux, le match était rythmé par de nombreux duels. Résultat très logique, la rencontre perdait nettement en qualité et les locaux en lucidité. Sur une ultime offensive à la 85ème, les visiteurs égalisaient sur un contre rondement mené. On se dirigeait vers un match plutôt logique, les formations ayant au final trop peu penser à produire du jeu en cette seconde mi-temps, quand Gaël à la réception d'un changement de côté de Kevin, débordait pour offrir à Rémi le but de victoire à la 90ème, permettant à l'ESCC d'obtenir un précieux succès. Très précieux succès sportivement.

 

Et extra sportivement, l'équipe fanion se montrait là aussi performante en étant, à plus de 3/4 des joueurs et la totalité du staff, présente à l'animation qu'avait en charge le club dimanche matin. Sur le fond et la forme, c'est bien à ces deux niveaux, aussi important un que l'autre, que les membres de l'équipe fanion doivent être présents. Chose bien faite. A confirmer.

 

 

 

 

 

 

Buts : Cyril et Rémi

 

 

Passeurs : Rémi

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

-  Cyril qui vient conclure une action d'école pour l'ouverture du score avec sa reprise de volée acrobatique

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- on le cherche encore

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- la tentative adverse de justification du but encaissé via le filet troué par lequel le ballon serait passé, sur l'action du second but ! Bien tenté, les deux parties en rigolaient plutôt au final, un peu gros pour passer !

 

 

 

 

 

Money time, finalement, victorieux
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :