Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC – JS Lévézou          0-1

 

 

Match 19h00 – Terrain : assez bon - Arbitrage : plutôt très bonne prestation du trio arbitral. A souligner vu les conditions difficiles. Un sans faute pour des juges de touche et un début plus difficile pour le central en étant très tatillon envers les adversaires du jour - Temps : très venté, trop venté, presque injouable - Température : 7° - Esprit du match : bon + - Spectateurs : 70 – 3ème mi-temps : à domicile

 

                                                                                                                              

Compo : Fa, Sim, Juju, Gaël, Bast, Cyril, Rémi, Den, Yo, Kevin, Enzo, Phil et Ben.J – Mars

 

 

"L'équipe fanion s'inclinait mais un partage des points était envisageable. L'ESCC a surtout confirmé que la thèse de l'accident était valable concernant l'état d'esprit, reste à confirmer ces bonnes intentions face à la JS Lévézou samedi prochain pour un match importantissime. Un match à 8 points."

 

C'est en ces termes que l'on concluait, la semaine dernière, suite à la rencontre face au leader l'US Dourdou. Deux remarques : les joueurs du groupe 1 sont apparemment très nuls en math et n'ont apparemment pas pris conscience de l'importance capitale du match face à un adversaire direct et ensuite, ces derniers semblent depuis quelques matchs alterner des rencontres pour lesquelles, ils convoquent les valeurs nécessaires à la pratique d'un sport collectif en activant un "mode aléatoire".

En effet, l'ESCC s'est à nouveau incliner à domicile 1-0 au terme d'un match de très faible qualité au niveau du jeu, les conditions climatiques avec des rafales de vent violent étant bien entendu en très grosse partie responsable. Plutôt une purge pour les spectateurs qu'une ode au football. Et pourtant les joueurs de l'ESCC auraient pu, auraient du se mettre à l'abri dès le premier acte. Une ouverture du score aurait assuré à 80% la victoire à l'ESCC tant le vent avait un rôle important.

 

Mais tout à tour, les offensives adverses manquaient soit de précision, de puissance, d'intelligence, d'altruisme ou d'égoïsme pour conclure ou alors, tombaient sur le gardien adverse. En première mi-temps et avec le vent en leur faveur, l'ESCC ne concédait au final que très peu d'occasions si ce n'est 2 frappes lointaines.

 

Le retour à la MT sur un score nul et vierge ne présageait rien de bon pour l'ESCC. Au vu des conditions, inscrire un but face au vent s'apparentait à un exploit. L'ESCC venait surtout de laisser passer sa chance durant les 45 premières minutes. L'ESCC avait déjà perdu une partie de la rencontre.

De plus, les joueurs de l'ESCC faisaient preuve d'une inintelligence totale dans l'utilisation du ballon en seconde mi temps (les consignes tactiques servent-elles à quelque chose ? les palabres c'est pour la forme ?) en étirant le bloc et en refusant de construire en partant de très bas, seule possibilité pour conserver la possession du ballon et créer les décalages. Aurait il encore fallut en avoir conscience collectivement. Le bloc s'étirant rendait quasi impossible les décalages. Les ballons longs devenaient le seul recours. Un recours voué à l'échec. Comble de cette mauvaise utilisation et ineptie : l'ESCC encaissait un but, en jouant vite un CF en sa faveur dans le rond central côté opposé et aérien ...! 50 m, un contre plus tard et un corner concédé, la JSL, sur sa première occasion ouvrait le score d'une tête décroisée. L'équipe adverse réalisait ce que l'ESCC avait été incapable de faire. 1-0 à la 60ème.

Quelques minutes plus tard, les visiteurs étaient réduits à 10, pour il est vrai les deux seules fautes du match du 3 adverse. Mais la spectacularité de ces interventions ayant pris le pas sur la dangerosité, c'est assez logiquement que l'arbitre décidait de l'expulsion.

Toujours est il que cela n'arrangeait en rien l'ESCC qui s'obstinant à utiliser le ballon à contre courant. Seul un CF excentré de Kevin  à la 85ème détourné, faisait planer un danger ainsi que Denis sur sa frappe croisée après un service d'Enzo.

L'ESCC s'inclinait donc logiquement 1-0 et relançait totalement son adversaire du jour. Après cette série de contre performances, l'ESCC est totalement engluée dans la course au maintien. Un rappel pour certains, si tout le monde n'en était pas conscient.

 

De plus, ces deux défaites consécutives à domicile semblent laisser insensible la majeure partie du groupe alors qu' "à la maison", on devrait plutôt parler de terres sacrées et tout faire pour ne pas se faire marcher dessus. C'est en quelque sorte bafouer la réputation de "terre hostile" (sportivement parlant hein !, pas de quiproquo, soyons pas à l'origine d'une baisse de la démographie sur les 5 prochaines années!) que de s'incliner deux fois consécutivement. Et ce, dans une normalité désarmante.

Qui plus est lord d'un derby !!! mais la aussi cette notion semble étrangère... heureusement qu'on est pas dans une poule Lévézou en 3ème Div., sinon on se ferait marcher dessus tous les WE ! Je veux bien que le monde s'ouvre à la mondialisation et qu'on doit faire preuve d'ouverture vers l'extérieur mais un derby doit décupler les notions d'identité, d'appartenance à un club, à des couleurs, à une histoire. Le groupe 1 l'a en partie méprisé.

Réveil bordel !!!

 

 

 

 

 

 

 

Buts :

 

 

Passeurs :

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

-  la parade du portier adverse au bout de 10 minutes de jeu sur la tête de Kevin.

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- les juges de touches, une performance nickel. Et ce dans un derby ! Merci à eux.

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- les multiples actions ou les joueurs sont passés au travers au niveau aérien en raison du vent. Assez original et bien marrant !

 

 

 

 

 

Vent très contraire pour l'ESCC
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :