Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A.S. St Laurent/La Canourgue – ESCC            3-2

 

 

Match 20h – Terrain : bon, pelouse un peu haute - Arbitrage : bon + - Temps : parfait - Température : 18° - Esprit du match : très bon - Spectateurs : 60 – 3ème mi-temps : Back to The Vioulou en featuring avec la 2 ! Et comment dire le temps additionnel a été long, très long ! On a attendu le livreur de journaux du dimanche matin pour vérifier les minutes des buts !

 

 

                                                                                                                              

Compo : Fa, Sim, Yo, Cèdric R, Gael, Bast, Kevin, Den', Juju, Cyril, Enzo, Phil, Paul et Ben.J

 

 

 

 

On entrait dans les dix dernières minutes quand, enfin, l'ESCC allait trouver la faille. Plus d'une heure de jeu que l'ESCC manquait tout simplement de réalisme pour scorer et d'un brin de réussite pour refaire son retard d'un but. Un but encaissé à la 2ème en 1ère MT. Et c'est sur une récup de Simon côté défensif gauche, ce dernier décalait BenJ plein axe au rond central qui servait Yo, couloir droit. Ce dernier déposait une galette-cuisson parfaite à Ga, qui décroisait sa tête au second pour égaliser, au terme d'une séquence collective.

L'ESCC se trouvait alors à la croisée de sentiments opposés : pousser pour aller chercher ce second but qui semblait largement envisageable ou alors se contenter de ce partage de points.

Dans l'euphorie et le soulagement de l'égalisation, l'ESCC continuait à pousser et semblait proche du second but. Sur une possession aux abords de la surface, l'ESCC perdait le ballon. on jouait alors la 85ème. 15 secondes plus tard, l'ESCC encaissait le second but, une nouvelle fois sur contre ! Incompréhensible à l'extérieur mais pourtant bien réel. 2-1

L'ESCC jetait, qui plus est, ses ultimes forces et obtenait un corner dans les ultimes minutes du temps règlementaire. Cyril trouvait la déviation de BenJ au premier, la trajectoire de la balle percutait la main du 4 adverse. Impensable. l'ESCC allait bénéficier d'une seconde balle de match. Pour égaliser. Kevin, avec réussite, c'est peu dire, convertissait son penalty, en force et entre jambes du gardien. 2-2. L'ESCC, l'expérience aidant, décidait évidemment de se contenter du nul.

Sur l'engagement, les locaux tentaient de tromper Fa de loin. L'arbitre voyait cette tentative, vraisemblablement à tort, déviée. Ce qui offrait un ultime corner. Sur celui-ci, le 4 adverse s'élevait une tête plus haut que tout le monde pour délivrer les siens. 3-2.

Les minutes des quatre derniers buts étaient donc : 80, 85, 90 et 90+4.

Le football, son côté débridé, l'oubli de toutes considérations tactiques, le dépassement de fonctions,.. bref, ces 10 dernières minutes avaient offert aux supporters un scénario fou.

 

Selon le camp, il est cruel ou magique.

La saison dernière, par deux fois, ce scénario avait tourné en faveur de l'ESCC. Cette fois-ci se fut en faveur de l'entente aveyro-lozérienne au terme, si l'on devait comparer, de la rencontre que l'ESCC a sans doute le plus dominée sur les 3 dernières.

Car oui, cette rencontre fut inédite, 2 buts encaissés sur contre à l'extérieur, peu d'opportunités adverses, a contrario une salve d'occasions pour l'ESCC, une prestation dans le jeu, somme toute, de bon niveau. Puis des prestations individuelles qui surtout mettent en relief l'écart de niveau de performance entre les 3 derniers matchs précédents et cette rencontre. Pour certains, on espère que c'était leur frère jumeau et non eux mêmes qui jouaient. Car la différence d'envie et d'implication, et on parle même pas de performance purement sportive, était abyssale.

 

Le football est comme ça parfois : dominer n'est pas synonyme de gagner.

On l'aime aussi pour ça.

 

Place désormais à la coupe le WE prochain avant d'enchainer 3 rencontres consécutives à domicile.

 

Un bigup à la 2 et aux filles pour leurs victoires.

 

 

 

Buts : Gaël et Kevin x2

 

 

Passeurs : Yo

 

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

-  Il sera adverse. Le coup de tête victorieux à la 90+4 du 4 adverse et vu son extension, une chose est sure, il a pas du sécher les ateliers gainage/abdos

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- l'état d'esprit général à la fin du match entre joueurs malgré cette fin de match rebondissante !

 

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Soir de première, Paul, pour sa première apparition et premier ballon : demi-volée complètement déchirée. Welcome !

 

Magie du football défavorable
Magie du football défavorable
Magie du football défavorable
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :