Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Campuac/Golinhac– ESCC            3-1

 

 

Match 19h – Terrain : finalement pas si mauvais - Arbitrage : excellent et les assesseurs aussi. Merci Tom ! - Temps : parfait - Température : 15° - Esprit du match : bon - Spectateurs : une petite centaine – 3ème mi-temps : en ce week-end, largement la meilleure des 3 disputées ! Pas eu trop besoin de rappeler les consignes !

 

 

 

Compo : Fa, Sim, Yo, Phil, Gaël, Bast, Cédric R, Juju, Kevin, Den', Enzo, Cyril et Ben.J

 

 

 

 

Afin de simplifier votre serviteur et vous-mêmes dans un objectif de gain de temps et...de temps, il aurait été bien plus simple, pour résumer cette rencontre, de renvoyer au compte rendu du même affrontement entre les deux équipes, il y a de ça deux saisons : ici

En effet, la similitude des ces deux rencontres, espacée de deux saisons, est telle, qu'on aurait pu s'épargné ces quelques lignes. Mais les 2 millions de followers (toujours plus !) du club auraient sans doute menacé ouvertement le board du club en l'absence de communication adaptée sur ce premier accroc et crié à l'escroquerie vu l'abonnement premium à ce blog de 50€/mois  réglé au club !

 

Plus sérieusement, cette rencontre, cuvée 2014/2015, a pris des allures tellement proches du match d'il y a deux, que cela en est presque troublant : même score, mêmes types de buts encaissés, mêmes minutes pour les buts, même évolution du score,... Mais surtout même impression !

Si l'on se place dans la seule dimension de ce match, indépendamment des rencontres précédentes ou autres éléments, l'ESCC a subi et constaté exactement...ce qui était prévu !

Ce n'est pas faute de ne pas être au courant !

Il fallait à peine 2 minutes pour que l'ESCC se saborde, très tôt, trop tôt. Sur le premier duel aérien, le 7 adverse trouvait exactement ce qu'il cherchait : un CPA. Ce CPA amenait l'ouverture du score du capitaine adverse qui effleurait le ballon bizarrement mais efficacement, dans un bloc défensif plus qu'attentiste pour l'ouverture du score. Parler d'attentisme est pour le coup, une description de l'action très politiquement correcte...

Alors que l'ESCC depuis le début de la saison s'était montré plutôt fringante en début de match, ce commencement de rencontre était diamétralement opposé.

Toutefois, au pied du mur, l'ESCC ne pouvait que réagir. Et paradoxalement, l'ESCC, ne terme de positionnement du bloc, allait réaliser sa meilleure demi heure. L'ESCC avait la possession du ballon et faisait preuve d'une meilleure utilisation de la sphère que le bloc adverse. Menant 1-0, les locaux mettaient en place un jeu ultra direct en utilisant essentiellement la vitesse de ces milieux/ailiers et en négligeant étonnamment l'utilisation de joueurs au profil pourtant très techniques comme le 7 ou le 10 qui recevaient plutôt des briques aériennes que des ballons soyeux au sol.

Néanmoins, l'ESCC se muait plutôt en équipe de hand. Tournant autour des 18 très fréquemment mais sans trouver véritablement d'ultimes décalages. Pourtant Denis, d'une demi volée, exécutée magnifiquement, voyait sa tentative fuir le cadre de quelques centimètres. L'ESCC obtenait pas mal de CPA mais n'utilisait pas à bon escient ces phases de jeu. Mais l'ESCC continuait à essayer de vouloir jouer, un point positif !

Mais le scénario sans pitié de ce match pour l'ESCC voyait les locaux sur une action très similaire encaisser un second but sur un CPA mal renvoyé. 35ème, 2 occases, 2 buts.

Les 10 dernières minutes étaient plus équilibrées. Le second but ayant cassé le rythme.

 

 

A la reprise du second acte, l'ESCC avait pour ambition de revenir très rapidement au vu du contenu, tout de même intéressant de la 1ère MT.

Mais ce second acte débutait bien différemment. Les locaux utilisaient le ballon de façon bien plus propre et procédaient en contres. Un jeu assez direct mais précis et adapté parfaitement aux profils individuels composant la formation. Lors du premier quart d'heure l'ESCC était largement dominé. Et alors que les noirs et blancs commençaient à nouveau à se montrer plus entreprenants dans le jeu, les locaux inscrivaient leur troisième but à la 65ème.

L'ESCC, mené 3-0, venait de prendre un sacré coup sur la tête, le match perdait nettement en intensité et en rythme, l'issue ne faisant plus aucun doute. Le dernier quart d'heure voyait l'ESCC jetait ses dernières forces dans la bataille alors que les locaux avaient plusieurs balles de contres. L'ESCC réduisait le score dans le temps additionnel, donnant ainsi une ampleur plus mesurée au score et tout de même, plus représentatif des débats équilibrés du premier acte.

L'ESCC concédait donc sa première défaite face au leader actuel au terme d'un match dont l'ESCC connaissait pourtant, le scénario à l'avance. Si la défaite sur cette rencontre est logique et normale, ce premier accroc matérialise aussi un délitement constaté, tant dans le jeu qu'au niveau des prestations individuelles lors des deux dernières rencontres, qui a pris toute sa dimension face à l'adversaire du jour, d'un niveau footballistique sans nul doute équivalent en apparence, mais aux valeurs mentales intrinsèques bien supérieures aux noirs et blancs sur cet affrontement, notamment à 3-0 où les attitudes en phase défensive de certains joueurs de l'ESCC laissent très interrogatives...

 

 

 

           

 

 

 

Buts : Enzo

 

 

Passeurs :

 

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

-  La demi volée de Den' hors cadre aurait mérité meilleur sort tant l'exécution du geste dans cette position est difficile

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- le trio arbitral

 

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Très contre-footbalistique, l'attitude de certains joueurs de l'ESCC sur les dernières minutes. Etre mené 3-0, n'empêche pas de défendre...

 

Sévère puis, au final, logique
Sévère puis, au final, logique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :