Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Revue de presse : Le Debrief' et le brief'

 

 

Un WE, à nouveau, très chargé attendait l'ESCC, précédant le 11 novembre et l'Armistice 1918.

En parlant de tranchées, c'est l'équipe fanion qui semble être au fond du trou après ce match nul. Le magazine "Jardiner tranquillement" consacre d'ailleurs 3 pages sur "Comment creuser un trou si rapidement pour planter ?". Planter oui, mais pas des buts !

A noter la signature d'un gros contrat pub pour le capitaine de l'équipe fanion avec une firme exploitant le caoutchouc, en signe de reconnaissance au marquage élastique à l'origine de l'égalisation adverse du week-end.  

Le soutien populaire des virages du Philomène Stadium semble n'être plus que légende après le communiqué des supporters qui préfèrent "assister aux matchs des vétérans ou U13, voire plutôt contempler des brebis paître". C'est dire.

 

Pour les filles, retour au sportif !  En effet, la trêve automnale avait été l'occasion pour la PQR (Presse Quotidienne Régionale et pas autre chose... je vous ai vu venir...) d'empiler les reportages sur les vies festives de l'équipe féminine. Si pour certaines de nombreuses dérives persistent, en atteste les problèmes persistants d'équilibre de leur serial buteuse en soirée, soit disant lié à un choix matériel, c'est bien du carré vert que les satisfactions jaillissent. En effet, les quotidiens locaux ont réservé un accueil dithyrambique lors du succès dans le cadre du derby, dans un cadre champêtre. "Hastag Magazine" consacrant une édition spéciale au coach pour sa capacité à réagir en conférence de presse via différents hastags. Le Twitter d'Or lui tend les bras selon les spécialistes et les milieux autorisés, pour " sa maitrise exceptionnelle des réseaux sociaux".

 

Pour l'équipe 2, c'est plutôt des supports de presses œuvrant dans le domaine psychologique et la préparation mentale qui se sont intéressés aux réservistes.

Psychologie du Football titrant simplement "Comment est ce possible ?" en référence aux visages affichés et diamétralement opposés lors deux dernières sorties. Par contre l'équipe 2 fait l'objet de récupération politique au vu de la mixité de catégories d'âges présentes dans l'équipe. Pour être en adéquation avec les catégories et pour éviter les pratiques discriminatoires, certains demandent la création de la catégorie des U40, pour les joueurs approchant le demi siècle mais dôté d'une seconde jeunesse, comme le triple buteur de ce WE ou le meneur de jeu "ultra gaucher". Pour le pied, pas pour le parti !

A noter que le milieu-attaquant-remiseur-coach de  l'équipe II ESCC fait l'objet d'un nouveau reportage pour vanter son jeu de tête. Non, en fait pas son jeu de tête. Tom S, moitié de son physique mais deux fois plus efficace au niveau aérien, devrait prendre ça en main pour le faire progresser et reste disponible à part le second dimanche soir de novembre.

 

Pour l'équipe 3, trêve automno-hivernale oblige, la mise au vert se poursuit, ici et là dans les différentes bourgades locales. Pour diversifier leurs activités, l'ensemble du groupe a d'ailleurs un contrat exclusif avec TripAdvisor pour noter les différents lieux de convivialité dans lesquels ils évoluent. Pour ne pas dire les bars locaux ! Une forte rémunération à la clé.

 

Enfin et pour conclure cette revue de presse, une nouvelle salve de compliments est perceptible dans les journaux pour pour décrire la soirée plutôt réussie samedi dernier dans un village voisin. Si c'est plus qu'un village, c'est surtout plus qu'une masse que l'ESCC, dans son oeuvre collective, a laissé.

Gageons que cette efficacité se retrouve désormais dans toutes les mi-temps.

 

« Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes, ayant existé ou qui vont exister ne saurait être que fortuite. »

 

‪#‎ESCC ‪#‎fake ‪#‎vastefumisterie

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :