Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AS Aguessac  – ESCC           5-3

 

 

Match 15h – Terrain : humide - Arbitrage : bon - Temps : humide mais bon pour le football - Température : 10° - Esprit du match : très bon - Spectateurs : une soixantaine – 3ème mi-temps : absente, dimanche oblige

 

                                                                                                                              

Compo : Fa, Sim, Yo, Cédric, Flo, Ga, Thom, Paul, Enzo, Juju, Patxi, Kevin et Ben.J

 

 

 

            L’équipe 1 n’arrive décidemment pas à se sortir de sa spirale cauchemardesque. En signant une prestation, à nouveau, identique en terme de contenu aux quatre dernières rencontres en championnat avec de nombreuses opportunités offensives de pouvoir scorer à maintes reprises, l’ESCC s’incline 5-3 à Aguessac. Mené 1-0 contre le cours du jeu, car auteur d’une entame quasi parfaite (récupération haute, bloc équipe en place,...), après une prise  de balle de Fa savonneuse, l’ESCC, bien que perdant Kevin sur blessure à la 20ème, réagissait rapidement en égalisant par Enzo suite à un CF excentré et un cafouillage, d’un maitre pointu puis en reprenant l’avantage par Paul, auteur d’une frappe enroulée du droit magnifique pour le 2-1. Avant cela, l’ESCC s’était « permis » de louper deux énormes opportunités sur une double occasion ou ni Patxi, ni Enzo, ne parvenait à glisser la sphère au fond des filets. L’ESCC en menant 2-1 redonnait au tableau d’affichage un score plus représentatif des débats tant l’ESCC dans l’agressivité et la récupération s’était montré présent. La présence de la demi finale une semaine plus tard semblait bien loin dans l’esprit des noirs et blancs qui en terme d’engagement se montraient irréprochables. Toutefois, progressivement le milieu adverse reprenait des couleurs dans les débats et diminuait l’emprise des milieux de l’ESCC. Et c’est sur CPA que les locaux retrouvaient la parité.

C’est sur ce score de 2-2 que les équipes retrouvaient les vestiaires. L’ESCC ayant signé finalement un premier acte plus qu’intéressant et de mener d’un but n’aurait pas été volé au vu des 45 premières minutes.

 

            La mi-temps changeait la donne. Réveillés sans doute par leur coach, les locaux revenaient avec des intentions tout autres. Les locaux repassaient devant à la 50ème sur une action litigieuse, le buteur semblant HJ. Le 4ème but ne laissait pas de place au doute, les locaux signant une action offensive magnifique. Le 5ème intervenait sur un penalty logique. Un début de second acte catastrophique (3 buts encaissés en 20 minutes). Toutefois, l’ESCC réagissait enfin et après avoir réduit le score à la 70ème par Gaël d’une demi volée plat du pied magnifique, les noirs et blancs allaient maitriser totalement les 20 dernières minutes, se procurant largement assez d’opportunités pour recoller au score. En vain. Mais pourtant, tour à tour, Paul, Patxi, Ga, Thom, Simon, BenJ tentaient de loin, de près, du gauche… Rien n’y faisait, l’ESCC signait un 4ème match consécutif au scénario quais similaire…

            De l’extérieur, le côté « manque de réussite » et « il nous manque que cela pour vaincre » peut paraitre surfait mais au vu des derniers matchs, c’est bien parfois la seule explication. L’investissement des joueurs n’est pas à remettre en cause. Aucune retenue lors de cette rencontre n’était constatable, l’ensemble du groupe s’est livré sans retenue. C’est une affaire alors de niveaux individuels et collectifs mais il semble pourtant que ce groupe a montré des aptitudes, que ne représente pas la mauvaise passe actuelle…et le classement consécutif à celle-ci…

Il était sans doute écrit que mars et avril 2015 seraient dénués de toute réussite offensive en championnat, en voici à nouveau le cas.

 

            Toutefois, le groupe 1 a l’opportunité de sauver la face samedi prochain et ce, de la plus belle des façons…

 

 

 

 

           

 

 

Buts : Enzo, Paul et Gaël

 

 

Passeurs :

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- les belles réalisations de Paul et Gaël

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- l’esprit général de la rencontre, ça faisait du bien après le week-end précédent

 

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Kevin, légèrement ouvert à l’arcade mais saignant abondamment, qui se répartit le sang sur le visage pour renforcer son côté guerrier… Hollywood lui tend les bras !

Un air de déjà-vu

Partager cet article

Repost 0