Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

US Espalion  – ESCC           2-2

 

 

Match 20h – Terrain : parfait - Arbitrage : bon mais trop de sanctions administratives pour un match sans aucun excès d'agressivité - Temps : parfait - Température : 13° - Esprit du match : bon - Spectateurs : une cinquantaine, 80% de l'ESCC – 3ème mi-temps : chronométrée !

 

                                                                                                                              

Compo : Fa, Sim, Yo, Bastos, Flo, Ga, Djéje, Cyril, Paul, Enzo, Juju, Patxi, Kevin et Ben.J

 

 

 

            5 matchs en 16 jours. Un rythme de cador européen engagé sur 3 tableaux... Et bien non, c'est juste le programme de fin de saison qui attend l'ESCC du 30 avril au 16 mai. 5 matchs, 5 batailles pour aller chercher un maintien dont personne, on entend par là tout observateur extérieur, n'ose y voir une issue positive... à ce jour.

            En déplacement à Espalion, l'ESCC enchainait alors son 3ème déplacement consécutif en championnat. Les deux précédents avaient été remplis de frustration et déception.

            Bien loin du contexte du match aller, ce match retour reporté et re-reporté venait proposer à l'ESCC un défi de taille.

            Les premières minutes, enfin le premier quart d'heure venait confirmer ces impressions. Circulation de balle adverse rodée, déchet technique quasi inexistant, mouvements entre les lignes réglés, déplacements/appels coordonnés, l'ESCC passait un premier quart d'heure plutôt à chercher le ballon qu'à le faire tourner. En quelques minutes, l'ESCC venait de se confronter aux meilleures séquences collectives en terme de possession de balle depuis bien longtemps. Mais paradoxalement l'ESCC ne concédait que très peu d'occasions. Et c'est lorsqu'enfin les noirs et blancs mettaient le pied sur le ballon et semblait en place que ces derniers se faisaient punir sur 2 renversements d'ailes d'écoles. En 3 minutes, l'ESCC pliait et était à un souffle de rompre définitivement... Mais passé 5 minutes de tergiversations, énervements, soupirs, regards hagards - un sacré mélange vous dis-je - l'ESCC, au gré d'un réaménagement tactique, calmait ses ardeurs négatives pour retrouver un allant positif sous l'impulsion de ses offensifs. Kevin commençait à envoyer deux frappes flottantes, Cyril trouvait le petit filet puis, enfin, l'ESCC aurait pu, avec un soupçon de générosité obtenir deux penalties. Mais les deux mains involontaires adoubaient l'arbitre, aussi, dans sa décision. Et enfin, Enzo, après que Kevin est éliminé 3 vis à vis en 8m² , voyait son retourné - oui, oui Enzo ! - passait un cheveu en dessus la transversale ! Une réduction du score juste avant la MT aurait permis de remettre l'ESCC sur les rails.

            L'ESCC rejoignait la pause avec ce double sentiment : dépassé en début de match mais complètement revenu aux affaires en seconde partie de mi-temps.

            Cette impression se confirmait au retour des vestiaires. L'ESCC retrouvait le terrain en dominant le début dès la reprise. Patxi confirmait cette emprise en coupant un centre de Paul pour réduire le score. Puis Paul était à deux doigts d'égaliser mais sa frappe fracassait la transversale. Toutefois, l'ESCC continuait sur cette lancée et profitait d'un déchet technique bien plus conséquent de la part du bloc adverse. Ainsi Patxi égalisait à la 60ème sur un service de Cyril puis dans la foulée, sur un service d'Enzo, voyait sa tentative trouvait à nouveau la barre...

            Cyril ensuite tergiversait un poil trop à la retombée d'un ballon à l'entrée des 18. Une des dernières véritables opportunités. En effet, la débauche d'énergie 70 minutes durant, pour recoller au score commençait à peser dans les organismes. L'ESCC s'exposant en fin de match à des contres et offensives. Par deux fois, les centres rasants faisaient passer un sacré frisson dans les rangs noirs et blancs.                                 

            Même si l'ESCC avait largement les occasions de scorer une troisième fois, le match nul reste représentatif de la rencontre. Mais au vu des structures, de son équipe, des joueurs l'a composant, de cette "ville", l'adversaire du jour n'a strictement rien à faire au niveau de l'ESCC et se doit de retrouver les niveaux régionaux au plus vite.

            Quant à l'ESCC, c'est dès demain que Philomène devra refaire parler son côté mystique pour continuer d'y croire encore. Encore et encore.

 

           

 

 

 

 

 

           

 

 

Buts : Patxi x 2

 

 

Passeurs : Paul et Cyril

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Enzo a frôlé l'or avec diamants 22 carats. Sinon Patxi pour le doublé et Kevin pour le râteau dans les 6m

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- la fidélité des fidèles parmi les fidèles des supporters. Magnifique !

 

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- les 3mn de décompression nerveuse défensive, période des deux buts encaissés

L'ultime espoir ?

Partager cet article

Repost 0