Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ESCC – AO Bozouls           2-1

 

 

Match 20h – Terrain : humide mais tondu merveilleusement bien - Temps : humide mais non pluvieux - Température : 12° - Esprit du match : tendu - Spectateurs : une 40aine– 3ème mi-temps : 22h30/5h30

 

                                                                                                                              

Compo : Fa, Jason, Nono, Bastos, Enzo, Bast, Ga,  Paul, Juju, Jérem’, Cédric R, Yo, Lio et Ben.J

 

 

 

            L’équipe fanion endosse le rôle de satisfaction du week-end en s’imposant à domicile face à Bozouls. Après un premier acte plutôt équilibré ayant vu l’ESCC trouvait le poteau suite à une frappe de Paul en début de match, c’est plutôt contre le cours du jeu que les visiteurs ouvraient le score à la 30ème sur leur seule véritable opportunité des 45 premières minutes.

Le second acte allait être le cadre de bien plus de rebondissements. Si Gaël trouvait lui aussi le montant dès la reprise, ce dernier égalisait à la 55ème, suivant une frappe repoussée de Julien. C’est Simon , sur un centre impeccable d'Enzo, qui à la 60ème concluait une séquence collective parfaite pour donner l’avantage à l’ESCC. Un score qui n’allait plus évoluer malgré de nombreux rebondissements dans la dernière demi-heure. Une première à domicile, de point de vue comptable, réussie et satisfaisante.

 

 

            Après un intermède réservé au second tour de l'ESCC en Coupe du Midi, le week-end dernier, les noirs et blancs recevaient pour leur première en championnat, à Philomène.

            Une surface de jeu préparée avec amour et professionnalisme par notre jardinier du samedi, Bast, finalement très en l'aise en découpage. D'herbes, bien sûr.

            Cette première à domicile s'apparentait à tout sauf une formalité. Si les résultats de la première journée avaient débouché sur des confrontations équilibrées en terme de résultats, seul Bozouls, adversaire du soir, n'avait pas fait dans le demi mesure en s'imposant 4-0.

            L'ESCC recevait donc, au regard de ce résultat et de son effectif, un candidat au podium.

            Les premières secondes confirmaient cette tendance. Une charnière imposante, une colonne vertébrale de qualité et des individualités offensives, l'ESCC allait avoir fort à faire.

Pas de round d'observation, les débats s'équilibraient rapidement. Toutefois, c'est bien l'ESCC qui se montrait dangereux offensivement. Paul se créait lui même la première énorme occase. Après un contrôle dos au but puis s'être retourné, sa frappe en pivot trouvait le montant. Ensuite si Ben.J et Simon rivalisaient d'inefficacité dans les CPA, celui de Bast, côté gauche obligeait le gardien à un arrêt décisif. L'ESCC semblait, à cet instant là, mieux en place. Pourtant à la 30ème, suite à un CF vite joué à la médiane, les visiteurs ouvraient le score d'une frappe flottante à 25m. L'ESCC accusait le coup. Pas grand chose ne se passait dans les 10 dernières minutes de ce premier acte.

 

            Au retour des vestiaires, l'ESCC allait complètement maitriser les débats pendant 20 minutes. Les enchainements et les séquences se faisant plus dangereuses. Jason pensait égaliser mais l'homme en noir invalidait le but pour une supposée faute. A partir de là, le match prenait une dimension quelque peu renversante, entre buts refusés et sanctions oubliées. Sur l'action suivante, Fa voyait le 9 adverse avoir un fuseau horaire de retard pour jouer le ballon et le percutait, plutôt inexplicablement. Un carton orange foncé était demandé.  Alors que Gaël trouvait le poteau sur une demi volée exquise, ce dernier suivait parfaitement la frappe de Juju pour égaliser, à l'affut ! 1-1.

Rapidement, l'ESCC renversait complètement la tendance en prenant l'avantage par Simon, suite à une séquence collective travaillée et re travaillée aux alentours de la 60ème.

            Logiquement ou pas, l'ESCC reculait quelque peu, et les visiteurs sur un contre et un service en profondeur égalisaient. Le but était à nouveau refusé pour une faute sur Bastos, il est vrai, inexistante.

            Les 20 dernières minutes étaient décousues. Bozouls poussait mais l'ESCC avait des opportunités en contres pour aggraver le score.

Rien ne semblait bouger. Mis à part que Bozouls pensait égaliser à nouveau à la 90ème, le but était à nouveau refusé, le ballon ayant franchi la ligne sur le débordement précédent.

Le temps pris pour acter la décision arbitrale laissait planer le suspens et un sentiment d'injustice côté visiteurs.

            L'ESCC validait donc ce premier succès au terme d'un premier acte rageant, en encaissant un but sur la seule opportunité offensive adverse et, une seconde MT plus aboutie offensivement mais néanmoins pas complètement maitrisée pour autant.

 

            RDV dans 15 jours pour confirmer hors des bases de l'ESCC.

 

 

 

 

Buts : Gaël et Simon

 

 

Passeurs : Enzo

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Simon, pour sa demi-volée, pied droit !

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

-

 

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- les CF de l’ESCC

A rebondissements

Partager cet article

Repost 0