Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ESCC  – US Laissac           0-2

 

 

Match 19h – Terrain : plutôt bon - Arbitrage : très bon - Temps : footbalisitiquement parfait - Température : 10° - Esprit du match : bon - Spectateurs : une bonne 50aine – 3ème mi-temps : tardive pour tous

 

                                                                                                                              

Compo : Fa, Sim, Nono, Bastos, Enzo, Bast, Ga,  Paul, Cyril, Lio, Cédric R, Juju, Will et Ben.J

 

 

 

 

« Enfin, l’équipe 1 à défaut de Coupe du Midi, mettra son calendrier à jour en championnat ce week-end avec la réception de Laissac. Après son succès face aux réservistes de Séverac, une victoire permettrait aux noirs et blancs de grimper sur le podium en s’emparant de la seconde place entre Pareloup-Céor et Saint-Affrique 2. Les deux adversaires suivants ! ».

 

 

 

            La présentation du contexte du match situait bien l’importance de cette rencontre.  Après les, plutôt, bonnes dispositions que l’ESCC avaient laissées entrevoir la semaine dernière face à Séverac, l’ESCC était attendu. Les premières minutes étaient plutôt difficiles, le bloc adverse débutait mieux la rencontre. Et se montraient dangereux sur CF notamment, faisant passer, sur deux ballons fuyants, deux grosses frayeurs. Paradoxalement, l’ESCC se réveillait par deux contres attaques éclairs côté gauche qui par deux fois amenaient le danger ultra rapidement dans la surface adverse. Ces deux actions allaient, par conséquent, complètement calmer les ardeurs des visiteurs, après avoir dominé les 10 premières minutes.

Les rôles s’inversaient alors complètement. L’ESCC durant 20 minutes dominait complètement les débats. En obtenant 4 énormes opportunités mais surtout en pratiquant un football rapide et plaisant. Toutefois, ni Bastos, Simon ou encore Paul et Gaël ne trouvaient offensivement la faille. Un refrain qui allait revenir inlassablement durant cette rencontre… Sur certaines actions, on se demandait même comment l’ESCC n’avait pas pu ouvrir le score notamment sur ce CF de Cédr’ dévié puis repris par Bastos au second poteau.

            La fin du premier acte voyait la partie perdre en intensité après l’excellente entame adverse puis la très bonne réaction des locaux, les 10 dernières minutes étaient moins enjouées, parallèlement, de plus, aux premiers changements, de part et d’autre.

 

            La reprise du second acte était assez équilibrée et les débats se cantonnaient au milieu de terrain. Toutefois, progressivement le bloc équipe de l’ESCC évoluait de plus en plus haut, obligeant les visiteurs à évoluer uniquement en contres pour apporter le danger ou alors, sur CPA.

De l’heure de jeu jusqu’à la 85ème, l’ESCC allait complètement dominer la rencontre. Fa allait être mis à contribution une seule fois sur une frappe lointaine l’obligeant à sortir une claquette magnifique puis quand la défense de l’ESCCC se faisait surprendre à la 80ème sur un long ballon dans son dos. L’attaquant adverse se précipitait et négociait maladroitement une énorme balle de but.

            Pour le reste l’ESCC pilonnait la défense adverse pendant presque 25 minutes mais le résultat allait être identique pour chaque tentative. L’ESCC manquait soit de précision, soit de réussite ou de lucidité dans le dernier geste. Willy, Jason et Paul (qui trouvait une nouvelle fois le montant), obtenaient surement les opportunités les plus représentatives de cette main mise sur le match.

            Et le scénario catastrophe allait se produire. Sur une faute anodine 5 mètres, après la médiane suite à un duel après un énième ballon renvoyé par la défense adverse. Le 10 adverse, sans solution de ses partenaires, jouait le CF rapidement et magnifiquement. Sa tentative de plus de 50 mètres lobait Fa. 0-1. Le scénario était cauchemardesque !

            Ce dernier prenant une dimension encore plus importante quand sur le dernier contre, Simon stoppait en position de dernier défenseur à la 93ème l’attaquant adverse. Penalty logique et carton rouge aussi. L’arbitre avec pédagogie n’appliquait pas la sanction suprême. Le 5 adverse par contre ne sa faisait pas prier pour le 2-0. L’ESCC s’inclinait 2-0. Une énorme déconvenue et qui plus est à domicile ! Une performance qui vient complètement relativiser le bon début de saison du groupe.

 

            Cette rencontre s’apparentait à un véritable tournant. L’ESCC pouvait confirmer ce début de saison en le rendant très bon en cas de victoire tout en s’emparant de la seconde place, avant d’affronter le 3ème puis le leader. Cette défaite transforme un, potentiel, très bon début de saison en un bilan très mitigé en championnat et une invincibilité à domicile volant en éclats dès la 3ème réception ! De plus, avec 6 petits buts marqués en 5 matchs, il est impossible avec cette moyenne d’un peu plus d’un petit but par match d’ambitionner quelque chose, dans une compétition au long cours, tel que le championnat.

            Avec ce coup d’arrêt, l’ESCC est dans l’obligation d’aller s’imposer à l’extérieur puis de s’imposer dans le cadre du derby une semaine après ! Vaste programme !

           

 

 

 

           

 

 

Buts :

 

 

Passeurs :

 

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- le premier but adverse

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- l’attitude de l’arbitre, clame et pédagogue

 

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Cyril et son contrôle manchette, en ode au récent titre des volleyeurs français !

Club de villages, cherche efficacité

Partager cet article

Repost 0