Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CS Séverac II – ESCC           1-0

 

 

Match 20h00 – Terrain : bon - Arbitrage : très bon - Temps : parfait pour jouer, un peu moins pour les spectateurs - Température : 9° - Esprit du match : plutôt bon - Spectateurs : une 50aine  – 3ème mi-temps : la seule qu’on ait gagné. Et plutôt largement. Le quartier de Bourran en des chants d’ultra à 6h du mat’

 

                                                                                                                              

Compo : Fa, Sim, Lionel, Enzo, Bastos, Cédr’, Ga, JeanJo, Paul, Stev’, Bast, Juju, Patxi et Ben.J

 

 

 

« L’équipe fanion, défaite 1-0, a encore une fois vu s’écrire un énième scénario à son encontre désormais trop bien connu cette saison. Des temps forts qui ne se ponctuent d’aucune réalisation et des temps faibles ou l’ESCC voit l’adversaire formaliser son avantage.

C’est encore une fois ce qu’il s’est passé samedi. Si l’ESCC lors du premier acte ne se montrait que peu fringants offensivement, la maitrise du ballon était clairement de son fait, les locaux étant dangereux surtout sur une série de corners. Après une grosse entame noire et blanche, l’ESCC baissait un peu d’intensité et se faisait punir d’une frappe lointaine à la 35ème. Peu représentatif de ce premier acte.

Le second acte allait être encore plus frustrant notamment lors des 30 premières minutes. L’ESCC alliait enfin maitrise de balle et opportunités offensives. Mais en plus de buter sur un gardien adverse impérial, l’ESCC trouvait la barre et manquait d’un surplus de réussite offensivement pour obtenir un partage de points qui n’aurait été qu’un moindre mal. Le dernier quart d’heure allait être plus décousu et équilibré en raison des contres locaux.

En s’inclinant donc 1-0, la défaite est plus qu’amère, le succès était indispensable pour s’assurer une fin de saison palpitante. Avec cet échec, l’ESCC tire un trait définitif sur ses dernières chances d’accession et de retour dans l’élite départementale ».

 

 

           

           

 

C’était un match charnière pour l’ESCC. Il fallait enclencher une série après le succès du week-end dernier puis confirmer et se placer à l’entrée du sprint final.

La dernière ligne droite où ça frotte des épaules, ou les confrontations directes sont doublement importantes, ou le goal-average fait la diff’, ou les cartons jaunes ont parfois le poids de rouge. Bref, le money time, là où un Steph Curry envoie des briques à 3pts à 10m du panier, tout en lucidité et efficacité. Le sang -froid décisif quoi.

 

C’est là où l’ESCC n’a une nouvelle fois pas fait la différence. On ne reviendra pas en détail sur le match. Mais parfois avec l’ESCC on a l’impression d’être dans une série aux épisodes au contenu similaire. Malheureusement.

Car oui l’ESCC a eu la maitrise du ballon.

Car oui, sans prétention aucune, l’ESCC a montré des choses intéressantes dans le jeu, certainement mieux que son adversaire.

Car oui entre la 45ème et la 75ème, l’ESCC a outrageusement dominé. En vain.

Mais encore une fois, l’ESCC n’a pas matérialisé ses temps forts et à payer chèrement un seul oubli défensif au cœur de ses 10 minutes faiblardes du premier acte.

 

Un match charnière donc car l’ESCC avec ce nouveau revers tire un trait définitif sur ses derniers espoirs de remonter immédiatement après la relégation de la saison dernière. En effet, avec déjà 5 revers à ce stade de la saison, il faudrait un invraisemblable concours de circonstances et un sans-faute sur les 7 derniers matchs pour que l’ESCC puisse espérer. Ou sinon des refus d’accession, mais on n’est pas au « bon » niveau pour ce genre de pratiques.

 

Toutefois, il reste un peu moins d’un tiers de la saison pour finir le plus haut possible et aller arracher le meilleur classement qu’il soit, tout en restant dans l’esprit dans la logique, la philosophie de ce que l’équipe a essayé de mettre en place depuis le 25 juillet dernier.

 

Et se rappeler qu’on est leader des 3èmes MT, des fondations saines et garantes d’un futur sportif plus heureux. A court et moyen terme.

 

 

 

Les photos de la rencontre : ici

 

 

 

 

 

Buts :

 

 

Passeurs :

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Cédric pour sa prestation complète

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- malgré le match tendu car à fort enjeu, le bel état d’esprit lors de la collation d’après match : 2 équipes et arbitre compris

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Greg qui voulait prendre un peu de recul pour mieux visualiser le match du coup l’arbitre l’a compris et l’a invité à passer derrière.

Du déjà vu

Partager cet article

Repost 0