Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pareloup Céor FC – ESCC            1-5

 

 

Match 21h00 – Terrain : assez bon - Arbitrage : bon - Temps : à l’échauffement -> cataclysmique, en match -> pluvieux - Température : 13° puis 6° - Esprit du match : derby, on n’allait pas faire la 3ème MT ensemble, quoiqu’à l’aller, malgré la défaite on avait assumé. Pas d’échappades - Spectateurs : 70  – 3ème mi-temps : à domicile, les meilleures

 

                                                                                                                              

Compo : Fa, Sim, Bast, Lio, Bastos, Cédr’, Ga, Enzo, JJo, Stev’, Paul, Juju, Patxi et Ben.J

 

 

 

« A quelques kilomètres de là, l’équipe 1 se déplaçait à Arvieu pour affronter Pareloup Céor dans le cadre d'un derby à fort enjeu. Défaits au match aller, les noirs et blancs réalisaient une entame parfaite en scorant deux fois en 25 minutes notamment sous l'impulsion de Paul et Bastien, les deux premiers buteurs. Evitant de justesse l'énorme averse, le début de match de l'ESCC répondait parfaitement au plan de jeu mis en place. Si les locaux réduisaient le score avant la mi-temps sur un lointain coup franc, le second acte était totalement maitrisé par l'ESCC. Solides défensivement, les noirs et blancs profitaient de leur force offensive pour ajouter un troisième but puis creuser l'écart par Steven, à trois reprises. Une excellente performance pour l'ensemble du groupe qui confirme sa bonne passe actuelle ».

 

 

            Pour le plus court déplacement de la saison, l’ESCC, se déplaçait à Arvieu pour affronter Pareloup Céor dans ce qu’on peut appeler un derby. En effet, les communes étant limitrophes, la notion de derby n’est pas usurpée pour le coup.

            Et la cadre de ce match était un condensé de bonnes raison de s’imposer. Tout d’abord, entretenir la série de victoires, puis se racheter d’un match aller où l’ESCC avait donné le bâton pour se faire battre et enfin s’imposer dans le derby, tout simplement.

 

            Pour cela, encore fallait-il que le climat ne fasse pas des siennes. A croire que la saison 2015-2016 ne laissera pas l’ESCC évoluer dans des conditions à peu près « normales ». Car, samedi soir, entre le temps de la causerie et l’échauffement, c’est un déluge qui allait s’abattre. Et par enchantement, seule une fine pluie accompagnait l’entrée des joueurs au coup d’envoi ainsi que les cris de mâles dominants de quelques supporters locaux qui ont dû plus attirer le mauvais temps qu’impressionner les noirs et blancs, déterminés.

 

            Déterminés. C’est le terme idoine pour décrire le visage du groupe. En effet, dès la causerie, les intentions noires et blanches étaient très claires. Le début de match n’y trompait pas. Bastos, dès le premier duel, montrait que l’ESCC était dans un jour avec.

Rapidement en place défensivement, l’ESCC laissait pendant 25 minutes Paul et Bast s’occupaient du reste. En effet, ces derniers réalisaient un excellent début de match. Percussion, dribbles, décalages et…buts. Décisifs.

 

            Dès les 5 premières minutes, Bast par deux fois se trouvaient en position préférentielle à 20-25m côté droit. Une fois, sa frappe fuyait le cadre de peu, l’autre fois la transversale repoussait sa tentative. La troisième était la bonne quand sa frappe croisée n’était que repoussée par le gardien adverse, Paul en embuscade, croisait sa frappe pour l’ouverture du score. Cinq minutes plus tard, Paul décalait parfaitement Bast pour le 2-0. L’ESCC, avec cet excellent début de match, asphyxiait complètement son adversaire. On jouait depuis un peu plus de 20mn.

            Dix minutes durant, logiquement, le rythme baissait en intensité. L’ESCC signait une première demi-heure de grande qualité notamment dans la discipline collective et le respect des consignes. Dans le dernier quart d’heure, Fa, quasiment pas sollicité jusque-là, sortait le grand jeu sur une claquette suite à un lointain CF dévié puis sur un centre tir vicieux. Il ne pouvait rien par contre sur la réduction du score remarquable suite à un CF de plus de 30m.

              

            Bien qu’auteurs d’une excellente première MT, les noirs et blancs regagnait les vestiaires nantis d’un seul but d’avance.

 

            Après une pause très rapide (8mn de repos chrono en main !), l’ESCC retrouvait le terrain et mettait quelques minutes à se remettre en route. Steven décidait alors de prendre les choses en main. Sur un pressing, ce dernier récupérait un ballon dans les pieds d’un des axiaux défensifs à hauteur du rond central. Une accélération et une frappe croisée plus tard, l’ESCC menait 3-1 et venait de mettre un sacré coup derrière la tête des locaux.

            Ces derniers, d’ailleurs, nerveux continuaient leur entreprise d’autodestruction entamée depuis le second but de l’ESCC en « se pourrissant » un l’autre.

            L’ESCC gardait tout son flegme durant cette rencontre, une des clés du match. Alors que défensivement, la charnière ne laissait pas une seule miette, les locaux ne se montraient que vaguement dangereux sur CPA mais leurs tentatives n’inquiétaient pas Fa.

            On jouait aux alentours de la 65ème quand Steve interceptait un décalage gardien-latéral à la médiane. Son lob d’une 50aine de mètres s’en allait finir sa course dans les filets. L’ESCC venait de breaker de la plus belle des manières. Steve enquillait calmement son second lob en deux matchs. Tout cela car Ben.J d’une « passe orale » lui avait dit de tenter ce lob. La clé de la réussite. C’est ça le football district : quand tu n’es pas capable de réussir un geste, tu le commandes aux autres. On plaisante.

            L’entrée de Ga apportait encore un peu plus de dynamisme et de percussion offensive. Si Patxi et Ga ne réussissaient pas dans leur entreprise pour le 5ème but, ce dernier se muait en passeur magnifique, après une série de dribbles, en adressant un centre parfait à Steve aux 6m pour le 5-1.

 

            L’ESCC gérait tranquillement sa fin de match et aurait pu avec un poil de justesse supplémentaire ajoutait un autre but. L’essentiel était largement acquis avec cette belle performance collective.

            Il n’était, alors, plus que question de pousser quelques cris victorieux.

            Il reste un match de championnat à l’ESCC avant 3 WE de repos. Aux noirs et blancs de continuer sur cette lancée et bien clôturer ce mois d’avril.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Buts : Paul, Bast et Steven x3

 

 

Passeurs : Paul et Gaël

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- attribution collective, pour cette fois-ci. Derby oblige ! 

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- les juges de touche. Excellents.

 

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Steve qui sur un face à face expédie, avec la complicité d’un rebond capricieux, son ballon dans le relais téléphone voisin. Pas sûr que le réseau ait forcément bien marché le soir même, dans les environs.

En maîtrise
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :