Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ESCC – FC Le Monastère II            2-1

 

 

Match 20h00 – Terrain : bon - Arbitrage : ça va - Temps : humide et froidddddd - Température : 5° - Esprit du match : très bon - Spectateurs : 40 – 3ème mi-temps : rangs clairsemés

 

                                                                                                                              

Compo : Fa, Sim, Bast, Léna, Bastos, Cédr’, Ga, Enzo, JJo, Stev’, Paul, Juju, Patxi et Ben.J

 

 

 

«L’équipe 1 confirme et poursuit sa série de succès en s’imposant face au Monastère sur le score de 2-1. Une victoire, a contrario des dernières sorties, très poussive. En effet, l’ESCC, tant individuellement que collectivement, a été un cran en dessous. Toutefois, à deux matchs du terme, l’essentiel est préservé avec ce succès qui permet aux noirs et blancs d’être leaders mais avec un match joué en plus par rapport à ses concurrents. L’ESCC est exempte la prochaine journée et retrouvera la compétition que le 21 mai prochain pour le sprint final ».

 

 

            Avec cette 3ème réception en quatre matchs, l’ESCC concluait son mois d’avril effréné et intense en étant les hôtes des réservistes du Monastère. Si le mois de mars avait été des plus frustrants et mitigés en terme de performances et de jeu, le mois d’avril se termine parfaitement avec un quatrième succès en autant de matchs.

 

            Après la grosse performance du week-end dernier, les noirs et blancs étaient attendus au tournant face à une équipe, certes plutôt en difficulté actuellement mais qui s’était imposée au match aller sur la plus petite des marges. Une défaite que l’ESCC traine, à l’image de Sylvain Armand et sa caravane, comme un boulet depuis lors.

            Si, naturellement et logiquement, le niveau d’intensité et d’implication n’allait pas être à la hauteur de celui du week-end précédent, cette rencontre demandait un niveau minimum d’intensité que l’ESCC était loin d’avoir en ce début de premier acte. Et plus généralement tout au long du match.

            Défensivement, l’ESCC n’allait être en danger qu’une seule fois sur un centre fuyant au cours du premier acte. Les visiteurs obtenaient pas mal de CPA mais ces derniers étaient, tous, trop maladroitement exécutés. L’ESCC progressivement se montraient plus fringants.

            Paul se trouvait deux fois en position idéale sur son pied gauche mais préférait revenir sur son pied. Pied qu’il n’a pas utilisé depuis 2007. Le résultat était peu probant. L’ESCC se montrait dangereux finalement à mi-distance, tout d’abord par Gaël puis Steven.

            A la 35ème, l’ESCC n’était pas loin de compter sur la complicité involontaire d’un défenseur adverse mais son dégagement vrillé trouvait la barre ! Sur le corner suivant, Patxi n’était pas loin de l’ouverture du score sur sa tête décroisée en vain.

            On jouait la 40ème quand, enfin, l’ESCC trouvait la faille. Steve, après avoir débordé, servait Gaël en retrait. Sa tentative était repoussée dans les pieds de Paul qui ouvrait le score. 1-0.

            L’ESCC rejoignait les vestiaires sur ce score de 1-0.

 

            Après de nombreux réglages, l’ESCC repartait pour 45 minutes. Et sur un rythme pas emballant. Tombant dans un jeu inhabituel, trop direct et long, l’ESCC déjouait.

            Logiquement, les visiteurs égalisaient à la 50ème sur un ballon anodin en profondeur ou l’ESCC faisait preuve de bien trop de naïveté.

            La réaction était immédiate. Ben.J trouvait Steve entre les lignes. Ce dernier servait parfaitement Paul, à l’entrée des 18 côté gauche. Sa frappe croisée redonnait, pour le doublé, l’avantage à l’ESCC à l’heure de jeu.

            La dernière demi-heure de jeu ne restait pas dans les annales. Il était sans doute écrit que l’ESCC réaliserait un match sans grande saveur et gagnerait petitement. C’était chose faite, après 2-3 alertes en fin de match sur CPA adverses.

            Ce succès, loin des dernières sorties en terme de qualité, permettait toutefois à l’ESCC de se glisser à la première place, avec deux matchs encore à disputer, mais un match joué en plus par rapport aux quatre autres concurrents au podium et à l’accession.

            Quatre clubs qui, hasard du calendrier, se rencontreront lors de la prochaine journée le 7 mai tandis que l’ESCC sera exempte. On devrait y voir un peu plus clair ce soir-là sur le sprint final.

           

 

 

 

 

 

 

 

Buts : Paul x2

 

 

Passeurs : Stev

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Paul, pour son doublé important 

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- Le cadeau de Gilbert !

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Bastos/Fa qui, par manque de communication, ont failli obtenir concomitamment le ballon de plomb pour 6 mois pour « passe en retrait mal gérée »

Essentiel acquis

Partager cet article

Repost 0