Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FC Monastère II – ESCC            0-1

 

 

=> La feuille :

 

Match : 20h00

Terrain : très bon

Arbitrage : encore une fois, excellent. Les assistants au diapason.

Temps : bon

Température : 15°

Esprit du match : bon

Spectateurs : 70

Arbitre Assistant : Christian

Amendes : petite cuvée

3ème mi-temps : difficiles pour certains !

 

                                                                                                                              

Le groupe : JS, Sim, Loic, Bastos, Cédr’, Ga, Stev’, Ju, Kev’, Enzo, Cyril, Dam, Bast et Ben.J

 

 

 

 

 

 

            Pour ce déplacement au Monastère, l’ESCC, il faut le reconnaitre, restait dans l’expectative. En effet, après le coup d’arrêt du week-end précédent, ce déplacement en banlieue ruthénoise allait être un test révélateur de la capacité à rebondir des noirs et blancs.  

            Malgré quelques absents et certains remaniements, l’ESCC présentait un groupe relativement au complet pour cette 3ème journée. La formation adverse n’avait-elle strictement rien à voir avec celle rencontrée en amical 3 semaines auparavant, rappelant, s’il en était besoin, la valeur toute relative des matchs de préparation.

            Après le sacro-saint round d’observation de quelques minutes, l’ESCC mettait le pied sur le ballon mais devait faire face à un bloc équipe adverse extrêmement bas.

            Ce positionnement collectif rendait plutôt difficiles les manœuvres des noirs et blancs. Bast et Steeve n’étaient pas trouvés dans des conditions idéales pour exploiter leur vitesse. Fort heureusement, Cyril, pour son retour dans le groupe fanion, rappelait ses qualités de générosité, déplacement et altruisme ; permettant de trouver des opportunités entre les lignes.

            Toutefois, les tentatives lointaines de Loïc, BenJ, Bastos, durant le premier acte mettaient plus en danger la solidité de la cathédrale de Rodez que le portier adverse, avec des frappes non cadrées inoffensives.

            Bien que plutôt maitre du ballon et positionnée haut, l’ESCC ne parvenait pas à obtenir de grosses occasions malgré quelques CPA vicieux et une grosse opportunité Bast/Steeve, finalement signalés HJ.

            A l’opposé Jeannot était plus sollicité pour son jeu au pied que pour ses prises de balles. Seul un ballon mal renvoyé semait le trouble vers la 40ème, naviguant dans les 18, mais finalement écarté par Ju.

                      

 

            A la mi-temps, l’objectif résidait dans le fait de convaincre le 11 noir et blanc à croire à une certaine « éloge de la patience ». Difficile quand on est à 0-0 et que les grosses opportunités sont rares.

            De plus, l’ESCC reprenait plutôt timidement et, de façon non intentionnelle, reculait son bloc équipe. Toutefois, progressivement, les noirs et blancs se reprenaient notamment sous l’impulsion des remontées de balles de Cyril et Steve. On retrouvait d’ailleurs ces deux-là à la baguette quand le premier nommé adressait un centre parfait à Steeve qui voyait sa volée fuir la cadre. La rencontre s’équilibrait et le match devenait plus haché. Enzo puis Loïc mettaient à l’épreuve tour à tour le gardien adverse. En vain.

            Mais l’apport du banc allait être une nouvelle fois décisif. Suite à un travail à 3 côté droit Enzo-BenJ-Steeve, l’échange était stoppé par une main adverse. Ga, côté gauche excentré voyait son CF, touché au final par personne, finir au fond des filets pour l’ouverture du score à la 70ème.

            Libéré, l’ESCC allait complétement dominé le ¼ d’heure suivant et allait frôler le break par deux fois. D’une part, suite à un travail à 3, Gaël-Simon-Cyril, l’enchainement, parti d’une merveille d’ouverture de Ga (Pour cela, aller voir la passe de Thiago Alcantara pour l’ouverture du score de Kimmich ce WE lors d’Hambourg-Bayern), aboutissait sur une reprise acrobatique/ciseau de Cyril finissant à quelques centimètres. Regrettable car Cyril aurait été ainsi récompensé de sa prestation énorme aux avants postes.

            Ensuite, c’est Steeve qui était lui aussi à deux doigts du break, Kevin trouvait Steeve en profondeur qui s’en allait défier le gardien, l’éliminait d’un subtil crochet mais le 4 adverse, au prix d’un retour magnifique et décisif, stoppait le ballon sur sa ligne.

            L’ESCC allait il regretter ses opportunités ? Le scénario cauchemar se profilait lorsque 2 corners litigieux étaient signalés à l’encontre des noirs et blancs. Le danger était écarté à chaque reprise. Et Jeannot sur le troisième et dernier corner boxait l’ultime tentative.

 

            L’ESCC s’imposait donc sur la plus petite des marges au terme d’une rencontre qui ne restera pas comme l’une des plus belles envolées footballistiques mais, dans l’immédiat et au demeurant, comme un succès important.

 

Album photos de la rencontre : ici

 

 

Buts : Gaël

 

Passeurs :

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Cyril, pour sa prestation XXL

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

-

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Bastos et son CF à 40m, atterrissant au district

 

 

 

 

 

Sérieux et patience

Partager cet article

Repost 0