Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC – StLaurent/La Canourgue             2-0

 

 

=> La feuille :

 

Match : 20h00

Terrain : excellent

Arbitrage : parfait

Temps : frais

Température : 8°

Esprit du match : excellent aussi

Spectateurs : 60

Arbitre Assistant : Auré

Amendes : petite cuvée

3ème mi-temps : sur place, calmement

 

                                                                                                                              

Le groupe : JS, Sim, Loic, Bastos, Phil, Ga, Stev’, Ju, Kev’, Paul, Cyril, Dam, Bast et Ben.J

 

 

 

 

 

 

            Après s’être défait de Larzac Vallées, puis Espalion, l’ESCC recevait un deuxième pensionnaire d’excellence à domicile : St Laurent/La Canourgue. Pensionnaire de PL la saison dernière, la formation aveyro-lozérienne a retrouvé le niveau départemental depuis le début de l’exercice. Historiquement l’ESCC présente un bilan des plus favorables face à ce club pour…des raisons indéterminées. L’objectif était double : entretenir cette série et franchir un tour supplémentaire afin d’égaler, en cas de succès, puis essayer de battre, le tour suivant, le record de 4 tours passés en coupe du Midi lors de la saison 2012/2013.

           

 

            Les conditions étaient excellentes et les intentions de jeu bien présentes. L’ESCC réalisait un très bon début de match. Les noirs et blancs prenaient rapidement en main la maitrise du ballon. Un constat qui allait pouvoir s’étendre à l’ensemble de la rencontre.

            Légèrement remaniés tactiquement, les noirs et blancs prenaient rapidement de nouveaux repères dans le jeu. La doublette Steeve/Bast était la première à se mettre en action côté droit. Cyril se procurait, de façon plutôt heureuse, la première grosse opportunité en héritant d’un ballon au point de péno suite à un corner mais sa reprise fuyait le cadre.     Ensuite, par deux fois, Kevin profitait de l’excellent jeu sans ballon de ses partenaires et de leur mobilité pour se retrouvait en position idéale plein axe mais ce dernier faisait preuve de trop d’altruisme en passant à Steeve, dans une position pas idéale, au lieu de frapper. C’était au tour de ce dernier ensuite de placer son arabesque du jour. Il profitait d’un travail côté gauche Simon/BenJ pour voir ce dernier lui adressait un centre au second poteau. Sa tentative de ciseau était bien négociée par le gardien adverse. Cyril, sur un centre au second poteau de Steve, voyait lui aussi sa tête bien négociée par le gardien. Loïc se procurait une énorme occasion suite à une récupération haute de Kevin mais le premier nommé se précipitait et écrasait sa frappe à l’entrée des 18 dans une position idéale.

            L’ESCC ne laissait que très peu de ballons dans le jeu aux adversaires (une seule opportunité adverse, une tête hors cadre sur corner) et maintenait une pression constante sur l’arrière garde défensive. Kevin et BenJ  récupérait une majorité de ballons à la médiane voire dans les 10 premiers mètres de la partie adverse, symbole d’un bloc équipe très haut.  Phil et Bast sur les côtés réalisaient un sans-faute dans leur intervention.

            Ce pressing constant et ces efforts allaient enfin payer à la 35ème quand Cyril poussait un des axiaux à une passe dans la latéralité à son autre axial des plus risquées. Steeve sentait le coup, prenait le dessus sur son vis à vis et croisait sa frappe pour l’ouverture du score (1-0, 35ème).

            Le premier acte se terminant au terme de 45 premières minutes intenses et complètes ou les binômes « naturels » (latéral/central, latéral/ailier, ...), dans la circulation de balle, avaient été très performants 

 

 

            La reprise du second acte était un peu plus poussive. L’ESCC allait connaitre 10 minutes moyennes ou le bloc adverse se montrait plus pressant mais rapidement les locaux remettaient le pied sur le ballon. L’entrée de Gaël faisait énormément de bien à l’ESCC pour sa capacité à jouer entre les lignes et à percuter.

            Steeve, suite à un changement d’aile parfait de Paul croisait un peu trop sa frappe avant que ce dernier hérite d’un centre parfait de Simon mais ne parvienne à tromper la vigilance du portier adverse. Après avoir laissé passer l’orage, l’ESCC à l’heure de jeu avait clairement repris le jeu en main. Les visiteurs n’allaient se procurer aucune opportunité.

            Paul n’était loin de mettre à l’abri les siens mais son excellent appel n’était pas mis en lumière par sa frappe un peu trop croisée

            A l’heure de jeu, les locaux allaient breaker. Sur un ballon de récup, Bast servait dans la profondeur Steeve, parti à la médiane qui, après un dribble chaloupé trompait le gardien adverse (2-0, 65ème).

            Dans la vingtaine de minutes restantes, l’ESCC allait avoir l’occasion d’alourdir le score notamment par Steeve côté gauche des 18 et Paul côté droit mais leurs tentatives échouaient de peu.

            L’ESCC gérait tranquillement ces dernières minutes et obtenaient brillamment son billet pour le 4ème tour, le second interdistrict avec un seul souhait pour la suite : recevoir.

 

            Une rencontre en tout point plaisante à disputer. L’état d’esprit général de la rencontre, une équipe adverse irréprochable en terme d’état d’esprit, un arbitrage (une nouvelle fois) parfait, une surface de jeu idéale, un collectif noir et blanc concerné : « football plaisir » comme dirait l’autre !

           

            Retour au championnat la semaine prochaine avant d’à nouveau tenter de performer en coupe du midi.

 

 

 

 

 

 

 

 

Buts : Steve x2

 

Passeurs : Bast

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Phil, pour son dribble peu académique : ballon intercepté entre les jambes, coincé au  niveau des genoux + saut de chevreuil, inspiré de Jeannot la veille, pour se défaire du marquage. Aussi exceptionnel que rare. Bon après il s’est pris pour CR7, la suite a été plus compliquée.

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- L’attitude exemplaire de l’ensemble des acteurs : arbitres, staff et joueurs. Une rencontre qui aurait pu durer 3h tant le plaisir était au RDV en raison du comportement collectif irréprochable

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Paul, pour sa demi volée tentée à 124m de la ligne de buts. L’expression « se sentir pousser des ailes » était appropriée.

 

 

 

 

 

Allégorie du plaisir
Allégorie du plaisir
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :