Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ESCC – US Vallon II             3-4

 

 

=> La feuille :

 

Match : 20h00

Terrain : bon mais humide

Arbitrage : moyen

Temps : humide

Température : 9°

Esprit du match : bon

Spectateurs : 50

Arbitre Assistant : Christian

Amendes : cuvée moyenne

3ème mi-temps : la der’ du Vioulou…

 

                                                                                                                              

Le groupe : JS, Sim, Loic, Bastos, Phil, Ga, Stev’, Lio, Kev’, Cèdr’, Cyril, Dam, Bast et Ben.J

 

 

 

 

 

 

            C’est un véritable coup d’arrêt que l’ESCC a subi en s’inclinant contre les réservistes d’US Vallon sur le score de 4-3 au terme d’une rencontre, disons-le de suite et sans prétention aucune, qui, si elle est disputée dix fois, elle est remportée 9 fois par les noirs et blancs.

            L’ESCC menait 3-1 jusqu’à la 65ème minute et maitrisait largement les débats notamment grâce à des débuts de mi-temps des plus satisfaisants.

 

En effet, après les dix premières minutes de match, l’ESCC menait déjà 2-0. On jouait depuis 90 secondes quand Kevin, après une première faute aux 40m, servait Cyril qui réalisait un enchainement parfait pour l’ouverture du score (1-0). Puis rapidement, le second but intervenait quand Steeve servait Simon côté gauche à l’entrée des 18, ce dernier croisait sa frappe pour le second but (2-0).

            Toutefois, sur leur première véritable incursion, l’équipe adverse sur un contre éclair revenait dans le match à la 11ème. Un début de match ultra dominé par l’ESCC mais les noirs et blancs étaient punis « quasi inexplicablement » sur la première opportunité adverse. Qui plus est, l’ESCC avait eu l’opportunité par Steeve, suite à un centre de BenJ, de creuser l’écart dans sa tentative de ciseau, mais la bousculade de son vis à vis le contrariait dans sa manœuvre, plutôt illicitement…

            L’ESCC reprenait la maitrise et la gestion du ballon mais sur un rythme pas des plus enlevés. Une attitude qui allait avoir des répercussions à la fin du match. En effet, l’ESCC manœuvrait plutôt habilement avec des intentions de jeu certaines mais ne se « faisait » pas assez mal dans le jeu alors que, sans aucune prétention, le score à la MT aurait dû être d’a minima 4 ou 5-1 en faveur des noirs et blancs.

 

            C’était d’ailleurs la teneur du discours à la MT.

 

Et les noirs et blancs semblaient plutôt être réceptifs tant les 15 premières minutes du second acte étaient maitrisées avec plus d’envie et de rythme. Toutefois, l’ESCC n’arrivait pas à scorer. En ne refusant pas le jeu et en ne fermant pas alors que l’ESCC menait 3-1, les noirs et blancs n’ayant pourtant concédé aucune occasion jusque-là, voyaient les adversaires revenir un score sur phase arrêtée après une faute inexistante (3-2, 60ème). A partir de là, tant l’arbitre que l’ESCC, surtout, perdaient le fil de la rencontre.

            En 15 minutes, l’ESCC, tout comme à Bezonnes, deux semaines auparavant, allaient encaisser, en tout, 3 buts. Un énorme trou d’air incompréhensible. Si le but de l’égalisation en souffrait d’aucune contestation suite à un CF à la 65ème (3-3), le quatrième portait à confusion. Sur un ballon en profondeur anodin, Cédric et Kevin « fermait » l’avant-centre adverse, ce dernier ressortait de cet étau avec le ballon mais en repartant de l’avant perdait ses appuis en glissant, tout en gardant la maitrise du ballon. Dans sa glissade, il emportait son adversaire. L’arbitre signalait un improbable penalty, surprenant même l’équipe adverse ! Si Jeannot stoppait la tentative, le frappeur suivait parfaitement pour catapulter dans un second temps le ballon (3-4, 75ème).

 

            La rencontre venait de basculer dans une dimension inimaginable jusqu’à, encore la 60ème minute…

            IL restait alors 15 minutes pour faire basculer la rencontre et le score afin que ce dernier soit plus fidèle au déroulé du match. Mais Steeve, deux fois, trouvait le portier adverse qui réalisait 2 arrêts impressionnants et Loic voyait ses 2 frappes parfaitement bloquées par le dernier rempart, décidemment bien inspiré dans ces dernières minutes.

            Sur une des ultimes bagues offensives, Lio trompait la vigilance de son vis à vis à hauteur du point de penalty mais la main de ce dernier stoppait son dribble. L’homme en noir, décidemment peu inspiré, reconnaissait ne pas avoir vu l’intervention illicite.

 

            L’ESCC s’inclinant donc dans un match extrêmement bizarre. Si la maitrise semblait totale dans un premier temps, le faux rythme dans lequel les noirs et blancs se sont installés doublés d’un temps faible incroyable et finalement accompagné d’un arbitrage final peu conciliant ont mené à un incroyable échec. Un échec, qui à la 59ème minute, paraissait totalement improbable.

 

            Cette fois-ci, la fameuse maxime, dans « le foot tout est possible » s’était tournée en défaveur de l’ESCC….

 

 

 

Buts : Cyril, Simon et Gaël

 

Passeurs : Kev, Steeve et Bast

 

 Album photo de la rencontre : ici

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Ga, sur son but acrobatique et Cyril sur son contrôle décisif lors du premier but

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- l’esprit entre joueurs lors de la rencontre

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- le trou d’air collectif en seconde mi-temps

 

 

 

 

 

Coup d'arrêt
Coup d'arrêt

Partager cet article

Repost 0