Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Port d’Agrès – ESCC            1-2

 

 

=> La feuille :

 

Match : 19h00

Terrain : humide et bosselé

Arbitrage : plutôt bon. Pas grand-chose à faire

Temps : bon

Température : 13°

Esprit du match : excellent

Spectateurs : 60

Arbitre Assistant : Tom

Amendes : millésime !!!

3ème mi-temps : arrangé comme le rhum

 

                                                                                                                              

Le groupe : Fa, Sim, Loic, Bastos, Nono, Ga, Stev’, Cédr’, Kev’, Paul, Cyril, Lio, Bast et Ben.J

 

 

 

 

            Sixième journée et quatrième déplacement pour l’ESCC. Paradoxalement, rien de bien alarmant au regard du début de saison de l’ESCC. En effet, si l’ESCC éprouve bien des difficultés à domicile,  les noirs et blancs ont fait le plein de points à l’extérieur.

            Aussi, ce déplacement à Port d’Agrès devait permettre aux noirs et blancs de relancer la « machine » après le cuisant échec précédent à domicile.

            Bien que remodelé, l’ESCC présentait une nouvelle fois un groupe largement à même de performer.

            Evacuons la problématique de ce compte rendu rapidement : il sera impossible de revenir en détail sur l’ensemble des opportunités qu’a pu obtenir l’ESCC lors de ces 90 minutes. Rarement lors d’une rencontre de l’ESCC, les noirs et blancs ont obtenu autant d’occasions de scorer. Mais tour à tour, ces derniers sont tombés sur un gardien en état de grâce (que l’ESCC a bien fait briller quand même…), des montants en sa défaveur, des taupes capricieuses, des rebonds défavorables et surtout a fait preuve d’un gros manque d’efficacité.

            Comme des symboles :

- la première opportunité de l’ESCC intervenait au bout de même pas 1mn et Ga, reprenant un centre de Loïc dans les 6m, voyait sa tentative non cadrée

- les deux énormes cafouillages : en 1ère MT, Lio et Cyril avaient une triple occasion de scorer mais le montant, un défenseur sur sa ligne et le gardien empêchaient l’ouverture du score. En 2nde MT, suite à un corner de Bast, Kevin puis Bastos voyaient leurs frappes stoppées sur la ligne et la demi-volée de Steeve, passée ras du poteau pour tenter d’obtenir l’égalisation.

           

            L’égalisation ? Oui. Car comme le veut le football, quand une équipe obtient des énormes opportunités sans scorer, il suffit d’une bribe d’occasion aux adversaires pour qu’eux y parviennent. Ce fut le cas à la 40ème, quand sur un long dégagement, une erreur défensive permettait au 9 adverse d’ouvrir le score. Cruelle issue. L’ESCC allait alors parvenir à faire deux fois en 45 minutes ce qu’il avait semblé impossible à faire lors des 45 premières minutes.

            Car si les locaux avaient pendant 20 minutes plutôt bien manœuvrés avec le ballon dans le jeu, ils ne s’étaient procurés aucune véritable occasion.

 

           

            La MT était compliquée à gérer. Fallait-il simplement appuyer sur le fait d’être patient et lucide ou piquer l’orgueil des noirs et blancs ? Sans doute un peu des deux.

 

            Et l’ESCC allait signer un second acte littéralement dominé. Fa n’avait qu’un ballon sur corner en capter en tout et pout tout. Pour le reste chômage technique. Le back four défensif évoluait très haut et permettait d’assoir la domination collective de l’ESCC.

 

            Finalement il fallait attendre plus de 20 minutes en seconde MT pour voir Lio – après un cafouillage - puis Steeve sur un service de Bastos en profondeur, quelques minutes après, trouvaient enfin la faille et fissurer le mur infranchissable, jusque-là, du gardien adverse.

            L’ESCC allait avoir d’autres opportunités de scorer mais les deux formations se quittaient finalement sur ce score de 2-1 en faveur des noirs et blancs.

 

            En ouvrant le score très tôt, l’ESCC aurait pu s’assurer une soirée bien plus tranquille. En vain. Il en fut tout autre. Mais toutefois, l’ESCC n’a pas déjoué et a réussi à faire preuve de patience afin de faire sauter le verrou défensif adverse.

 

            L’ESCC s’adjugeait donc son quatrième succès en championnat. Une victoire bonifiée, de plus, par le fait que l’ESCC était une des seules formations de têtes à obtenir les 4 points. Il va falloir désormais confirmer à la maison, ce qui semble pour l’instant faisable en coupe pour l’ESCC mais qu’un doux rêve en championnat, jusqu’à présent.

            Et l’ESCC serait bien inspiré d’y parvenir car le mois de novembre réserve à ses fidèles supporters trois réceptions lors des quatre prochains week-ends.

 

 

            Merci à Tom pour la touche et aux nombreux dirigeants.

 

             

 

 

 

Buts : Lio et Steeve

 

Passeurs : Bastos

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- la prestation complète de Lio sur le front de l’attaque

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- Cyril pour ses 20 premières secondes de jeu et la théâtralité de sa sortie. Ce mec est unique.

 

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Co-attribution à Cyril et Steeve qui malgré une concertation de près de 3minutes pour ajuster un CF indirect ont réussi, finalement, à ne pas se coordonner lors de la réalisation du geste.

 

 

La « Bastosade » ©, récompense une expression, une réflexion, une attitude ou autre fait marquant dont seul Bastos peut en être l’unique auteur – (PS : marque déposée) :

- à l’attention de Kevin lors de l’échauffement « Casse nous les jambes gros » ou au choix, à la 70ème, à l’attention des attaquants « Allez les gaziers ».

 

 

Vendanges tardives
Vendanges tardives
Vendanges tardives
Vendanges tardives
Vendanges tardives

Partager cet article

Repost 0