Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ESCC – Rebourguil            4-0

 

 

=> La feuille :

 

Match : 19h00

Terrain : humide mais a permis la tenue du match

Arbitrage : pédagogie et prévention

Temps : humide et brouillard

Température : 5°

Esprit du match : très bon

Spectateurs : une 50aine

Arbitre Assistant : Christian

Amendes : nul

3ème mi-temps : round d’observation assez court, maitrise et gestion du sujet en cours de soirée, grosses vagues d’offensives en fin de soirée : le football total à la Dortmund !!!

Soirée terminée entre Reine et Claude.

 

                                                                                                                              

Le groupe : Fa, Enzo, Jjo, Ju, Ga, Cédr’, Paul, Steve, Simon, Louis, Dam, Thomas, Loïc et Ben.J

 

 

           

            On avait quitté l’ESCC en fin d’année 2016 sur une pâle prestation en déplacement à Vabres au cours duquel le collectif noir et blanc avait pris l’eau de tout bord. C’est donc avec la réception de Rebourguil, presque deux mois après, que l’ESCC retrouvait, officiellement, le chemin des terrains. Un terrain difficile et humide mais qui avait surtout le grand mérite de permettre à la rencontre de se dérouler dans des conditions tout à fait normales alors que la grande majorité des terrains du département n’en étaient pas en mesure.

            Toutefois, la longue trêve impactait notablement le sacro-saint round d’observation qui, au lieu de durer comme le veut la tradition quelques minutes, s’éternisait quelque peu. Les débuts étaient timorés, pouvant, aussi, s’expliquer par de grosses modifications dans l’équipe. Entre blessures, suspensions et retours, moins de 50% de l’équipe du match précédent était reconduite. De plus, quelques jours après avoir évolué en match de préparation sur une surface synthétique impeccable, les repères et automatismes apparaissaient moins facilement.

            La mise en route était difficile et plutôt laborieuses. Les séquences collectives n’étaient pas légion et le positionnement du bloc équipe plutôt déséquilibré. Ce premier acte n’allait pas bouleverser l’histoire du football de par sa qualité. Malgré tout, comme souvent, c’est sur CPA que les premiers frissons intervenaient. Alors que Fa gérait avec autorité les tentatives adverses ; offensivement, l’ESCC se montrait plus tranchante sur ce type de phase de jeu. Enzo et Thomas, de la tête, n’étaient pas loin d’ouvrir le compteur en 2017 de même que Paul et Steve sur des CF directs de renard rusé.

            Toutefois, l’équipe adverse n’était pas en reste et sur une des ressorties de balle, sur un centre en retrait, la reprise du capitaine flirtait avec le dessus de la transversale.

On terminait sur ce premier acte sur ce score de parité et vierge malgré deux énormes opportunités en fin de premier acte, via Steve sur une frappe croisée bien repoussée par le gardien et Louis a, un cheveu, de profiter d’une balle relâchée par le gardien après un ultime corner.

            A la pause, après avoir canalisé la frustration du onze local de ne pas pourvoir mettre en place son jeu, le staff faisait surtout l’éloge de la patience.

 

            Dès la reprise, le positionnement « géographique » des joueurs noirs et blancs était plus intéressant. Sous l’impulsion de Jean-Jo - de plus en plus serein parallèlement à l’augmentation de ses sorties nocturnes - et Cédric, l’ESCC revenait avec de meilleures intentions. Et dès la 50ème, Paul, après un service en profondeur de Ben.J, essayait de lober subtilement le gardien. A la lecture de la phrase précédente, on pouvait déjà douter de l’issue de l’action : associer « Paul » et « subtilité » n’étant pas gage de réussite. Ce fut confirmé.

            La « libération » allait provenir du banc. En effet, Simon et Gaël, 3 minutes après leur entrée en jeu et suite à une récupération haute, étaient à l’origine de l’ouverture du score. Gaël trompant délicatement le gardien. Puis 10 minutes plus tard, ce dernier doublait la mise profitant d’un raid solitaire « Vendée Globe » de Steve après un centre au second poteau. 2-0 à la 65ème. Profitant aussi de la nette baisse physique adverse, l’ESCC continuait sur cette, bonne, lancée.

            Steve se muait en buteur sur une passe de Loïc en profondeur, il éliminait le gardien avant d’inscrire le 3-0. Bis repetita, pour le 4ème but pour lequel le passeur devenait la aussi buteur. En effet, Loïc était à la conclusion d’un mouvement collectif au nombre de touches limitées et conclu par un service décisif de Gaël. Une action symbolique d’un bien meilleur second acte après 45 premières minutes poussives et empruntées.

 

            L’ESCC reprenait donc parfaitement la compétition avec ce succès pour sa première rencontre de l’année civile 2017. Bien que modifié, le onze noir et blancs a fait preuve de sérieux et détermination, signe aussi que le groupe, au gré des multiples retours, s’est à nouveau étoffé. Après un week-end de repos, l’ESCC reprendra le chemin du championnat dans 15 jours en déplacement chez le leader.

 

 

 

Album photo de la rencontre : ici

 

 

 

Buts : Gaël x2, Loïc et Steve

 

Passeurs : Simon, Gaël, Loïc et Steve

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- la roulette de Gaël qui efface 3 adversaires simultanément. Tranquille

- le sombrero à l’arrêt de Steve après un retour défensif. Oui oui défensif !

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- l’arbitre tout pédagogie et en recherche de sécurité qui n’a pas laissé un duel passé. Dès qu’il y avait plus d’intensité qu’un match d’u13, le jeu était arrêté

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- la frappe de Ben.J suite à un corner repoussé. Le ballon repartant …au poteau de corner. Retour à l’envoyeur.

 

 

Reprise victorieuse

Partager cet article

Repost 0