Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ESCC – Port d’Agrès            6-0

 

 

=> La feuille :

 

Match : 19h00

Terrain : bon mais en souffrance au fil des minutes

Arbitrage : bon même si sévère à l’encontre des adversaires sur ces deux pénos en 10mn mais les fautes étaient belles et bien réelles

Temps : frais

Température : 5°

Esprit du match : excellent

Spectateurs : 50

Arbitre Assistant : Auré

Amendes : zéro

3ème mi-temps : décousue

 

                                                                                                                              

Le groupe : Fa, Enzo, Jjo, Cyril, Louis, Cédr’, Paul, Steve, Simon, Kevin, Bastos, Thomas, Loïc et Ben.J

           

           

 

            L’ESCC retrouvait ses terres après un déplacement précédent empli de frustration lors du week-end précédent. Déjà un point positif, l’ESCC allait pouvoir évoluer sur un terrain correct.

            Pour la réception de Port d’Agrès, formation contre laquelle l’ESCC avait éprouvé les pires difficultés à ouvrir le score à l’aller, l’ESCC allait signer une première grosse demi-heure de très bonne qualité. Très rapidement les enchainements collectifs des noirs et blancs déstabilisaient complètement le bloc adverse. Cédric et Enzo jouaient quasi milieux excentrés tant les espaces qui s’offraient à eux étaient nombreux. Les premières opportunités de scorer apparaissaient précocement dans le match. Kevin et Steven se réunissaient pour leur première rencontre Thermomix du match (ndlr : dialogue pour savoir qui va frapper le CF). C’est le premier nommé qui voyait sa tentative fuir le cadre de peu. Ensuite Paul, par 3 fois, héritait de ballons venus de Cédr’ côté gauche mais ne parvenaient pas à trouver la faille ou, le cas échéant, buter sur le gardien. Deux corners dangereux étaient écartés in extremis par la défense adverse qui pliait mais ne rompait pas.

            C’est Cyril qui finalement, bien décalé par Steven, trouvait la faille, d’une frappe dans un angle ultra fermé. L’ESCC ouvrait le score après une petite 20aine de minutes de jeu. Ce n’était qu’une conclusion logique au très gros début de match de l’ESCC, bien aidé en cela par une équipe adverse commettant de nombreuses erreurs défensives. D’ailleurs très rapidement, Cyril se procurait une seconde grosse occasion de breaker mais le portier adverse réalisait un arrêt parfait.

Défensivement, l’ESCC était plutôt tranquille. Hormis une frappe lointaine bien négociée par Fa (la seule du match), les 2-3 CPA étaient repoussés par l’arrière-garde de l’ESCC. Bastos et Jean-Jo étaient plutôt mis à contribution pour parfaire leurs relances que leurs duels.

            Bien qu’ultra dominateurs dans ce premier acte, l’ESCC rejoignait les vestiaires sur la plus petite des marges favorables.

 

            Une marge qui allait très vite augmenter à la reprise. Sur l’engagement adverse, l’ESCC exerçait un gros pressing, permettant une récupération haute. Steve héritait d’un ballon très haut côté gauche et adressait un centre parfait en retrait. Paul ayant bien fait le tour du piquet virtuel pour ajuster son appel – comme à l’entrainement, sa frappe trompait le gardien pour le 2-0 (46ème).

            Rapidement le score allait gonfler. Sur deux centres de l’ESCC, la défense adverse commettait l’irréparable en stoppant ou déviant les ballons de la main. Steve par deux fois ne se faisait pas prier pour transformer la sentence (4-0, 60ème) dont une fameuse Polenka, chère au cœur de Bast. Bien  que l’intensité retombant quelque peu, l’ESCC - positionné assez haut - continuait à se procurer des opportunités d’aggraver le score.

            Et à nouveau sur deux actions identiques, Steve était servi entre les lignes, une fois par Bastos, une fois par Simon, s’en allait après un raid solitaire, effaçait le gardien pour ajouter deux nouveaux buts.

 

            Après que les dernières minutes se soient disputées sur un rythme plus tranquille, l’ESCC s‘imposait donc 6-0 au terme d’une rencontre ou Fa n’aura presque pas été mis à contribution et ou l’animation offensive a enfin à nouveau été performante.

 

            Retour à domicile dès samedi prochain pour le match en retard face à Bezonnes.

 

 

 

 

Album photos de la rencontre : ici

 

 

Buts : Cyril, Paul et Steven x4

 

Passeurs : Steven x2, Bastos, Simon

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- les 35 premières minutes collectives et la Panenka de Steeve sur le premier péno

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- l’état d’esprit général entre joueurs

 

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Cédr’ et son plongeon d’enfant.

 

 

 

Rassurant

Partager cet article

Repost 0