Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ESCC – Villecomtal/Mouret/Entraygues             4-1

 

 

=> La feuille :

 

Match : 20h00

Terrain : très bon

Arbitrage : peu de choses à faire

Temps : ensoleillé

Température : 12°

Esprit du match : très bon

Spectateurs : 70

Arbitre Assistant : Christian

Amendes : pauvre cuvée

3ème mi-temps : moyenne

 

                                                                                                                              

Le groupe : Fa, Enzo, Jjo, Cyril, Cédr’, Louis, Paul, Steve, Simon, Kevin, Bastos, Dam’, Loïc et Ben.J

           

           

 

           

            Après un week-end de repos, l’ESCC retrouvait le championnat pour la dernière ligne droite, une série de 4 rencontres à disputer. Une fin de championnat quelque peu tronquée pour les équipes de la poule. En effet, le dernier déplacement à Millau – théâtre de la dernière rencontre – soldée par un succès de l’ESCC n’aura au final servi à rien, la formation sudiste ayant déclaré forfait pour le reste de la saison (points retirés sur la phase retour). Seconde saison consécutive que l’ESCC connait pareille aventure, engendrant – dans l’immédiat, un nombre de matchs joués différent selon les équipes.

            C’est, via la réception de l’entente Villecomtal/Mouret/Entraygues, que l’ESCC reprenait la compétition. Restant sur 3 succès probants, l’ESCC avait à cœur de rapidement retrouver les automatismes ayant permis d’impulser cette dynamique pour continuer en ce sens.         

            Les débuts étaient plutôt timorés de part et d’autre. Les noirs et blancs, a contrario, des rencontres précédentes débutaient péniblement. Durant un peu moins de 10 minutes, on assistait à un round d’observation bien que l’ESCC commençait à mettre le pied sur le ballon.

            Deux premiers débordements de Cédric ne trouvaient pas preneur. C’est sur un ballon de dégagement de Ben.J trouvant de façon bien heureuse les pieds de Steve, que  l’ESCC se procurait la première occasion. Son raid solitaire après avoir effacé son vis-à-vis direct se concluait par un face à face remporté par le portier adverse.

            Les espaces étaient de mieux en mieux exploiter par l’ESCC. L’ouverture du score en était l’illustration. Sur un ballon de récup’, Dam servait Kevin au niveau de la médiane, sa transversale – côté opposé – décalait parfaitement Cédric qui servait sur un pas Steve. La demi-volée plat du pied de ce dernier trouvait l’ouverture (1-0, 20ème).

            Trois minutes après on n’était pas loin d’un bis repetita quand sur un CF à la médiane vite joué par BenJ en direction de Cédric, son centre trouvait Paul dont la reprise fuyait le cadre de peu.  Un cadre loupé de peu par Ben.J sur corner après une tête décroisée (oui oui une tête !).

            Sur les 20 dernières minutes du premier acte, l’ESCC se mettait dans une situation paradoxale. Si l’animation offensive restait cohérente, défensivement, l’ESCC faisait preuve d’une fébrilité étonnante notamment en terme de relances en sautant souvent une ou deux étapes dans le construction. D’ailleurs sur une erreur de relance, l’attaquant adverse aux 30m tentait sa chance d’une frappe croisée rasante qui trouvait la base du montant. A la 40ème, par contre sur une touche mal négociée en zone défensive, l’ESCC encaissait son premier but en 2017 et donc voyait les adversaires revenir au score. Au final, pas si illogique que ça.

 

            MT, 1-1.

 

            Dès le retour des vestiaires, l’ESCC reprenait parfaitement. Paul profitait d’un ballon trainant dans la surface pour donner de l’air aux siens (2-1, 46ème). 

            L’ESCC était enfin mieux dans ce début de second acte bien aidé en cela par l’entrée d’Enzo et ses crochets intérieurs, dont Kevin en restera éternellement admiratif. Plus sérieusement, son retour stabilisait la base défensive et permettaient à Ben.J et Kevin de se projeter plus facilement. Ce dernier – sur une action similaire au match aller  – faisait basculer le score du match du bon côté sur une percée axiale de 30m pour décaler parfaitement Cyril, qui à son tour, adressait un centre tout ausso parfait pour Steve qui finissait d’un plat du pied serein aux 6m (3-1, 58ème). L’ESCC venait de faire le break, en parallèle d’une nette baisse physique adverse.

            Les 30 dernières minutes de jeu perdaient quelque peu en intensité mais l’ESCC parvenait à se procurer de nouvelles opportunités (Louis par deux fois, Steve sur une frappe croisée, Cyril sur un plat du pied,…). Sur la dernière d’entre elles dans le temps additionnel, Ben.J – à la médiane - trouvait Steeve dans la profondeur qui s’en allait d’une frappe croisée s’offrir son triplé et signer son 12ème but en 4 matchs. Un bon petit rythme.

            L’ESCC s’imposait donc au terme d’une rencontre de moindre qualité que les dernières sorties mais tout en préservant l’essentiel : entretenir la dynamique de victoires dans l’objectif de confirmer sa seconde place.

            En effet, au regard des derniers résultats et suite au forfait de Millau II, le leader quasi incontesté Pays Alzuréen (l’ESCC aura été leader qu’à 3 reprises au cours de la saison) va s’assurer mathématiquement l’accession et le titre de champion – logiquement – dès le week-end prochain.

 

 

 

Buts : Steven x3 et Paul

 

Passeurs : Cédric, Cyril et BenJ

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Co-attribution à Cyril pour sa prestation complète (qui avait débuté le vendredi à l’entrainement), Kevin pour son implication sur les buts et Steve pour le côté décisif, évidemment.

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- L’équipe adverse, de façon générale.

 

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- le but encaissé, le premier de 2017.

Au forceps

Partager cet article

Repost 0