Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vabres l’Abbaye II – ESCC II             0-1

 

 

=> La feuille :

 

Match : 20h00

Terrain : très bon

Arbitrage : central excellent, parfois abandonné par ses assesseurs

Temps : ensoleillé

Température : 9°

Esprit du match : très bon

Spectateurs : 70 dont 90% estampillés ESCC

 

                                                                                                                              

Le groupe : JSA33, Nono, Juju, Ju, Lio, Cédric, Phil, Jérem, Math, Tom, Léna, Louis, Romain, Fer

           

           

            « En déplacement à Vabres, l’ESCC – sur le papier – partait avec les faveurs des pronostics car évoluant un niveau en dessus pour le compte de ce quart de finale de coupe des Réserves.

Le début de match était plutôt équilibré, chaque formation s’offrant l’opportunité d’ouvrir le score. Les débats s’équilibraient ensuite bien que l’ESCC se montrait plutôt supérieur en terme de possession de balle. Le premier acte se concluait sur ce score nul et vierge.

Au cours du second acte, le jeu s’équilibrait et les opportunités de scorer étaient peu nombreuses. Seuls Louis et Lénaick se procuraient deux actions dangereuses.

Et il fallait compter sur un coup de pouce du destin quant à la 85ème, le centre tir de Cédric trompait la vigilance du portier adverse offrant la qualification dans le dernier carré à l’ESCC. La demi-finale aura lieu le week-end du 7/8 mai ».

 

           

            Une fois avoir assuré un soutien total aux filles la veille - le vendredi soir à Bozouls, le collectif ultras ESCC était bien présent aux bords du terrain de Vabres pour soutenir les réservistes de l’ESCC. Et s’imposer d’emblée dans le choc des virages des supporters.

 

            Après avoir passé deux tours sans trop d’encombres, l’ESCC rentrait véritablement dans la dernière ligne droite de la compétition avec un statut de favori lors de ce quart de finale. En effet, évoluant un niveau en dessus son adversaire du jour, l’ESCC partait donc avec les faveurs des pronostics et avec un standing à assumer. Mais c’est bien connu, en coupe, rien ne relève véritablement d’une logique implacable.

 

            Dès les premiers duels, on sentait très rapidement une envie collective de bien faire, diamétralement opposée aux dernières sorties en championnat soldées par des ouvertures du score adverses précoces.

            D’ailleurs dès la 5ème, Louis adressait une première tête très dangereuse sur un décalage de Phil. Mais la réaction adverse était immédiate sur le corner suivant, un cafouillage voyait une frappe adverse partir en direction des filets mais finalement contrée par… un adversaire !

            Ces deux occasions refroidissaient les ardeurs de part et d’autre et les formations retombaient dans une phase d’observation. L’ESCC avait la maitrise du ballon mais ne parvenaient pas à faire le décalage final dans de bonnes conditions. Dans la zone axiale, les pertes de balles étaient trop nombreuses et quand l’ESCC trouvait le décalage dans cette zone, l’excellente charnière adverse prenait le dessus. La clé du match se trouvait sur les côtés : c’est là que l’ESCC allait devoir faire la différence.

            D’ailleurs sur un travail côté gauche, Léna profitait de l’inspiration du duo Cédric-Mathieu. Ce dernier laissait filer intelligemment un ballon mais la frappe de Léna n’inquiétait pas le très bon gardien adverse (30ème)

 

            L’ESCC était bien dans son match mais ne parvenait pas à valoriser le travail conséquent de Louis dans la zone axiale. Léna, encore lui (41ème), après un décalage de Jérem, trouvait une ouverture sans inquiéter véritablement le gardien.

 

            0-0 à la MT.

 

            Le second acte allait être bien moins enlevé en terme de rythme. La rencontre devenait hachée par de nombreux arrêts de jeu et perdait en intensité. Les défenses prenant le pas sur les offensives. Pourtant Phil (50ème) adressait un centre parfait à Louis, mais sa demi volée fuyait le cadre de peu.

 

            Avec la baisse physique des acteurs, les imprécisions se multipliaient. On basculait dans une véritable rencontre de coupe ou Juju et Nono rayonnaient de par leur engagement et leur agressivité. Le KO de part et d’autre n’était pas loin. Sur un alignement mal maitrisé de la défense adverse (80ème), Léna se retrouvait en position idéale mais tergiversait, surpris d’être en position si avantageuse.

 

            Et c’est finalement sur une inspiration de Juju à la 85ème que le premier véritable décalage collectif de ce second acte amenait au but de l’ESCC. Suite à une transversale côté gauche sur Cédric, l’une-deux parfait entre ce dernier et Jérem – sur un somptueuse passe sur un pas - permettait au premier nommé d’adresser un centre tir vicieux au premier poteau qui trompait la vigilance du gardien adverse (0-1, 85ème).

 

            La défense de l’ESCC repoussait une ou deux derniers ballons brulants – dont une frappe boxée par JS - pour valider définitivement le billet pour le dernier carré, deux ans après l’avoir atteint !

 

            Gageons désormais que d’ici cette demi-finale, l’équipe 2 de l’ESCC saura profiter de cette dynamique certaine pour prendre les points nécessaires en championnat et s’assurer un destin en P1D la saison prochaine.

            Un accessit en finale, doublé d’une rétrogradation, donnerait un gout bien trop amer à cette saison.

           

            Le groupe se doit donc de prendre conscience de la situation en faisant les efforts indispensables (assiduité, disponibilité, implication) pour d’une part, les dirigeants de l’équipe 2 ; et pour d’autre part, s’assurer une fin de saison triomphante à tous les niveaux.

 

            Félicitations à tous !

 

 

 

Buts : Cédric R

 

Passeurs : Jérem

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Léna pour sa prestation complète et sa progression constante. L’ovation réservée à sa sortie était des plus logiques. Bravo mec !

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- le très bon état d’esprit de l’ensemble des acteurs

 

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Cédric, pour son centre loupé après que son pied d’appui est décalé le ballon au moment où son pied de frappe allait déclenché le centre.

 

 

 

En coupe, c’est carré

Partager cet article

Repost 0