Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Villeneuve/Foot Diège – ESCC             2-2

 

 

=> La feuille :

 

Match : 19h00

Terrain : très bon mais en souffrance au fil des minutes

Arbitrage : bon, bien épaulé par 2 assistants impeccables

Temps : humide mais footballistiquement bon

Température : 11°

Esprit du match : excellent

Spectateurs : 70

Arbitre Assistant : Auré

Amendes : récolte moyenne

3ème mi-temps : excellente performance collective

 

                                                                                                                              

Le groupe : JS, Douz’, Jjo, Tom, Cyril, Antho, Paul, Kevin, Bastos, Gaël, Bast, Cédric, Phil et Ben.J

           

           

 

 

            Après un intermède douloureux en Coupe de France le week-end dernier, marqué par une élimination au 3ème tour et une belle déculottée, l’ESCC reprenait le cours de ses affaires « normales » dans le cadre de la seconde journée de championnat et ce, en déplacement à Villeneuve. Une formation au bilan de début de saison exactement similaire à l’ESCC : élimination au 3ème tour de CDF et un succès inaugural en championnat. L’ESCC allait donc à voir fort à  faire, pour ce premier match officiel de la saison hors de ses bases.

 

            Alors que les deux formations subissaient une belle averse lors de l’échauffement, c’est le soleil qui handicapait plutôt l’ESCC au début de la rencontre. Un soleil rasant qui lors de la première demi–heure compliquait la négociation de tous les ballons aériens. Et surtout qui faisait durer le round d’observation des 22 acteurs, sans doute bien heureux de pouvoir se réchauffer durant les première minutes après l’humidité ambiante ayant donc pesé lors de l’avant match.

            En effet, les presque 10 premières minutes étaient plutôt peu emballantes en terme de rythme, chaque joueur récitant ses gammes tranquillement, en l’absence de pressing adverse. Toutefois, l’ESCC durant cette phase d’observation positionnait son bloc équipe plus haut et de façon préférentielle. Aussi, lorsque le round d’observation fut enfin terminé, l’ESCC était la première formation à se mettre en action. Rapidement Paul et Cyril prenaient le dessus sur leur vis-à-vis et se créaient des opportunités dangereuses via leurs débordements. Gaël trouvait le poteau à la 20ème d’une frappe à l’entrée des 18 pour l’occasion la plus marquante. Le reste des tentatives notamment sur CPA – 5 corners en 1ère MT  - manquaient de justesse dans le dernier geste ou pour le dernier décalage notamment sur les centres en retrait.

Regrettable que l’ESCC n’est pas pu formaliser au tableau d’affichage son emprise sur le match car hormis les 10 premières minutes d’observation et les 5 précédant la mi-temps à l’avantage des locaux, l’ESCC avait largement dominé les débats lors de ce premier acte. Il aurait fallu pour les noirs et blancs rentraient aux vestiaires nantis d’a minima un but d’avance au regard de ce premier acte. En vain. Les deux équipes se quittaient après 45mn sur ce score nul et vierge de 0-0.

 

            La reprise du second acte était plutôt difficile. Profitant de ce début de mi-temps timoré des noirs et blancs, les locaux ouvraient le score sur un coup franc direct aux environs de la 50ème venant logiquement « sanctionner » ce début de second acte moyen de la part de l’ESCC. L’ESCC, toutefois, réagissait très rapidement et reprenait le contrôle du ballon. L’apport du banc - de plus - apportait un nouveau dynamisme à l’ESCC. Aux conséquences décisives. En effet, sur une séquence collective magnifique, Phil adressait un centre parfait pour Paul qui égalisait vers la 60ème. L’ESCC avait repris le match en main et semblait plus proche du 2-1 en sa faveur que le contraire. Et pourtant alors que les locaux subissaient à nouveau le jeu des noirs et blancs, c’est bien ces derniers qui sur contre reprenaient l’avantage un peu avant la 70ème min de jeu. Gros coup de massue pour l’ESCC qui pourtant ne fléchissait pas et réagissait rapidement quand BenJ trouvait Antho dans les 18. Ce dernier était déséquilibré sur l’exécution de son crochet intérieur. Mais l’ESCC ne transformait pas le penalty, renvoyé par la barre.

            Le coup était terrible pour l’ESCC qui devait digérer cet échec ultra rapidement pour aller arracher le partage des points dans le dernier quart d’heure. Un dernier quart d’heure bien que désordonné voyait l’ESCC continuait à chercher des décalages collectifs et au sol au lieu de tomber dans l’erreur des longs ballons inoffensifs et infructueux.

            On jouait le temps additionnel quand l’ESCC égalisait sur l’ultime corner de la dernière minute par l’intermédiaire de Bastos qui reprenait en demi-volée un ballon qui allait se glisser parmi la forêt de jambes pour enfin, faire trembler les filets du portier adverse.

            Au regard du contexte, si le partage des points semble heureux et arraché à la dernière minute, le match nul est largement mérité par l’ESCC qui, malheureusement, aura payé très cher ses quelques temps faibles.

            Un final plutôt logique au regard du déroulement global du match entre deux équipes joueuses, au terme d’une rencontre disputée dans un état d’esprit exemplaire de l’ensemble de la part des 22 acteurs.

 

 

 

 

Buts: Paul et Bastos

 

Passeurs: Phil

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Bastos pour sa demi-volée libératrice

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- les intentions communes des deux équipes qui ont cherché à jouer durant tout le match

 

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Ga pour avoir tenté un une-deux avec la barre sur penalty.

 

 

A l’arrachée mais mérité
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :