Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC – US Espalion             3-2

 

 

=> La feuille :

 

Match : 19h00

Terrain : excellent

Arbitrage : très bon ainsi que les assesseurs

Temps : humide mais finalement plutôt pas mal

Température : 10°

Esprit du match : plutôt bon

Spectateurs : 70

Arbitre Assistant : Nico

Amendes : petite récolte

3ème mi-temps : pyramidale

 

                                                                                                                              

Le groupe : JS, Douz’, Jjo, Loic, Cyril, Antho, Paul, Kevin, Bastos, Gaël, Bast, Cédric, Phil et Ben.J

           

           

 

            « Enfin, l’équipe fanion accueille samedi soir Espalion, le potentiel leader invaincu (un MR à jouer) et parmi les quelques favoris au titre de champion. L’ESCC aura fort à faire pour bonifier son précédent succès acquis hors de ses bases le week-end dernier mais le challenge en vaut la peine. En cas de succès, l’ESCC occuperait une provisoire et très honorifique place de leader. Beau challenge en perspective pour le groupe 1 ».

 

 Les deux formations au coup d'envoi.

 

            Voilà comment on pouvait présenter le cadre de l’avant match de cette dernière rencontre de septembre. Après avoir affronté les deux équipes réserves de la poule et un des autres promus du groupe, l’ESCC pour conclure cette première série de match (au repos forcé le week-end prochain) recevait une des grosses cylindrées de la poule : Espalion.

            Une rencontre qui allait mettre aux prises deux formations invaincues – plutôt attendue côté adverse et plutôt surprenant côté ESCC – avec une place de leader en cas de succès d’une des deux équipes.

            A contrario des deux précédentes rencontres, l’ESCC se passait des 10 premières minutes léthargiques dont les noirs et blancs avaient pris la (fâcheuse) habitude. Très rapidement et dans des conditions de jeu, finalement optimales, les deux équipes se livraient à une véritable opposition et pour le coup, pas d’opposition de styles. En effet, rapidement, les deux équipes démontraient un visage similaire et des préceptes de jeu plutôt proches, même si le bloc adverse semblait se positionnait un peu plus haut. Si BenJ, pour les stats vu où sa frappe a fini, allumait la première mèche c’est JS qui bloquait la première tentative lointaine et assez dangereuse.

            On percevait rapidement que l’ESCC aurait dort à faire pour aller chercher une perf’. Le quatuor offensif adverse semblait complet et complémentaire. Les premières impressions, les premiers duels ne laissaient peu de place au doute. Le niveau de l’adversaire était de qualité. Pourtant l’ESCC ne tergiversait et ne bafouait pas ses principes de jeu. Sous l’impulsion notamment de Cédric côté gauche, l’ESCC progressivement se montrait incisif. Gaël sur un ballon aux 25m voyait sa frappe fuir le cadre de peu. De même que Phil qui tentait sa chance sur un ballon repoussé sur corner. La première grosse action intervenait sur un centre venu côté gauche qui aboutissait côté opposé dans les pieds de Cyril. Sa frappe puissante était repoussée par le portier adverse dans les pieds de Ga en embuscade qui ne pouvaient reprendre le ballon, suite au retour d’un défenseur adverse.

            Pour le reste, on assistait à une très belle opposition. On jouait la 30ème, quand sur une récupération de balle aux 30m, l’ESCC se montrait trop gourmand dans sa phase de construction et reperdait immédiatement sa balle, le 10 adverse, aux 25m envoyait une frappe magnifique équerre opposée. Si l’ESCC aurait pu s’éviter la perte de balle, le geste final et décisif – quant à lui - souffrait d’aucune contestation. (0-1, 30ème).

            Si la partie avait été équilibrée jusque-là, l’ESCC venait de constater la froide efficacité adverse. Un réalisme offensif sans pitié quand 5 grosses minutes plus tard, l’attaquant adverse bonifiait un second ballon consécutif à un corner en croisant sa frappe dans une forêt de jambes (0-2, 38ème).

            Si l’ouverture du score ne paraissait pas illogique – celle-ci était intervenue dans un temps fort adverse – l’écart de deux buts à remonter paraissait alors très cher payé pour une formation de l’ESCC plutôt juste et précise dans ses enchainements mais pas assez réaliste.

 

A la mi-temps, chez les bookmakers, on ne donnait pas cher de l’ESCC. Un retard de deux buts qui semblait irrémédiable. Quel discours à la MT à avoir ? L’ESCC avait fait 45minutes plutôt positives mais difficilement qualifiables de « bonnes » quand l’équipe est menée de 2-0. L’essentiel était de vite reprendre cette seconde MT et d’aller chercher un premier but assez rapidement si possible, puis après…

           

Et c’est bien là, au moment opportun, que l’ESCC allait signer un second acte complet tant en terme de contenu que d’attitudes. Les premiers ballons étaient significatifs : l’ESCC mettait encore plus d’entrain, d’énergie, de justesse, de « vie » face à un adverse qui – naturellement et logiquement – souhaitait gérer ses deux buts d’avance.

Rapidement après une première tentative de Ga, Antho réduisait le score à la 50ème d’une frappe croisée premier poteau récompensant la bonne reprise des locaux.

L’ESCC insistait en ce sens pour surfer sur la dynamique de ce début second acte. Le second but, égalisateur, par l’intermédiaire de Paul au terme d’une action collective magnifique marquait un tournant dans le match. L’ESCC s’était remis en selle pour prétendre, à nouveau, aller chercher un succès. Pour cela, l’ESCC comptait à nouveau sur JS décisif à deux reprises sur des tentatives adverses, après un CF lointain et une frappe à ras de terre.

 

JS, décisif, notamment au cours de second acte.

 

Le second acte avait clairement tourné à l’avantage de l’ESCC mais tout en se livrant pour aller chercher les 3 points désormais clairement envisageable, il allait falloir faire preuve de solidité défensive, ce fut chose faite notamment sur CPA.

Et à force de persuasion, on jouait la 70ème quand l’ESCC prenait l’avantage par Bastos d’une tête parfaite ! (3-2, 70ème). Un scénario renversant !

 

Bast, auteur du coup de tête victorieux

 

Les vingt dernières minutes voyaient logiquement la formation adverse réagir mais l’ESCC faisait preuve de solidité et solidarité défensivement en préservant intelligemment ce court mais décisif avantage.

 

Au terme de ce scénario renversant, l’ESCC obtenait une très belle victoire suite à une rencontre emballante concernant le contenu proposé et réjouissante en terme comptable avec cette seconde victoire consécutive face à la meilleure formation affrontée jusqu’à maintenant ! Félicitations à l’ensemble du groupe.

 

 

 

 

 

 

Buts: Antho, Paul et Bastos

 

Passeurs: Antho et Cédric

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- le second acte de l’ensemble de l’équipe

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- après la main adverse dans la surface, alors que le ballon était en jeu, bref échange entre quelques joueurs de l’ESCC et l’arbitre pour finalement en conclure que c’était sifflable mais pas obligatoirement. Plutôt sujet à interprétation. Des échanges courtois et constructifs. C’était parfait.

 

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Antho se prenant pour Neymar. Son dribble serait passé face à un adversaire de la taille d’un U6.

 

 

 

 

 

Renversant
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :