Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC – StAffrique             2-5

 

 

=> La feuille :

 

Match : 19h00

Terrain : parfait

Arbitrage : 3 officiels plutôt bon

Temps : humide et pluvieux

Température : 8°

Esprit du match : très bon

Spectateurs : 50

Arbitre Assistant : officiel

Amendes : récolte moyenne

3ème mi-temps : à de rares exceptions !

 

                                                                                                                              

Le groupe : Fa, Douz’, Max, Loïc, Yo, Ju, Paul, Kevin, Bastos, Gaël, Patxi, Cédric, Phil et Ben.J

           

           

 

                 

            L’ESCC retrouvait les terrains par l’intermédiaire de la Coupe Occitanie dans ce qui aurait dû être le second tour interdistrict mais qui s’avérait, en réalité, être toujours le premier. Vous suivez toujours ? Ce décalage était, en fait, dû au bon parcours de la formation adverse en CDF et qui avait amené à un « conflit » de dates lors du week-end initialement prévu. Les noirs et blancs accueillaient donc Saint-Affrique, pensionnaire de PH ou R2, ça dépend si tu veux être old school ou non.


 

           Les formations au coup d'envoi.

 

Malheureusement, l’ESCC était plus que diminuée avec 5 absences pour blessures dont 4 liées au match précédent. Comme quoi, les conclusions de celui-ci n’était pas qu’une vue de l’esprit mais un constat bel et bien - amèrement - implacable. Entre perception ou réalité, le bilan tiré par l’ESCC, de la précédente rencontre, était bien réel ainsi que les maux. Et les mots aussi.

            Le seul et unique côté positif, était que cela permettait d’incorporer des nouveaux joueurs et de tester la capacité d’adaptation de l’ESCC.

 

            Celle-ci allait être quelque peu tronquée après un – gros - retard à l’allumage. Est-ce les nombreux changements apportés qui rendaient le début de rencontre difficile mais l’ESCC était mené 2-0 au bout de 7 minutes… Quel début...  Globalement l’ESCC signait 25 premières minutes très poussives puis, enfin, se remettait à jouer et signer une fin de premier acte bien plus emballant notamment sous l’impulsion de Loïc, Gaël et Paul ; se procurant enfin des opportunités de scorer.

           

La reprise du second acte voyait un déroulement de scénario parfait pour…les visiteurs. A la 48ème, le break était fait sur la première incursion adverse. un centre fuyant, un plat du pied croisé (0-3).

A ce moment-là, l’ESCC eut le grand mérite de ne pas tout lâcher, évitant alors un score final aux proportions dramatiques. Profitant aussi, certainement, d’un relâchement adverse, l’ESCC allait complétement dominer la formation adverse jusqu’à la 85ème. En effet, aux 85 et 88èmes, les visiteurs profitaient d’énormes erreurs défensives pour ajouter deux nouveaux buts plus que chanceux et qui donnaient une proportion, au score, peu flatteuse et peu représentative de la grosse demi-heure précédente.

 

 

            Durant donc cette demi-heure précédant ces deux buts, l’ESCC retrouvait enfin des séquences collectives construites et intéressantes. Logiquement Gaël réduisait le score rapidement sur un bon travail de Loïc à la 65ème. Paul, cinq minutes plus tard, sur un des tournants de la rencontre, voyait sa frappe repoussée par la barre. Kevin, par deux fois de la tête, se procuraient deux grosses occasions.

            De manière générale, l’ESCC signait alors une demi-heure excellente ou l’animation offensive était de très bonne qualité, sur une surface le permettant. Durant cette période, il n’aura manqué qu’un petit but supplémentaire pour recoller à 3-2 et ensuite faire douter complétement l’adversaire.

            Il était alors fort dommage de galvauder cette bonne seconde période par ces deux buts en fin de match. Mais l’ESCC allait avoir un ultime sursaut d’orgueil quand Paul profitait du bon travail de Kevin, côté droit, pour réduire le score à la 90ème.

 

            Même si la coupe Occitanie ne représentait pas un objectif en tant que tel, semble-t-il aussi pour l’adversaire du jour, un début de match « normal » aurait sans doute permis à l’ESCC d’espérer bien mieux au cours de cette rencontre. Finalement, a contrario de la coupe de France, pour laquelle, l’ESCC s’était offert un beau parcours, l’ESCC entre et sort aussitôt de cette compétition.

 

            Retour au championnat au cours des deux prochains WE

 

 

 

Buts: Gaël et Paul

 

Passeurs: Kevin

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- on a retrouvé le plaisir de jouer, c’est déjà pas mal

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- l’arbitre assistant à la fin du match qui reconnait son erreur sur le 4ème but adverse.  C’est parfait et ça pacifie les relations. L’état d’esprit général entre les 2 formations fut aussi au RDV

 

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Max et Fa sur le 5ème but.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retard à l’allumage
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :