Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

St Laurent/La Canourgue – ESCC             0-3

 

 

=> La feuille :

 

Match : 20h00

Terrain : bon ++

Arbitrage : parfait (comme lors de la finale de l’équipe 2 la saison dernière), bien aidé cela par un comportement exemplaire des 22 joueurs

Temps : frais

Température : 4°

Esprit du match : très bon

Spectateurs : Une 50aine

Arbitre Assistant : Nico

Amendes : faible

3ème mi-temps : en 4-4-2

 

                                                                                                                              

Le groupe : Clém, Douz’, Antho, Loïc, Sim, Cyril, Paul, Kevin, Jjo, Gaël, Bast, Cédric, Bastos et Ben.J

           

           

« Le samedi, l’équipe fanion a parfaitement emboité le pas à l’équipe féminine en s’imposant à l’extérieur face à St Laurent / La Canourgue sur le score de 3-0 (doublé de Paul et Gaël). Une victoire logique pour des noirs et blancs dominateurs la quasi-totalité de la rencontre et notamment la première demi-heure au cours de laquelle l’ESCC s’est procuré une multitude d’opportunités dangereuses. L’ouverture du score à la 35ème était logique. Malgré un début de second acte plus timoré, l’entrée du banc apportait la fraicheur nécessaire pour permettre de faire le break avec deux buts supplémentaires. Un beau succès des noirs et blancs, à relativiser toutefois face à un adversaire vraisemblablement diminué.».

                 

           

            Déplacement toujours un peu particulier quand on affronte St Laurent/La Canourgue. En effet, ce match à l’extérieur offre le plus beau cadre du département en terme de complexe sportif. Mais comme les géographes avertis l’auront relevé, c’est bien au sein du département de la Lozère que l’enceinte est située, laissant le titre de N°1 dans la catégorie  « plus belle enceinte du département de l’Aveyron » à la Philomène Arena de Curan. Trêve de débats esthético-architecturaux.

            L’ESCC, après un week-end sans match se rendait donc en terres lozériennes pour affronter St Laurent/La Canourgue, formation de milieu de tableau mais auréolée d’un succès récent chez un adversaire difficile. Après la défaite précédente, les noirs et blancs, de leur côté, devaient se reprendre tant en termes de contenu que de résultat.

            A noter, près d’un mois après, l’ESCC retrouvait la totalité de ses joueurs de champs. Enfin !

            Et le début de match était conforme aux attentes et s’inscrivait dans la logique attendue par l’encadrement. En effet, rapidement, les noirs et blancs se mettaient en action avec Paul et Cyril en maîtres artificiers. Enfin, dans un premier temps on était plutôt sur une notion d’élèves artificiers. En effet, les offensives étaient plutôt très bien construites mais la finition n’était absolument pas au rendez-vous en ce début de match. Paul par deux fois, Cyril et Gaël se procuraient d’énormes opportunités mais manquaient de promptitude, de réussite ou d’efficacité – au choix – pour ouvrir le score. Les corners s’enchainaient aussi mais manquaient de toucher la zone parfaite pour quelques centimètres.

            Au-delà de ce léger manque d’efficacité qui ne permettait pas de matérialiser la domination des noirs et blancs, ces derniers signaient une grosse première demi-heure. L’ESCC récupérait haut, se projetait rapidement et se procurait des opportunités fréquemment.

            Paradoxalement, après que Ga ait trouvé la transversale une première fois, le second tir sur le montant de la part de Cyril allait sourire à l’ESCC, dans une période un peu moins rythmée. Sur un second ballon, Cyril à 25m enroulait sa frappe mais sa tentative s’écrasait sur la barre. Paul en embuscade, ouvrait le score (0-1, 35ème).

            L’ouverture du score avait tardé mais était des plus logiques. En effet, l’ESCC depuis le début de la rencontre squattait la moitié de terrain adverse. Défensivement, de plus, les noirs et blancs se montraient inspirés repoussant les timides tentatives adverses.

           

Mi-temps.

 

            Le second acte reprenait plutôt timidement côté ESCC. Les dix premières minutes étaient plutôt laborieuses, les efforts de replacement des éléments offensifs étaient moins importants étirant le bloc et écartant les lignes. Par conséquent, la qualité du jeu était impactée. Toutefois, l’apport du banc allait être décisif notamment avec les entrées d’Antho et Loïc. Leurs mouvements différents amenaient à nouveau de la variété au jeu et à l’heure de jeu sur un ballon récupéré dans la moitié adverse, Paul, bien décalé par Ga, envoyait sa frappe sous la barre (0-2, 60ème).

            L’ESCC venait de faire le break. Si les locaux réagissaient - immédiatement - quelques minutes après le but, Clém repoussait la seule frappe cadrée adverse de la rencontre. Les 25 dernières minutes étaient en suite à sens unique, l’ESCC faisait tourner le ballon tranquillement. Gaël trouvait à nouveau la barre après un enchaînement avec Bast puis en à la 80ème, c’était au tour d’Antho de trouver la transversale mais cette fois-ci, Ga avait bien suivi pour le 3-0.

            L’ESCC « relançait la machine » en s’imposant 3-0 et ce, avant une deux réceptions consécutives sur les 3 derniers matchs de la phase aller, entrecoupée de l’entrée en lice en Coupe d’Aveyron. A confirmer.         

 

 

 

 

Buts : Paul x2 et Gaël

 

Passeurs : Gaël

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Kevin. Pas pour sa prestation, juste car il a découvert la notion de « crampes »

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- le match en général, à la limite de l’auto-arbitrage.

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Cédr’ et sa transversale suicidaire après le ballon rendu par l’adversaire par fair-play

 

 

 

 

 

 

 

Retour au jeu
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :