Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC – Villeneuve             4-2

 

 

=> La feuille :

 

Match : 19h00

Terrain : dans tous ses états

Arbitrage : parfait

Temps : frais mais sec

Température : 0°

Esprit du match : excellent comme lors de la rencontre aller

Spectateurs : Une 40aine

Arbitre Assistant : Nico

Amendes : récolte moyenne

3ème mi-temps : retour aux bases

 

                                                                                                                              

Le groupe : Clém, Douz’, Antho, Loïc, Ju, Max, Paul, Kevin, Jjo, Gaël, Cyril, Cédric, Bastos et Ben.J

           

           

« En terme de calendrier, l’équipe fanion jouera la J13 - 2ème rencontre de la phase retour - avec la réception de Villeneuve, promu aussi cette saison tout comme l’ESCC. Espérons que ce match retour soit aussi plaisant en termes d’intentions de jeu que la rencontre aller qui avait vu les deux formations offrir un match au contenu plutôt emballant et ce, avec un état d’esprit général impeccable ».

                 

           

            En amont de la rencontre, tel était le cadre posé pour, nous l’espérions tous, un retour sur les terrains. Mais que ce fut juste ! En effet, les deux formations ont profité d’une légère fenêtre – météorologiquement acceptable – pour disputer la rencontre. Et il n’en fallait pas plus ! (cf. les photos).

 

            L’ESCC retrouvait les terrains après trois semaines de repos – à nouveau – forcé suite au rattrapage du match en retard le 13 janvier dernier, alors que son adversaire du jour, lui, disputait son premier match en 2018. Le constat dressé face à Laissac était là aussi valable. Comme beaucoup de formations, les noirs et blancs étaient dans l’expectative totale concernant leur état de forme, les repères collectifs et individuels.

 

            Si l’on a douté de la tenue correcte du match quelques temps en raison dans un premier temps des températures peu élevées donc du risque de gel, les vingt-deux acteurs ont pu aller au terme de la rencontre malgré une seconde mi-temps disputée sous la neige.

           

            De manière générale, les 45 premières minutes de cette rencontre étaient clairement à l’avantage de l’adversaire du jour, Villeneuve, qui virait logiquement, en tête au repos sur le score de 1-0. En effet, le retour à la compétition des noirs et blancs était très poussif. Collectivement, ces derniers manquaient de liant et de présence à la récupération collective. En effet, sur certaines séquences, on aurait cru qu’onze individualités évoluaient certes sous le même maillot mais dénué de tout objectif collectif. La notion de bloc n’était alors qu’un vaste concept théorique. La différence notable avec l’autre mi-temps exécrable de cette saison (face à Réquista), était que l’ESCC – cette fois-ci - ne se sabordait pas totalement et restait dans le match en encaissant qu’un seul but. Il n’y aurait pas eu d’injustice à ce que le score soit de 2-0 en faveur des adversaires mais l’ESCC aurait aussi pu égaliser par Paul si le montant n’avait pas repoussé sa frappe à la 30ème ou sur une incursion d’Antho, après une vingtaine de minutes.

 

Clém, auteur de 2 parades importantes au cours du premier acte.

 

            Au retour des vestiaires, dans un contexte typiquement propre au Lévézou (neige légère puis plus importante, tenant au sol), l’ESCC retrouvait enfin plus de justesse et constance. Et surtout plus de cohérence collective. Parallèlement, la formation adverse connaissait un énorme trou d’air en terme de fraicheur physique. L’entrée de Cyril, à ce moment-là, et son profil atypique perturbait complètement la formation adverse. Si bien qu’il était impliqué sur les deux buts qui allaient permettre de à l’ESCC de reprendre l’avantage à l’heure de jeu. Bastos, comme à l’aller, profitait d’un ballon trainant sur corner et Paul bonifiait l’offrande de Cyril pour le 2-1, de la tête (!) à la 65ème (2-1).

 

Bast, auteur de l'égalisation à 1-1

 

 

           Paul, auteur d'un but de ...la tête

 

        Toutefois, l’égalisation adverse sur penalty une petite dizaine de minutes laissait un doute quant à l’issue du match. Alors que les chutes de neige s’intensifiaient, l’ESCC – physiquement plus frais – faisaient la différence logiquement. Gaël se faisait justice lui-même après un accrochage dans la surface pour redonner l’avantage aux siens sur penalty (3-2, 83ème). Enfin, Kevin parachevait le succès des siens en fin de rencontre sur un raid solitaire depuis le rond central, tel un husky sous la  neige zizaguant entre les sapins (92ème, 4-2).

 

Fin de match en faveur des locaux.

 

            L’ESCC signait un succès important pour la suite du championnat.

 

       Le terrain, une 20aine de minutes après la fin du match

 

Album photos de la rencontre : ici

 

Buts : Bastos, Paul, Gaël et Kevin

 

Passeurs : Cyril

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- JeanJo et Douz’, réguliers sur la totalité de la rencontre

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- L’état d’esprit parfait du club adverse, joueurs ; coach et arbitre assistant. 180 minutes, sur les deux rencontres, parfaites.

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Antho et sa fin de match tout en glissades, des hommages situés quelque part entre l’otarie (pour sa tête à même le sol) et le scarabée. 

 

 

 

 

 

 

 

L’ESCC rejoue (enfin) et s’impose
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :