Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC – Luc/La Primaube III             1-0

 

 

=> La feuille :

 

Match : 18h00

Terrain : difficile mais on a pu jouer, là est bien l’essentiel

Arbitrage : très bon, ainsi que les assesseurs

Temps : humide et froid

Température : 5°

Esprit du match : excellent

Spectateurs : Une 50aine

Arbitre Assistant : Christian

Amendes : récolte moyenne

3ème mi-temps : qu’elle était belle ! Merci l’HdV

 

                                                                                                                              

Le groupe : Clém, Douz’, Antho, Loïc, Ju, Enzo, Paul, Kevin, Jjo, Gaël, Cyril, Cédric, Bastos et Ben.J

           

           

« Toujours est-il, que normalement (restons prudents…), les formations de l’ESCC devraient pouvoir enfin retrouver le chemin des terrains.

On débute le week-end de l’ESCC par la rencontre de l’équipe fanion à 18h00 à Curan samedi soir avec la réception de l’équipe 3 de Luc La Primaube avec l’objectif de confirmer le dernier succès ».

                 

            Une nouvelle fois, rien n’allait se dérouler vraiment normalement.

 

            En chiffres, pour les membres du bureau, la matinée de samedi : 55 appels entre 8h et 15h (on met 8h, pour faire croire qu’on se lève tôt en week-end mais par contre c’est vraiment 55 appels) en plus d’une bonne 20aine de SMS. Voilà à quoi c’est résumé la majeure partie de la journée des dirigeants responsables du club. En effet, une nouvelle fois et ce, dans les dernière heures avant la rencontre, la météo a rendu compliqué la tâche au niveau organisationnel. Entre reports et matchs déplacés, les responsables ont dû une nouvelle fois parer au plus pressé afin de permettre au maximum de rencontres de se dérouler. Un véritable casse-tête largement ignoré par certains, acteurs mêmes du club.

            C’est donc à Salles-Curan, en lever de rideau de l’équipe 2, que le match a pu se dérouler et non à Curan comme prévu initialement.

 

 

            L’ESCC recevait l’équipe 3 de Luc La Primaube, lanterne rouge de la poule. Toutefois, face à une formation doublement réserve d’équipes de ligue, le groupe noir et blanc allait devoir faire preuve de sérieux et efficacité. Pour ce qui est du premier objectif, l’ESCC allait en faire preuve dès les premières secondes du match. En effet, les locaux débutaient parfaitement la rencontre. La première opportunité intervenait dès les premières minutes. Sur le premier débordement de Paul, ce dernier était stoppé irrégulièrement à l’entrée des 18, côté gauche. Gaël enroulait un CF quasi parfait. Quasi, car c’est la transversale qui repoussait la tentative.

 

           

            Pour ce qui est du second objectif – l’efficacité donc – cette première action relatée était plutôt symbolique du premier acte et plus globalement des 60 premières minutes.

            En effet, au cours de cette première heure de jeu, l’ESCC allait dominer les débats et finalement proposé un jeu assez séduisant malgré les conditions de jeu et l’état du terrain. Après cette première occasion évoquée ci-dessus, Antho par deux fois côté gauche alliait vitesse de course féline mais puissance de frappe de mouche. Ses deux coups d’éclats auraient mérité meilleur sort tout comme ses deux duels remportés par le portier adverse aux 35 et 55èmes minutes. Espérons tous que dans sa rencontre avec Lewandowski, il puisse en retirer une certaine maitrise du geste final.

 

           

          Après que BenJ ait tenté sa chance aux 30m, c’est suite à une série de corners au cœur du premier acte que l’ESCC allait faire la différence. Si Gaël voyait sa tentative sauvée sur la ligne après un cafouillage et Bastos, sa tête fuir le cadre, c’est bien ce dernier qui ouvrait le score esseulé au point de penalty (1-0, 35ème).

            Cette ouverture du score venait justement récompenser les efforts des locaux au cours du premier acte, marqué par une implication collective tant défensive que collective.

 

 

 

            Le retour des vestiaires s’inscrivait dans la suite du premier acte. Gaël, à nouveau sur CF, n’était pas loin de faire le break mais le gardien adverse repoussait sa frappe vicieuse. C’est ensuite Antho qui ne profitait pas d’un ballon parfait en profondeur et perdait son face à face en frappant sur le gardien. Si l’ESCC faisait toujours preuve de maitrise jusqu’à l’heure de jeu, les 20 dernières minutes étaient plus compliquées. Le jeu adverse plus direct mettait en difficulté le bloc noir et blanc. Toutefois, bien que certaines ressorties de balle ne fussent pas des modèles d’esthétisme, les locaux passaient un beau test de solidarité et solidité défensive. Et si le bloc avait reculé, les opportunités adverses d’égaliser étaient quasi inexistantes, preuve aussi de la bonne performance du quatuor défensif.

 

 

            L’ESCC s’imposait donc 1-0 et confirmait son précédent succès, 15 jours auparavant. Désormais les noirs et blancs devraient pouvoir enchainer les rencontres de façon plus régulière et ce, jusqu’à la mi-mai. Un calendrier chargé pour le groupe fanion qui aura besoin de tout le monde. Y compris ce initialement convoqué dans ce dernier mais qui ne rentre pas volontairement en jeu pour aller jouer en équipe 2 et ce, dans l’intérêt supérieur du club, sans distinction d’équipe. Des principes qui semblent bien éloignés chez certains.

 

            Place désormais à l’entrée en lice en Coupe d’Aveyron si cette rencontre n’est pas reportée pour une …5ème fois !

           

 

 

Buts : Bastos

 

Passeurs : BenJ

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Bastos pour le plat du pied décisif et Kevin pour sa constance

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- dans la lignée du match Villeneuve, tous les signaux étaient au vert : état d’esprit adverse et 3 arbitres parfaits. Même la température était fraiche.

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Cyril pour son ultime percée tout en dribbles chaloupés avant de… s’auto croc en jamber en plein rond central pour une belle chute.

 

 

 

Tout pour un
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :