Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

US Espalion – ESCC             2-1

 

 

=> La feuille :

 

Match : 20h00

Terrain : plutôt bon

Arbitrage : comme d’hab’, dans l’esprit et le respect du jeu.

Temps : parfait

Température : 18°

Esprit du match : très bon également

Spectateurs : 150

Arbitre Assistant : Auré

Amendes : on solde !

3ème mi-temps : dans le bus de JS

 

                                                                                                                              

Le groupe : Clém, Enzo, Bast, Loïc, Kevin, Paul, Sim, Douz, Gaël, Cyril, Jjo, Nono, Bastos et Ben.J

           

           

                  L’équipe fanion se déplaçait à Espalion pour son ultime match de la saison, chez le leader déjà sacré depuis quelques journées.

            Un seul objectif pour l’ESCC, même si comptablement cette rencontre n’avait quasiment aucun intérêt, conclure sa saison sur une victoire et enchainer un 5ème succès consécutif.

            Si l’on aurait pu éventuellement penser que le club adverse allait avoir la tête aux différentes festivités du club organisées le jour du match en l’honneur notamment de leur titre, il n’en fut rien. En effet, cette rencontre ne fut pas dénuée d’intérêt, tant les deux formations ont joué cette dernière avec autant d’intensité et d’implications que tout autre match. Résultat, la rencontre fut plaisante et disputée dans un excellent état d’esprit malgré l’enjeu « donné » par ces formations à la rencontre.

            L’ESCC n’a pu toutefois entretenir sa série de victoires qui durait depuis quelques matchs malgré une fin de rencontre ou les noirs et blancs auront mis toute l’abnégation possible pour arracher le match nul. L’ESCC s’est donc inclinée 2-1 (but de Gaël) face à une équipe qui aura largement dominée cette poule d’excellence et qui mérite amplement à la fois, son accession et son titre.

            Sur le contenu de la rencontre, si l’ESCC a réalisé un début de match très timoré notamment en raison d’un soleil plus que gênant, la suite fut plus emballante.

            Si globalement la victoire locale est méritée sur l’ensemble de la rencontre, le sort de la rencontre aurait pu offrir fin de match un partage des points permettant de préserver l’invincibilité de l’ESCC en cette fin de saison. Il n’en fut rien, mais la rencontre fut de très bonne qualité.

 

            Toutefois, cette défaite est venue conclure une saison plus que satisfaisante pour l’équipe fanion de l’ESCC qui était promue à ce niveau. En effet, en finissant sur le podium, celle-ci devrait logiquement accéder au niveau supérieur, profitant notamment d’une refonte structurelle des compétitions régionales, permettant au final à presque la quasi moitié de la poule d’accéder au niveau supérieur. Ce dernier regroupera pour moitié, ces équipes donc, accompagnées de pensionnaires actuels de la PL, n’ayant pu monter dans le bon wagon en direction de la future R3. Si vous ne saisissez pas tout à fait l’ensemble des subtilités, il faut retenir que l’échelon départemental absorbe un niveau (ex-PL et future D1) et que l’on ne comptera plus que 3 niveaux régionaux, au lieu de 4 encore cette saison.

 

            Ainsi, à l’entame de la saison prochaine, les noirs et blancs évolueront à un niveau inédit et jamais atteint par le club depuis sa création. Une promotion qui devrait ravir les nombreux supporters encore une fois très nombreux pour ce dernier match de la saison et tout au long de cette dernière. Cette accession va surtout faire grimper une marche importante à l’ESCC, propulsant le club au sein d’un niveau où, au regard des clubs et des villages abritant ces derniers, l’ESCC et ses deux communes formant cette entité footballistique fera office de « petit poucet ».

 

 

 

 

Buts : Gaël

 

Passeurs : Paul

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- l’enchainement râteau petit-pont de Bast en milieu de terrain. Mention particulière aussi au second but adverse, magnifique.

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match, un esprit sportif évident ou un élément notable positif :

- le contexte global du match et l’entrée sur le terrain des formations avec les jeunes de l’école de foot. Toutes les composantes étaient là, pour le football et rien que le football.

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Kev’, pour oubli de protège tibia au coup d’envoi…

 

 

 

           

Concernant cette saison :

 

« Le football procure des sensations fortes, des souvenirs inoubliables, des amitiés durables. La tristesse d’une défaite d’un mauvais résultat doit lui servir à progresser. Mais au final ce qui compte c’est d’avoir participé, d’avoir été l’acteur d’une belle aventure. Et l’envie de persévérer et progresser ».

 

Et l’on peut dire que cette saison 2017/2018 fut pour l’équipe fanion un bel exercice.

Si elle fut quelque peu tronquée par des conditions météo difficiles et peu compatibles avec le football et sa pratique, le rythme inédit et la fréquence irrégulière de matchs de cette saison lui a donné une certaine particularité.

Débuté un lundi 24 juillet pour la préparation estivale et un vendredi 18 aout pour la compétition, elle s’est étirée jusqu’au samedi 26 mai, soit 10 mois de vécu ensemble. Long, très long, trop long. Pour le commun des – dirigeants – mortels.

 

 

Après l’on peut aussi remercier et mettre en lumière le contexte général dans lequel s’est inscrite cette saison d’excellence 2017/2018, notable à l'accueil parfait réservé lors de quasiment chaque déplacement. A quelques exceptions près (2-3 maxi), l’ensemble des rencontres s’est très bien déroulé avec un état d’esprit positif. Les formations étaient là pour gagner certes, mais aussi et surtout pour jouer au football. Après, à chacun sa conception, mais ce fut majoritairement plaisant. Que cela dure !

Autre point et on le souligne fréquemment ici-même, pour plus de 80% des rencontres, l’arbitrage a été d’un très bon niveau et en progression constante ces dernières saisons. Après soyons lucides, le fait d’avoir réalisé « une relative bonne saison » peut aussi biaiser ce constat là, mais bon un peu de lucidité et de recul permettent toutefois de se départir d’un bilan comptable pour reconnaitre cet élément positif.

La facilité de pouvoir communiquer et s’expliquer avec les officiels, qui plus est, permet d’instaurer un contexte propice et favorable aux relations joueurs/arbitres. Reste toujours quelques exceptions mais c’est comme ça…même si parfois, on se demande comment il est possible d’en être là… Mais rappelons surtout que 2/3 des joueurs perdraient leurs moyens s’il fallait arbitrer une rencontre d’u13 en brassage district sans enjeu, donc…

 

En termes de performance chiffrées, l’ESCC boucle donc sa saison sur le podium et au final cette place est plutôt logique. On s’explique. Au regard du classement, l’ESCC face aux cinq dernières formations classées de la 8ème à la 12ème place a quasiment fait le plein de points. Avec un bilan, de 9 succès et 1 nul en 10 matchs face à ces formations, l’ESCC s’est presque toujours imposé quand elle devait le faire.

Si l’on remonte le classement, les deux affrontements face aux 6 et 7ème présentent un bilan médiocre avec 1V, 1N et 2D. Lien entre ces deux formations : le même profil d’équipe. Les prestations à l’extérieur face à ces 2 équipes restent sans doute les deux matchs les moins aboutis de la saison.

Face à Villeneuve, 5ème du groupe, le bilan est positif avec par deux fois des rencontres marquantes. A l’aller, une égalisation à l’ultime minute. Au retour, mené 2-1 à la MT, l’ESCC s’impose 4-2 dans des conditions météo dantesques. Sans nul doute, la formation qui ressemble le plus à l’ESCC dans son approche du jeu.

Les confrontations face à la JSLévézou ont été quelque peu particulières, car s’inscrivant dans un contexte derby. La défaite à l’aller a été un gros coup d’arrêt pour l’ESCC après un excellent début de saison. La victoire au retour à domicile fut le coup de boost attendu pour pimenter l’excellente fin de saison des noirs et blancs.

C’est finalement face à Réquista, que l’ESCC présente le bilan le plus maigre. Le plus faible niveau points. Complètement hors sujet à l’aller pour des raisons inexplicables, l’ESCC s’est clairement repris au retour et pensait tenir le partage des points jusqu’à l’ultime minute. En vain. Cette équipe aura été la sensation du match retour.

Enfin, Espalion, qui a survolé le championnat, aura perdu ses premiers points à Curan au cours d’un match en septembre dernier d’une intensité rare et d’une qualité certaine. Mené 2-0 à la MT, l’ESCC a progressivement construit son succès au cours du second acte pour s’imposer 3-2. Cette performance a permis à l’ESCC de clairement lancer sa saison.

 

 

Concernant les coupes, il y a eu de plutôt très bon et du vraiment très médiocre. La Coupe de France a permis à l’ESCC de bien lancer sa saison en disposant de 2 PL lors de deux premières rencontres concluantes. L’élimination face Luc La Primaube au 3ème tour est surtout regrettable concernant le score. Ecrasé 7-0, l’ESCC ne méritait pas une gifle chiffrée si violente.

En coupe Occitanie, le coup était jouable face à St Affrique, pensionnaire de PH, mais la priorité n’était pas sur cette compétition.

Reste la Coupe d’Aveyron qui reste le gros point noir de cette saison. Éliminés en 32ème, à domicile, face à une équipe hiérarchiquement inférieure, les noirs et blancs sont passés à côté de leur sujet, en étant offensivement suffisant dans l’approche de la rencontre et pour certains, en bafouant des principes collectifs. Le truc c’est qu’en coupe, il n’y pas de rattrapage. L’ESCC l’a chèrement payé… Ce serait bien désormais d’en tirer une certaine expérience au regard des échecs dans cette compétition lors des deux dernières saisons.

 

Niveau stats en championnat, l’ESCC a offensivement été brillante avec 54 buts soit 2.45 buts/matchs (27 buts par phase) et défensivement plus empruntée avec 34 buts encaissés (+1 but/match encaissé) mais en signant une phase retour bien plus concluante (22 buts encaissés en phase aller contre seulement 12 au retour) sur ce plan-là.

 

Individuellement, 6 joueurs sont à 5 buts au moins, représentatif de l’esprit plutôt offensif de la formation.

 

En termes de sanctions, l’ESCC finit à moins d’un carton jaune en moyenne par rencontres jouées et bien sûr, aucun carton rouge, ni citation en commission, ni rapport. Si vous ne nous filez pas le prix Nobel de la paix, on n’y comprend plus rien !

 

Enfin, côté entrainements, un peu plus de 80 séances sur la saison, une bonne dizaine en salles vu notre temps tropical, pas de mal de petits ponts, pas mal de frappes hors cadres, pas mal de fausses excuses pour pas venir (croyez pas, vous mentez tellement mal que tout le monde le voit !), un tournoi tennis ballon final très relevé. Et surtout beaucoup de bières le vendredi après les séances !

 

 

Voilà en quelques chiffres la saison 2017/2018.

 

 

Alors,

M E R C I :

 

- à l’ensemble des joueurs ayant participé à l’aventure, que ce soit une seule petite minute ou à la totalité des 27 rencontres officielles et la détermination mise tout au long de la saison mais SURTOUT l'excellente ambiance qui aura régné tout au long de cette saison !

- aux coachs évidemment, Lio, Max et Enzo

- aux dirigeants qui nous suivent fidèlement

- à tous ceux qui ont assuré à la touche dans une impartialité totale : Nico, Christian, Auré, Phil

- au kop évidemment, présent TOUTES les rencontres + les filles qui sont à deux doigts de créer elles aussi un kop

- à la team des présents à la séance du mardi aux entrainements, c’est vous qui avez « tenu » la saison…

- à tous les acteurs qui ont gravité autour de l’équipe fanion et qui ont apporté leur touche à cette belle saison (partenaires, mairie, Lio le "pitch manager", et toutes les autres composantes...).

 

 

Gérard, cette belle saison est pour toi.

 

 

A+

 

 

 

 

Entre fête et défaite + Bonus : bilan 17/18
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :