Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Effet boomerang

ESCC – Sources de l’Aveyron            2-4

 

 

=> La feuille :

 

Match : 19h00

Terrain : plus vert que la semaine précédente

Arbitrage : excellent

Temps : froid

Température : 3°  

Esprit du match : plutôt bon

Spectateurs : 80

Arbitre Assistant : Nico

Amendes : assez faible

3ème mi-temps : apparemment, grosse prestation pour certains…

 

                                                                                                                              

Le groupe : Gaé, Kev, Enzo, Antho, Bast, Paul, Phil, Loïc, Cyril, Nono, Gaël, Clém, Bastos et Ben.J

           

           

           

            On prend (presque) les mêmes et on recommence ! Une semaine après s’être affronté en coupe d’Aveyron, les deux formations se retrouvaient pour la première rencontre de la phase retour. Cette fois-ci à Curan, les conditions météo plus clémentes le permettant.

            Autant enlever tous suspens au présent résumé, l’issue a été tout autre !

 

            Si l’ESCC avait validé sa qualification en coupe, les noirs et blancs ont du s’incliner devant la supériorité de la formation adverse notamment au cours du premier acte où les locaux ont été complétement dominés. Si les 5 premières minutes étaient plutôt intéressantes côté ESCC, la formation adverse, en plaçant deux offensives éclairs successives aux alentours de la 10ème, refroidissait les ardeurs de l’ESCC. Surtout que la 3ème, avec réussite dans le geste final s’avérait décisive. Une demi-volée écrasée venait lober Gaé après un centre côté droit. (0-1, 15ème). Cinq minutes plus tard, un CF lointain surprenait l’arrière garde locale pour le 2-0 à la 20ème. Le break était fait et les intentions adverses étaient claires : se venger et coller une raclée à l’ESCC.

Si à 2-0, l’ESCC réagissait et finalement se procurait 3-4 grosses occasions, ce n’était rien par rapport aux nombreuses offensives adverses. Entre accumulation d’erreurs individuelles, déficit tactique et individualités adverses supérieures, l’ESCC était en grande difficulté.   

Mené 3-0 à la pause après une troisième réalisation à la 44ème, l’ESCC mis en difficulté comme rarement défensivement ne pouvait presque que constater les dégâts au cours d’un premier acte où l’écart au tableau d’affichage aurait pu être bien plus conséquent.

Si offensivement, l’animation et les opportunités obtenues étaient plutôt satisfaisantes, le travail collectif défensif était trop faible, accentué par un déchet technique trop important.

 

Une réaction, principalement d’orgueil et accessoirement concernant le fond de jeu, était attendue en seconde mi-temps.

 

Plus cohérents collectivement et profitant également d’une légère baisse d’intensité adverse, l’ESCC montrait enfin un meilleur visage et surtout réduisait nettement le nombre d’opportunités offensives adverses. Bien qu’encaissant un 4ème but à l’heure de jeu suite à un corner, l’ESCC – seul point positif de cette rencontre – ne se démobilisait pas. Bast réduisait le score d’une frappe à l’entrée des 18 et Cyril s’offrait un but de renard sur un centre tir vicieux, réduisant l’ampleur du score.

On ne va pas se faire l’offense de s’attribuer le grain de la seconde mi-temps, ça serait tellement petit bras au regard de la rencontre en général.

L’ESCC a payé concomitamment une légère décompression, un désir de revanche adverse significatif et surtout, à affronter une équipe qui n’a rien à faire en D1.

 

Au regard des autres résultats, au terme d’une journée qui voyait à nouveau s’opposer les 6 premiers et les 6 poursuivants, le trou est désormais fait entre les 5 premiers et les 7 clubs suivants dont l’ESCC en premier lieu. Un « ventre mou » dont l’ESCC serait bien inspiré de s’y glisser jusqu’à la fin de la saison, en parallèle espérons-le d’un long et beau parcours en coupe.

 

Une réaction est très vite attendue pour enclencher une nouvelle série côté ESCC.

 

 

 

 

Buts : Bast et Cyril

 

Passeurs : Kev

 

 

Ballon d’or du match, récompense le meilleur joueur ou LE geste du match :

- difficile de sortir une individualité mais Nono pour sa seconde MT et Bast pour avoir insufflé l’esprit de révolte

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match, un esprit sportif évident ou un élément notable positif :

-  la communication avec l’arbitre, ça pacifie l’atmosphère de la rencontre

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- la crête à Cyril dévastatrice dans des duels aériens réglo mais risqués : une arcade et un nez  

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :