Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sacré dimanche

AS Aguessac – ESCC            2-1

 

 

=> La feuille :

 

Match : 15h00

Terrain : semblait plutôt bon en apparence, très sec et accidenté à l’usage

Arbitrage : excellent jusqu’au second penalty. Tout le monde ne partagera pas cet avis.

Temps : ensoleillé et chaud

Température : 17°  

Esprit du match : lol

Spectateurs : 120

Arbitre Assistant : Christian

Amendes : plutôt discipliné

3ème mi-temps : dimanche oblige

 

                                                                                                                              

Le groupe : Gaé, Kev, Enzo, Bast, Paul, Loïc, Yo, Cédric, Nono, Gaël, Lio, Bastos et Ben.J

           

           

 

            Après avoir affronté deux fois consécutivement Sources de l’Aveyron, l’ESCC reprenait « la route » pour un déplacement à Aguessac, la seule formation que l’ESCC n’a pas réussie à battre sur la phase aller (match nul 2-2), parmi celles se trouvant derrière les noirs et blancs au classement.           

            Malheureusement pour ce déplacement important, c’est avec un collectif amputé de nombreux éléments absents que l’ESCC se déplaçait. Rien de bien alarmant sur la qualité des éléments remplaçants les absents mais c’est plutôt que l’intégration de nouveaux joueurs amènent des modifications de compositions et limitent – logiquement – le niveau d’automatismes entre les joueurs.

 

            Ne ménageons pas le suspens outre mesure, sur un terrain moyen et surtout très sec qui semblait plutôt bon apparence mais finalement très bosselé, l’ESCC – accompagné d’une chaleur surprenante - n’a pas livré un grand match dans ces conditions particulières, mais toujours – lorsqu’on se déplace à Aguessac - au sein d’un cadre exceptionnel en terres sudistes, surplombé par de magnifiques villages (toujours faire un point touristique, ça pacifie l’atmosphère).

 

            Après un premier acte équilibré sans grandes opportunités de part et d’autre, les locaux, sur corner, mieux revenus en début de deuxième mi-temps, ouvraient le score logiquement à l’heure de jeu, récompensant notamment un gros premier quart d’heure de leur part au retour des vestiaires. Se montrant enfin plus incisifs les noirs et blancs obtenaient enfin des opportunités par Paul et Gaël notamment sur une double occasion, quelques minutes avant d’égaliser sur penalty à la 75ème suite à une main adverse dans la surface. Cette main bien que non intentionnelle était réelle et mettait fin à un cafouillage à 2m de la ligne. Le penalty semblait donc assez évident. A partir de là, la rencontre basculait dans le grand n’importe quoi. Ah oui, pour précision, suite à une contestation, les locaux étaient réduits à dix suite à l’égalisation et les contestations liées à celle-ci. S’en suivait alors un dernier quart d’heure complétement désordonné entre pression et menace incompréhensibles sur le corps arbitral, enfin en l’occurrence l’arbitre central, irréprochable et qui tenait sa rencontre de façon tout à fait correctement.

            C’est alors que les fameux « on te retrouvera » et « on sait qui tu es » à l’attention de ce dernier sortaient ici et là sur le terrain de la bouche de certains adversaires, comme bourgeonnent les cerisiers dans la vallée du Tarn. Bah oui frère, on est en Aveyron, les arbitres on les recroisent 3 à 4 fois par an, tous les clubs savent d’où sont les arbitres, on se connait tous, fort heureusement qu’on sera amené à se recroiser. Sinon, on aurait rapidement des rencontres sans arbitres. Et au regard des personnes qui se déplacent ou justement ne se déplacent pas en arbitre club, un paquet des joueurs présents dimanche n’ont pas dû souvent prendre le sifflet…

 

            Toujours est-il que cette pression malsaine semblait finalement fonctionner, le penalty adverse décisif sifflé à la 90ème semblant plutôt marqué du sceau de la compensation. Paradoxalement, cette compensation ne surprenait qu’à moitié l’ESCC tant l’arbitre était pris dans l’étau depuis quelques minutes. Un penalty brillamment repoussé par Gaé mais l’attaquant adverse plus prompt redonnait l’avantage aux locaux.

            Sur la dernière opportunité de la rencontre, Paul dans la surface voyait sa frappe repoussée par le montant droit avant que Loïc ne puisse cadrer sa dernière tentative.

           

            Cette défaite bien que concédée dans des conditions qui incitent plus à la promenade dominicale qu’à la pratique football ne doit pas masquer la prestation largement en demi-teinte de l’ESCC et de trop nombreuses insuffisances individuelles. Si un partage des points eut été assez logique, le succès de la formation locale était loin d’être usurpé. En effet, les adversaires, après un premier acte équilibré, avaient bien mieux repris le cours de la partie après la pause. Il est juste regrettable de finir la partie de la sorte. Sans cela, la bière d’après match aurait quand même eu le même goût.

 

            Le week-end prochain, l’ESCC évoluera à nouveau le dimanche. Mais changement de compétition pour les noirs et blancs avec un 8ème de finale de coupe d’Aveyron au programme, face à la JS Lévézou. La seule rencontre, à ce stade-là, qui verra s’opposer deux formations de D1.

            Si l’ESCC, sur le papier part avec les légères faveurs des pronostics car devançant son adversaire au classement côté championnat, le contexte « coupe » et la notion de derby associés – une nouvelle fois – à de nombreuses absences côté ESCC rend l’issue de cette rencontre des plus incertaines.

           

 

 

Buts : Gaël

 

Passeurs :

 

 

Ballon d’or du match, récompense le meilleur joueur ou LE geste du match :

- Gaétan pour le péno repoussé, malheureusement pas payé

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match, un esprit sportif évident ou un élément notable positif :

-  y’avait que l’eau du robinet de fraiche

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- collectif pour ne pas avoir assuré au moins le nul malgré la faible prestation

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :