Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Automédication

Automédication

 

 

ESCC – US Pays Alzuréen            4-1

 

 

=> La feuille :

 

Match : 19h00

Terrain : bosselé

Arbitrage : on connait donc on s’adapte…

Temps : frais

Température : 8°  

Esprit du match : excellent

Spectateurs : 50

Arbitre Assistant : Auré

Amendes : cuvée acceptable

3ème mi-temps : clairsemé

 

                                                                                                                              

Le groupe : Gaé, Kev, Antho, Bast, Enzo, Cyril, Yo, Jjo, Cédric, Clém, Bastos et Ben.J

           

           

           

            Que ça allait être dur…de relancer la « machine » après la grosse déconvenue de la semaine dernière en coupe. La semaine fut d’une longueur inimaginable et les entrainements d’une torpeur incroyable. La meilleure thérapie était alors de rejouer vite mais surtout de gagner.

            Facile d’afficher ce type d’ambitions mais le contexte ne s’y prêtait pas nécessairement. Pour asseoir son avenir en D1, l’ESCC avant la rencontre de ce week-end avait besoin d’au moins deux victoires. Et de trois succès, si le contexte sportif de fin de saison venait à devenir défavorable : c’est-à-dire que les poursuivants enclenchent une série à succès et que l’échelon régional et ses représentants aveyronnais s’écroulent.

            L’ESCC poursuivait cet objectif en débutant cette dernière partie de saison (7 rencontres) par la réception de Pays Alzuréen, distancé de 6 points. Une formation face à laquelle l’ESCC s’était imposé au match aller, un résultat fondateur de la série positive enclenchée en suivant fin 2018/début 2019.  

 

            La rencontre débutait parfaitement pour les locaux qui ouvraient le score dès les premières minutes. Une projection rapide vers l’avant, après avoir fixé d’un côté, le jeu basculait de l’autre pour Cyril, oublié au second qui ne tergiversait pas. L’ESCC ne pouvait espérer meilleure entame.

 

Cyril, pour l'ouverture du score à la 5ème

 

            Si les débats s’équilibraient par la suite, l’ESCC gardait la maitrise du ballon sans toutefois parvenir à faire le break, mais en multipliant les CPA notamment les corners.

 

L'ESCC a multiplié les CPA en sa faveur au cours du premier acte

 

           Si l’ESCC se faisait peur sur quelques ballons, c’était surtout consécutivement à ses propres pertes de balles en phase de construction. L’une d’entre elles offrait d’ailleurs la seule frappe cadrée adverse du premier acte : les visiteurs égalisaient à la demi-heure de jeu.

 

            La fin du premier acte était alors plutôt décousue, le doute semblant s’emparer de l’ESCC. Ce simple but se muait en énorme coup, moralement parlant.

 

         Yo, souverain dans le domaine aérien

 

 

        Une sensation confirmée lors de la reprise du second acte ou les visiteurs loupaient deux énormes opportunités. Fort heureusement, ces deux occasions qui allaient s’avérer les seules adverses au cours du second acte étaient mal maitrisées. Un poil de réussite appréciable. En cas d’avantage au score, pas sût que l’ESCC se soit remis d’un tel coup du sort. Passées ces 5 minutes timides, les noirs et blancs se remettaient rapidement en ordre de marche notamment sous l’impulsion de Bastos en milieu de terrain. Alors que l’ESCC avait reprise progressivement le contrôle du match, cette meilleure impression se confirmait au tableau d’affichage quand Kevin de la tête reprenait un CF lointain (2-1, 62ème). Trois minutes plus tard, ce dernier doublait la mise, bien servi par Antho, éliminant son adversaire direct et le gardien (3-1), après une belle séquence collective. Clém, quelques minutes plus tard, était lui aussi à la conclusion d’une belle séquence. Sa percée à la Laurent Blanc, époque montpelliéraine, lui permettait de solliciter un une-deux avec Kev. Sa frappe croisée alourdissait le score (4-1). 

 

Kev, exténué par ses efforts défensifs

 

            L’ESCC s’imposait sur le score de 4-1 et réalisait une excellente opération dans le cadre du maintien, profitant également des autres résultats en sa faveur. Cette victoire permettant surtout de bonifier et valoriser les deux partages de points spectaculaires obtenus face à Naucelle et Rignac.

           

            Ce succès s’avérait également le meilleur traitement à l’énorme échec du week-end précédent. 

 

            D’ici deux-trois journées, l’ESCC devrait avoir plus de certitudes mathématiques quant à son avenir sportif.

 

      Nono, en duel face au 9 adverse

 

Buts : Cyril, Kev x2 et Clém

 

Passeurs : Antho x2, Kev et BenJ

 

 

Ballon d’or du match, récompense le meilleur joueur ou LE geste du match :

- co-attribution à Kev pour son doublé et Bastos pour sa seconde MT influente sur le collectif

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match, un esprit sportif évident ou un élément notable positif :

-  Nono et sa sortie quelques secondes du terrain pour assouvir un petit besoin naturel

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- BenJ, pour double contact mais pas le bon, celui de Dugarry le fameux pied d’appui incontrôlable qui décale légèrement trop le ballon pour le pied de frappe.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :