Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’ESCC a du répondant

ESCC – US Réquista            3-3

 

 

=> La feuille :

 

Match : 19h00

Terrain : Philo reprend de sa splendeur

Arbitrage : bon mais un de ses arbitres-assistants n’avait « d’assistant » que le nom

Temps : humide et froid !

Température : 5°  

Esprit du match : bon

Spectateurs : 60

Arbitre Assistant : Christian

Amendes : moyen

3ème mi-temps : on s’est réservé pour la master class collective du lendemain.

 

                                                                                                                              

Le groupe : Max, Kev, Antho, Bast, Enzo, Cyril, Dorian, Cédric, Lio, Gaël, Clém, Bastos et Ben.J

           

           

           

            Avant-dernière rencontre à domicile pour l’ESCC en cette saison 18-19 avec la réception de Réquista dans des conditions automnales voire hivernales. Fort heureusement, lors de l’échauffement, l’atmosphère se réchauffait quelque peu et les conditions allaient s’avérer particulièrement adaptées au football malgré une température nordique. Moins de vent, pelouse humide, tonte récente… tout était prêt pour que l’ESCC parvienne enfin à venir au bout de la formation de Réquista, qui s’apparente un peu plus, après chaque confrontation directe, à la bête noire du club.

 

Cyril, auteur d'un match plein aux avants-postes

 

            Au-delà de ce constat, l’ESCC avait également pour objectif évident d’effacer la nette contre-performance lors de la dernière rencontre en championnat.
En terme d’état d’esprit et d’intentions de jeu, le staff de l’ESCC était rapidement rassuré. En effet, on jouait depuis à peine 20 secondes et Cyril sollicitait déjà le gardien adverse d’une frappe vicieuse. Le ton était donné et cette opportunité illustrait plutôt fidèlement ce à quoi allait s’apparenter la première demi-heure de l’ESCC. Du mouvement, des intentions de jeu claires et partagées, l’ESCC maitrisait les débats. Antho trouvait la barre sur corner direct et Nono, sur ce même type d’action, était tout porche d’ouvrir le score. De plus, tactiquement, l’ESCC semblait gêner le bloc adverse notamment en milieu de terrain, zone où les noirs et blancs se trouvaient très souvent en supériorité numérique.

 

Max, malgré 3 buts encaissés, auteur d'une excellente performance

 

Alors que l’ESCC avait parfaitement géré les assauts offensifs adverses, deux actions venaient semer le trouble vers la demi-heure de jeu. Sur la première, Max s’avérait impérial en remportant le duel alors que sur la seconde, le face-à-face tournait en faveur de l’avant-centre visiteur. Seul bémol, ce dernier se trouvait en nette position d’hors-jeu. No VAR, no party. L’arbitre central ne pouvait se permettre de déjuger son assesseur, ce dernier étant normalement mieux placé que lui. Plutôt râlant car sur un ballon de dégagement adverse, plutôt anodin et dévié, l’ESCC concédait l’ouverture du score à la 30ème. Surtout que dès les premières minutes de la rencontre, on avait vite perçu que l’alignement avec le dernier défenseur n’était pas une priorité absolue pour l’assistant…

Les visiteurs prenaient l’avantage et inscrivaient rapidement un second but sur un coup-franc excentré fuyant, que personne – finalement – ne déviait. Mené 2-0, l’ESCC rejoignait les vestiaires avec une nouvelle fois un tableau d’affichage n’incitant pas à l’optimisme.

 

Bastos et ses arabesques aériennes

 

La reprise du second acte allait être spectaculaire. Dès la 50ème, l’ESCC réduisait le score d’une frappe vicieuse de Gaël, profitant d’un excellent travail de fixation d’Antho et Bastos. Alors que l’ESCC avait parfaitement repris ce second acte, une erreur de relance à la 60ème, rédhibitoire et débouchant sur le 3ème but adverse, semblait sceller le sort du match. Mais, très rapidement, l’ESCC réagissait à nouveau par l’intermédiaire de Kevin, aux 25m, qui remettait les siens dans la rencontre d’une frappe lourde.

Ben.J, comme une prémonition, exécutant un geste hommage à Nkunku...

 

Il restait alors 20 grosses minutes à l’ESCC pour aller chercher a minima un match nul. A la 75ème, Dorian se montrait décisif en adressant un centre parfait au second poteau pour Gaël, qui égalisait, au terme d’une séquence collective magnifique.

La dynamique et la physionomie de la rencontre incitaient alors l’ESCC à aller chercher enfin un succès contre une équipe du top5 lors des dernières minutes. Malgré d’ultimes assauts sur le but adverse, l’ESCC ne parvenait pas à inscrire ce but supplémentaire et devait se contenter du partage des points. De façon objective, plutôt un moindre mal, notamment au vu de la qualité du second acte.
 

Reste désormais trois rencontres à l'ESCC pour finir le mieux possible cette saison, deux déplacements consécutifs avant de conclure la saison à Philo lors de la dernière journée.

 

           

Buts : Gaël x2 et Kevin

 

Passeurs : Dorian, Antho et Cyril

 

 

Ballon d’or du match, récompense le meilleur joueur ou LE geste du match :

- Gaël pour son doublé lors de son retour

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match, un esprit sportif évident ou un élément notable positif :

- Max, qui malgré l’hécatombe en gardien assure une nouvelle fois l’intérim parfaitement à ce poste

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- la crampe de l’arbitre assistant en première MT annihilant toute possibilité d’exécuter un geste vers le haut (ex. : lever un drapeau de touche)

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :