Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De(s)-buts rassurant(s)

ESCC – AS Aguessac             1-1

 

 

=> La feuille :

 

Match : 19h00

Terrain : bon mais sec, va falloir un peu de pluie

Arbitrage : parfait, aucune erreur, mais trop de cartons dans un tel match

Temps : léger vent froid

Température : 16°

Esprit du match : excellent

Spectateurs : 50

Arbitre Assistant : Nico

Amendes : de bons débuts

3ème mi-temps : soft, « Septembre sans alcool – épisode 1 »

 

                                                                                                                              

Le groupe : JS, Adri, Bast, Jjo, Clém P, Clém A, Kev’, Paul, Antho, Dorian, Gaël, Cyril, Nono et Ben.J

           

           

 

        

    Après avoir assuré son maintien la saison dernière au sein de ce nouveau niveau que représentait la Départementale 1, l’ESCC abandonnait son statut de promu pour endosser celui de…petit poucet. En effet, au regard des accessions et des relégations, l’ESCC se retrouve, cette saison, dans une poule et/ou un niveau quelques peu improbable quand l’on ramène le tout à la situation géographique du club, ses structures, son école de foot, ses moyens et surtout en comparaison des autres formations de la poule. Il y a encore quelques saisons, la moitié de cette poule fréquentait plutôt brillamment le niveau PH/R3 ou a minima le niveau régional. Bref, à l’aube de débuter cet exercice, si enchainer une 3ème saison à ce niveau peut sembler être un objectif modeste, cela s’avèrerait déjà - le cas échéant - une belle performance.

 

"Sur du velours"

 

            Pour ouvrir, la saison 11 du club, l’ESCC s’est déjà étalonné en Coupe de France. Après un premier tour quelque peu rocambolesque mais parfait pour renforcer le collectif, celui-ci a quitté cette compétition dès le second tour. Plutôt regrettable tant la physionomie du match laissait espérer et présager mieux. L’objectif du 3ème tour de CDF avait vécu. Ce sera donc la coupe Occitanie plus tôt que prévu. Bon on ne comptait pas passer dix tours non plus, mais il aurait été – enfin – sympa d’aller tutoyer un 4ème tour de CDF. On en restera au vouvoiement de rigueur avec la plus noble des compétitions.

 

 

      

      Début septembre, donc reprise du championnat. Et comme l’an dernier pour la J1, l’ESCC débutait par une réception d’une formation bien connue, Aguessac, ayant fini à quelques points de l’ESCC la saison dernière mais face à laquelle les noirs et blancs n’avaient glané qu’un seul petit point au terme des deux rencontres.

Et le début de rencontre n’incitait à guère plus d’optimisme. Etait-ce le soleil rasant ou les premiers vents automnaux de Philomène qui gelaient les intentions de l’ESCC, toujours est-il que les visiteurs débutaient bien mieux le match. Avec une formation modifiée à 80%, ces derniers profitaient des dix premières minutes très moyennes de l’ESCC pour ouvrir logiquement le score.

Si rien ne fut bon avant ce premier but, tout allait être bien mieux après celui-ci, notamment concernant les intentions de jeu. Cette ouverture de score adverse avait au moins ce mérite-là.  Alors que Clém avait eu une première balle d’égalisation, mais finalement envoyée sur le toit du chalet voisin, c’est Cyril qui ouvrait son compteur but en championnat et remettait les siens à égalité après un décalage d’Antho.

 

 

A contrario du week-end dernier, l’ESCC faisait preuve d’un réalisme offensif total en transformant chaque frappe cadrée en but. En effet, Clém réglait cette fois la mire et s’offrait un doublé en profitant, d’une part, quelque peu de l’apathie défensive adverse qui se faisait surprendre sur une touche à la hauteur des 18 et en étant à la conclusion, d’autre part, d’un mouvement collectif magnifique pour le 3ème. La 4ème réalisation était moins compliquée dans sa conception mais tout aussi importante quand Cyril, profitait d’une grossière erreur défensive à la 35ème minute pour permettre à l’ESCC de mener alors 4-1, score à la pause. Après dix minutes très poussives, l’ESCC avait su parfaitement réagir, bien aidé par une efficacité (enfin) totale et un changement de physionomie complet après 15 minutes !

 

 

            A l’entame de ce second acte, l’enjeu était surtout de bien gérer les velléités offensives adverses afin de profiter de cet avantage confortable, avant d’éventuellement réaliser le break. C’est ce que l’ESCC s’efforçait de faire en maitrisant notamment les nombreuses individualités adverses. JS maintenait l’écart de +3 suite à une sortie décisive dans les pieds du 8 adverse. Profitant d’une nette baisse physique des visiteurs, l’ESCC rajoutait un cinquième but suite à une récupération haute, BenJ profitait de la position avancée du gardien adverse pour ajuster et lober ce dernier. Selon les observateurs, la distance de frappe variant du simple au double, entre 30 et 60 mètres.

 

       

  Alors que Paul ajoutait un 6ème but, refusé pour hors-jeu, l’ESCC gérait cette fin de rencontre sereinement et s’adjugeait un précieux premier succès en championnat.

            Place désormais à un très court déplacement en coupe Occitanie pour affronter la JS Lévézou avant de reprendre le chemin du championnat à Druelle.

 

 

 

Buts : Cyril x2, Clém A x2 et BenJ

 

Passeurs : Antho x2 et Bast

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Clem et Cyril pour leurs doublés express.

- Le dribble du 8 adverse, le fameux arc-en-ciel (on ne dit pas sur qui…).

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match, un esprit sportif évident ou un élément notable positif :

-  l’excellent état d’esprit ayant régné tout au long du match

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Clém A pour sa tentative de Madjer, plein axe. Effroyablement exécutée.

- Bast pour sa transversale directe dans le coffre de sa voiture. On s’étonne que les ballons disparaissent. 

 

 

           

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :