Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC – StGeorges/St Rome             2-6

 

 

=> La feuille :

 

Match : 19h00

Terrain : s’il pouvait encore tenir un mois comme ça !

Arbitrage : trio officiel

Temps : venté

Température : 13°

Esprit du match : excellent

Spectateurs : 75

Arbitre Assistant : officiel

Amendes : du classique

3ème mi-temps : tout en percu

 

                                                                                                                              

Le groupe : JS, Kev, Bast, Jjo, Bastos, Loïc, Adri, Paul, Clem P, Cédric, Gaël, Clem A, Nono et Ben.J

           

           

                         

            Retour à la Coupe Occitanie près d’un mois après le tout précédent et la qualification face à la JS Lévézou. Pas d’ambition particulière affichée si ce n’est d’aller le plus loin possible et surtout d’entretenir la bonne dynamique actuelle. Le tirage avait plutôt été clément pour l’ESCC, pas concernant l’identité de l’adversaire mais plutôt pour le contexte : réception d’une formation hiérarchiquement supérieure au profil joueur. De quoi s’étalonner.

 

            Le début de match s’inscrivait dans la dynamique des dernières sorties. En effet les noirs et blancs signaient une première demi-heure quasi parfaite en termes de jeu (intentions, déplacements, réussite technique,…) et de maitrise collective. Si l’ESCC concédait l’ouverture du score contre le cours du jeu à la 15ème, la réaction était immédiate avec l’égalisation de Kevin après une belle séquence collective, bien servi par Paul.

 

 

Au cours de cette première demi-heure, l’ESCC se procurait de nombreuses occasions de prendre l’avantage mais manquait de justesse dans le dernier geste. En vain. Juste avant le repos, les visiteurs profitaient d’une erreur défensive pour reprendre l’avantage.

Un premier acte assez paradoxal : après 30 minutes maitrisées au cours desquelles l’ESCC n’avait pas su véritablement matérialiser cette emprise, le dernier quart d’heure a vu l’ESCC subitement perdre en qualité dans ses enchainements et encaisser un second but.

 

 

Le second acte s’inscrivait malheureusement dans la continuité : l’ESCC encaissait un 3ème but rapidement avant de réagir immédiatement en réduisant le score par Paul, signe des possibilités offertes à l’ESCC pour bousculer cet adversaire.

 

 

Malheureusement, en cette soirée, l’ESCC était trop friable défensivement pour pouvoir rivaliser. La 4ème réalisation à l’heure de jeu anéantissait les derniers espoirs des locaux. Sans forcément se montrer supérieurs en terme de jeu, les adversaires utilisaient à bon escient les pertes de balles de l’ESCC pour se mettre à l’abri. Deux nouveaux buts encaissés en fin de match et des opportunités offensives mal négociées côté ESCC, pour conclure sur un score de 6-2 en défaveur de l’ESCC, donnaient une ampleur au score pas forcément représentative du déroulement global du match et notamment de l’excellent début de rencontre de l’ESCC ; la qualification adverse – à l’état d’esprit exemplaire - étant malgré tout totalement méritée.

 

            Retour au championnat dès le week-end prochain avant un week-end de repos.

 

             

 

 

Buts : Kevin et Paul

 

Passeurs : Paul

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- la première demi-heure aurait pu recouvrir d’or pas mal de choses, la suite de la rencontre s’avérait qu’une contrefaçon.

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match, un esprit sportif évident ou un élément notable positif :

- Envoyer 3 arbitres officiels pour un match aussi tranquille, ça ne valait pas le coup

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- le début de collaboration Gaël / Oscaro.com

 

20 H 35 et 22 sec - Paul  et Clem, quelques secondes avant leur combinaison masterclass

 

20 H 35 et 25 sec  - Le gardien adverse, d'un geste réconfortant, confirme aux deux maitres artificiers qu'il n'y a pas eu de dégâts. En atteste la position du ballon, 8m à côté des barres

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :