Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC – US Pays Alzuréen             3-1

 

 

=> La feuille :

 

Match : 19h00

Terrain : la meilleure version depuis le début de cette saison

Arbitrage : a bien su gérer le début de match hâché

Temps : parfait

Température : 14°

Esprit du match : bon

Spectateurs : 60

Arbitre Assistant : Christian

Amendes : certains contributeurs prennent des allures de mécènes, c’est ce que le peuple attend

3ème mi-temps : au complet, tout en chorale

 

                                                                                                                              

Le groupe : Val, Kev, Bast, Jjo, Bastos, Loïc, Adri, Paul, Cyril, Cédric, Gaël, Clem A, Nono et Ben.J

           

           

                         

            Avant le premier week-end de repos – dans quelques jours -  depuis le 23 août, date du début officiel de la saison, l’ESCC retrouvait le championnat après un intermède plutôt malheureux et mal négocié en coupe Occitanie. L’ESCC recevait Pays Alzuréen, formation ayant mis fin au parcours des noirs et blancs en coupe de France lors du second tour. L’objectif était clair pour cette rencontre charnière en ce début de saison. En effet, celle-ci allait conclure le presque premier quart de championnat et les deux premiers mois de cette compétition, il fallait impérativement s’imposer  pour l’ESCC. Toutefois, la rencontre s'annonçait indécise face à un adversaire ayant fortement perturbé les favoris en ce début de saison (Millau et Villefranche).

 

 

        Cyril, buteur et passeur lors de cette rencontre           

        

         Si on devait retranscrire rapidement cette rencontre, on retiendrait que l’ESCC a – poussivement – assuré l’essentiel. Sans être très emballant en terme de jeu, les noirs et blancs ont su réagir à l’ouverture du score adverse suite à un penalty logique bien que quelque peu contre le cours du jeu, pour virer en tête à la pause. Après un début de match très haché au cours duquel 3 grosses fautes adverses dans les 5 premières minutes annonçaient une rencontre compliquée, le match reprenait « le cours normal des choses » mais l’ESCC semblait s’endormir quelque peu face à une formation qui l’attendait dans sa moitié de terrain. A la 15ème, les visiteurs ouvraient le score sur penalty donc. Fort heureusement, l’ESCC ne tergiversait pas trop pour revenir au score. Une dizaine de minutes plus tard, sur une récupération haute, tout allait très vite et avec efficacité. Cyril trouvait parfaitement Paul lancé côté gauche, sa demi-volée soudaine trompait le gardien. Dix minutes plus tard, l’ESCC prenait l’avantage sur une phase de jeu, loin des circuits de passes préférentiels qu’apprécient l’ensemble des coachs. Rien de cela. Val’ bloqué pour relancer court, utilisait son jeu long XXL. 70m et un rebond vicieux plus tard, Cyril devançait la sortie du gardien adverse d’une tête lobée.

            L’ESCC menait 2-1 au repos.

 

Bastos, le traileur-footballeur

 

            Au cours du second acte, malgré de grosses opportunités de faire le break, l’ESCC restait à la merci d’un ultime contre ou coup de pied arrêté adverse éventuel. En effet, bien que peu dangereuse offensivement en cette seconde MT, la formation adverse attendait une erreur ou un contre pour venir chercher ce point du nul. De plus l’ESCC, ne trouvait pas ce liant nécessaire pour faire le break ; malgré une nouvelle fois les entrées intéressantes des remplaçants.

            Il fallait attendre la 80ème minute pour voir les noirs et blancs se mettre à l’abri définitivement quand Nono servait parfaitement Kev’ qui d’une tête plongeante ajoutait le 3ème et dernier but, confirmant selon ses propres mots – avec une humilité certaine - que « son meilleur pied restait la tête ». Ouf de soulagement côté noir et blancs qui pouvait gérer cette fin de match plus sereinement. 

 

   Nono, passeur décisif

 

        Après cette défaite en coupe, l’ESCC retrouvait le goût du succès au cours d’une partie pas des plus abouties en terme de jeu mais conclue victorieusement, essentiel à domicile face à un adversaire difficile à manœuvrer. Si sur le fond, ce succès peut s'avérer poussif, ce genre de rencontre n'aurait pas nécessairement - dans un passé proche - tournait en faveur de l'ESCC. Un bon signal pour la progression du groupe.

 

             

Kev, dernier buteur de la rencontre

 

Buts : Paul, Cyril et Kevin

 

Passeurs : Cyril, Val et Nono

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- A-t-il mal négocié un ballon dans cette partie ? Selon OptaStats, non. Jean-Jo pour sa prestation complète. On attend son nom dans liste des 30 du Trophée Kopa.

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match, un esprit sportif évident ou un élément notable positif :

- Val’, qui nous assure un intérim in extremis décisif

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Clem pour son attaque kamikaze au gaz sarin sur un officiel.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :