Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC  – St Affrique 2             3-1

 

 

=> La feuille :

 

Match : 19h00

Terrain : préparé avec soins, parfait pour janvier, gelé en fin de match

Arbitrage : bon, dans un match très tranquille

Temps : sec et froid

Température : 1°

Esprit du match : très bon

Spectateurs : 30

Arbitre Assistant : Christian

Amendes : Moyen

3ème mi-temps : fraîcheeeee

 

                                                                                                                              

Le groupe : Val, Micka, Bast, Nono, Bastos, Ga, Cédric, Antho, Cyril, Clem P, Kev, Clem A, Dodo et Ben.J

           

           

            De retour. Un mois après son dernier match en compétition officielle, le 7 décembre dernier, l’ESCC retrouvait le chemin des terrains, officiellement. Et l’on peut dire que la surface changeait diamétralement. En effet d’un terrain ultra humide et boueux pour sa dernière sortie en 2019, les noirs et blancs retrouvaient une surface givrée et gelée en surface dès l’échauffement, pour sa première en 2020. Toutefois, au final, la rencontre allait pouvoir se dérouler plutôt normalement même si au fil des minutes certains appuis étaient un peu plus instables et aléatoires, mais sans conséquence notable et surtout sans répercussion sur l’intégrité physique des joueurs.

            Matériellement, le décor était planté. Sportivement, même si l’ESCC avait renoué avec la victoire en coupe, en championnat les derniers résultats étaient inquiétants avec trois défaites de rang. Constat un peu plus alarmant, le déroulement de ces rencontres était très similaire. Alors certes, l’ESCC connaissait les axes évidents d’améliorations à approfondir mais les noirs et blancs en 3 x 90 minutes s’étaient montrés défaillants dans des secteurs identiques, interrogeant la capacité de réaction et de remise en cause du groupe. Même si on le répète, tout ne fut pas à jeter en terme de contenu. Mais bon ça l’observateur lambda du lundi matin devant le classement affiché sur son journal n’en a que faire. Il fallait donc comptablement réagir.

           

            L’ESCC retrouvait donc la compétition par l’intermédiaire d’un match en retard, la réception des réservistes de St Affrique. Un adversaire particulier. Il y a une semaine, avant de débuter la mise à jour de son calendrier, cette formation avait les cartes en main pour s’emparer de la place de leader au prix d’un sans-faute. Défaite il y a 7 jours, cette formation allait être habitée d’un sentiment de revanche. Pour cela l’ESCC devait réussir un bon début de match, ce fut chose faite en occupant rapidement la moitié du camp adverse, accompagné des fameux ingrédients attendus. Mais sur leur première véritable projection dans le camp de l’ESCC, les visiteurs ouvraient le score sur une action, initialement anodine. Une touche à la médiane et trois têtes successives plus tard, un ballon qui traine dans la surface, bim, but. 0-1 (5ème).

 

 

Bastos, auteur d'un énorme match au milieu de terrain

 

            L’ESCC réagissait immédiatement. Le duo Cédri/Kev combinait parfaitement pour que le premier nommé adresse un centre parfait pour Cyril au point de pénalty mais sa tentative était repoussée par le gardien. Bast, quelques minutes plus tard, découvrait que son pied gauche pouvait finalement servir. Après avoir débordé côté droit, il se réaxait pour envoyer une frappe enroulée rasante. L’horizontale du gardien était, pour le coup, exceptionnelle.  L’ESCC était dans son match et se montrait dominateur prenant le dessus sur la plupart des duels. Et pourtant sur un CF excentré à 40m, l’ESCC frôlait la correctionnelle sur une remise qui traversait les 6m. Mais l’ESCC parvenait à ses fins en égalisant à la 25ème. Après une grosse séquence « handball » autour des de la surface, l’ESCC enchainait les temps forts et obtenait un corner décisif. Antho déposait l’offrande sur la mèche rebelle droite de Kev pour l’égalisation, 25ème. Quelques minutes plus tard, Val sortait un arrêt décisif sur une frappe angle fermée. Bien que dominé, l’adversaire sur deux ressorties de balle s’était montré dangereux.

A partir de la 30ème et jusqu’à la 65ème, l’ESCC allait alors connaitre une énorme période de domination, durant laquelle les visiteurs n’allaient plus inquiéter Val. En fin de première MT, Kev sur une frappe rasante trouvait le poteau. Puis Cyril voyait sa frappe - angle fermé - repoussée du bout du pied. Micka sur le ballon suivant, voyait sa tête piquée rentrer dans les annales du football, rebondissant 80cm devant la ligne mais avec assez de puissance pour passer en deçà de la transversale. Une action, si filmée, à potentiellement 30 K de RT sur Twitter.

L’ESCC, avant la pause, avait fourni de gros efforts pour repasser devant, en vain.

 

Nono, impliqué sur le second but décisif

 

Au repos, les consignes étaient claires et précises.

 

Le groupe réagissait parfaitement et signait 20 minutes excellentes en privant totalement le bloc adverse de la maitrise du ballon. La ligne défensive évoluait d’ailleurs de plus en plus haut, asphyxiant les visiteurs. Paradoxalement, c’est suite à une contre-attaque adverse sur la première ressortie du second acte, par ailleurs parfaitement gérée par Val’ devançant l’attaquant adverse, que l’ESCC allait prendre le dessus. 

Et l’action collective valait le détour. Nono, à la relance, s’efforçait de repartir court avec Cédr’. Ce dernier servait Kev qui le retrouvait dans la profondeur. Le double une deux plaçait Kev idéalement à 15m du but pour un tir croisé victorieux (2-1, 70ème). Soulagement dans les rangs de l’ESCC. Puis break quelques minutes après quand Gaël, en renard des surfaces, suivait parfaitement une frappe de Kev repoussée mais non maitrisée par le gardien adverse (3-1, 75ème). 

 

Prestation convaincante de la Clem Connection

 

L’ESCC gérait tranquillement cette fin de match et s’imposait 3-1. Un succès précieux et important pour relancer la machine et conserver sa place au sein de la première partie de tableau. En effet, en cas d’échec et au regard de la densité d’équipes avec un total de points proche, l’ESCC aurait pu glisser dangereusement vers la seconde partie. Cette rencontre valait donc cher.

 

Ces trois points viennent également récompenser les dernières séances d’entrainement de qualité du groupe fanion et des principaux éléments de l’équipe réserve, l’assiduité et le sérieux engagés au cours de la mini-trêve afin de préserver une forme physique, si ce n’est optimale, mais au moins suffisante dans cette période partculière pour ne pas impacter négativement les performances. 

Si une défaite n’aurait pas remis en cause ce constat-là, un succès le bonifie et inscrit l’ensemble dans une dynamique appréciable pour l’encadrement.

 

21h15, il n'en fallait pas plus en terme de température

 

Buts : Kev x2 et Ga

 

Passeurs : Antho et Cédr’

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Co-attribution à Kev pour le doublé et à Val, pour ses deux arrêts déterminants aux moments-clés.

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match, un esprit sportif évident ou un élément notable positif :

- L’état d’esprit général de l’ensemble des acteurs. Malgré un terrain difficile au fil des minutes en raison du gel, les deux équipes sont restées totalement dans l’esprit, accompagné d’un arbitrage adapté. 

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Co-attribution à Bast pour changement d’aile en plein dans les abdos de Bastos et Micka pour tête ultra piquée, à 1m de la ligne.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :