Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

US Réquista – ESCC             1-2

 

 

=> La feuille :

 

Match : 20h00

Terrain : attaqué par une horde de vers de terre

Arbitrage : très bon

Temps : idéal pour jouer, froid dans les tribunes

Température : 6°

Esprit du match : très bon

Spectateurs : une petite centaine

Arbitre Assistant : Nico

Amendes : cuvée soft

3ème mi-temps : ici et là

 

                                                                                                                              

Le groupe : JS, Micka, Gaël, Max, Cédric, Paul, Cyril, Kev, Adri, Loïc, Nono, Clem A, Antho et Ben.J

           

          

 

En déplacement à Réquista pour son retour au championnat, après la qualification en coupe le week-end précédent, l’ESCC s’attendait à un gros match face à une de ses bêtes noires, dans le cadre de ce match en retard. En effet, l’historique des rencontres passées penche largement en faveur du club du Ségala. Un gros match qui allait s’inscrire dans un contexte encore un peu plus particulier. En effet, comme l’ensemble des autres clubs du département, les deux formations devaient faire face à une problématique quelque peu spéciale, l’absence d’arbitre officiel, en raison d’une grève d’une grande partie du corps arbitral après des récents faits de violence à leur encontre. Les clubs étaient donc en charge d’arbitrer eux-mêmes les rencontres, départagés par le tirage au sort. Ce dernier désignait l’ESCC.

 

Autant ôter tout suspens et interprétation, cette absence d’arbitre officiel n’eut aucun impact sur le déroulement de la rencontre. D’une part en raison du comportement irréprochable des acteurs des deux clubs et d’autre part, le lien de cause à effet est évident, grâce à la prestation sans faille de l’arbitre intérimaire.

 

Concernant l’aspect purement sportif, l’ESCC allait à voir fort à faire en raison donc de l’historique évoqué auparavant et surtout du bilan de l’adversaire du jour à domicile, invaincu et où tous les « gros » de la poule ont perdu des points. Le fameux antre mythique du club adverse n’était donc pas galvaudé.

 

Malgré tout l’ESCC se devait réagir et montrer un visage bien plus conquérant et enjoué que le week-end précédent malgré une infirmerie garnie.  

 

Si la rencontre s’est décantée en seconde mi-temps, c’est bien au cours du premier acte que l’ESCC s’est montré sous son meilleur visage. Hormis cinq premières minutes poussives, l’ESCC, après notamment avoir progressivement ajusté son placement sur les très longs dégagements du gardien, s’est finalement plutôt bien accommodé du terrain assez difficile, notamment sur les côtés (bon hormis Adri..). En effet, rapidement le duo Paul/Cyril désarçonnait le côté doit de la défense adverse et les situations dangereuses se muaient en opportunités concrètes. Paul du droit puis Cyril allumaient des premières mèches un peu timides mais réelles. Ensuite Cyril se créait lui-même une opportunité après une course axiale, sa frappe passait de peu à côté. Avant que Kev d’une tête décroisée sur corner puis d’une frappe contrée à l’entrée des 18 après une énorme séquence collective fasse lui aussi planer le danger. La plus grosse opportunité revenait à Gaël juste avant la MT, là aussi, après une très belle séquence, ponctuée de nombreux redoublements, il était servi dans les 18 légèrement excentré, mais sa balle piquée finissait dans le petit filet.

Défensivement, si l’ESCC avait eu un peu de mal en début de MT à jauger son adversaire du jour, la suite fut bien mieux maitrisée notamment sous l’impulsion de Clem, impérial tout au long de la partie. L’essentiel des offensives adverses se concentraient dans l’axe, ce que les noirs et blancs géraient plutôt intelligemment avec une agressivité défensive adaptée, JS n’était que très peu sollicité au final.

Il ne manquait qu’un but pour valider les dispositions dans lesquelles s’était montré l’ESCC. Collectivement et individuellement, tout le monde était au diapason des consignes délivrées par les coachs.

           

            Le second acte débutait plus chaotiquement. Le jeu devenant plus haché et perdant un peu en intensité. Mais paradoxalement, l’ESCC trouvait rapidement la faille, au bout d’une dizaine de minutes. Suite à un dégagement aérien du gardien adverse, tout allait très vite. Ben.J gagnait son duel aérien, servant de façon plutôt heureuse Antho qui sur un pas trouvait Paul légèrement excentré côté gauche. Et à partir de là, c’était régalade totale. Ce dernier envoyait alors une demi-volée parfaite, lucarne opposée, depuis l’angle des 18. Finition cinq étoiles. (0-1, 55ème). La réaction adverse était immédiate. De plus tactiquement, les offensives étaient de plus en plus variées chez les locaux, la zone axiale était abandonnée au profit de plus de percussion sur les côtés, qui amenait l’ESCC à faire preuve d’une solidité défensive plus importante. Malgré tout, l’ESCC parvenait à se créer des situations, mais ces initiatives avortées souvent à l’entrée des 18, notamment 3 frappes contrées. C’était de plus loin au final, que le second but intervenait quand Kev, servi par Loïc une dizaine de mètres après la médiane se débarrassait de son vis-à-vis et ajustait, par un subtil lob, le gardien adverse quelque peu avancé (0-2, 70ème).

           

Côté adverse, c’est surtout sur CPA que les dangers planaient mais au final soit JS les maitrisait tranquillement, soit défensivement l’ESCC écartait le danger. La réduction du score intervenait sur une action quelque peu chaotique. Les locaux pilonnaient la défense noire et blanche et après plusieurs contres favorables, le 10 adverse se retrouvait excentré côté droit. Son centre fort était mal renvoyé et finalement catapulté au fond des filets (1-2, 85ème).

 

L’ESCC devait alors faire preuve de sérénité et calme pour préserver cet avantage, ce fut chose faite malgré deux ultimes CPA à mi-distance. L’ESCC s’imposait 2-1 au terme d’une vraie belle performance collective. À confirmer lors du prochain déplacement compliqué à Villeneuve.

           

 

 

 

Buts : Paul et Kev

 

Passeurs : Antho et Kev

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- Basto

 

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match, un esprit sportif évident ou un élément notable positif :

- l’état d’esprit de l’ensemble des acteurs de deux clubs au regard du contexte particulier

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- Adri pour débordement / chute / débordement chute / débordement

La heatmap d'Adri après son fabuleux débordement

 

- Loïc pour corner direct vers Lestrade

Le corner de Loic en 2D

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :