Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC-Lioujas
Comme les grands clubs, aurait-on du mal à allier Coupe & Championnat ?
Il y a des weekend où l'on sait pourquoi on joue au football, et des weekend où l'on projette de jouer aux billes. C'en était de ceux là pour notre équipe féminine qui recevait Lioujas ce Samedi à Salles-Curan.
Au classement, Lioujas joue des coudes pour prendre la place de l'ESCC, qui enchaîne deux défaites consécutives en championnat. Lors de son déplacement chez l'adversaire, nos filles l'avaient emporté, ce qui laissait espérer que le match retour ne serait pas des plus durs.
C'est avec une composition légèrement revisitée que nos filles quadrillent la pelouse, avec notamment le retour tant attendu d'Amé, à pic, au moment au Del' soignait son dos et Crotou son genou. Du reste, pas de remaniement ministériel...
Mais alors, que s'est il passé?!
D'entrée de jeu, nos noires et blanches voient rouge, car on frôle le record du but encaissé le plus rapidement... Ni une ni deux (en trois trois) : engagement pour nous, récupération de balle des rouges, trois passes un lobe, balle aux fond des filets. Psychologiquement, ça aide pas.
Et on réécrit une mi-temps comme celle du weekend précédent, avec une domination incontestable, de jolies phases de jeu, une défense qui défend, mais où rien ne paye. 
Envie – Solidarité – Victoire 
Ne tire-t-on pas de conclusions trop hâtives?!
Ça c'est un credo que l'on aime entendre par vent de victoire. Mais là, notre attaque n'attaque que trop peu justement, et ce depuis au moins trois weekends. On manque cruellement de réalisme, au moment où il faut tenir sa place au classement, même en seconde partie de saison...
Pause, et la conviction que ça va le faire, puisque les rouges ne dépassent pas la médiane.
Retour sur la pelouse, et quelle désillusion! Plus rien ne va, les contres nous sont défavorables, le vent se lève de face, on a du mal à tenir les marquages, et, sur corner rouge, le second but signe une bien triste conclusion.
On le sait pourtant assez bien, tout peu basculer en peu de temps. Mais on aurait pu y passer la soirée, quand le moral n'y est pas, le caïs n'y est pas non plus, et les résultats encore moins.
Pour parachever cette histoire ô combien teintée d'amertume, sur un duel avec Cashou, la collision est fatale aux deux joueuses, et, au lieu de prendre 4 points, notre gardienne en prend 7, à l'arcade.
L'arbitre signe donc l'armistice à l'arrivée des pompiers.
Nos coach bien aimés nous le disent souvent, le plus important c'est de réaliser une bonne entame de match, ce que nous avons grand mal à mettre en application. Plus d'implication et d'écoute sont donc nécessaires à l'équipe pour continuer à rester en tête du championnat, et pour donner le meilleur en Coupe.
Afin de conserver un brin d'optimisme, je dirais que même si on est passé à côté du match, à côté des buts, et à côté des consignes des coach, tout reste à écrire, à prouver, dès le weekend prochain, pour la rencontre contre Lacroix-Barrez, premières du championnat, qui sera sans nul doute un entraînement de première classe avant les ½ contre Vabres.
Dans deux semaines donc, pour les ½, vous, supporters, serez je l'espère nombreux à nos côtés, autant que vous l'avez été pour encourager l'équipe fanion. Nous aussi, on aimerait bien réunir les foules, et avoir un kop avec des fumigènes.... À bon entendeur.
On garde une pensée pour : 
-feu le sourcil de Cashou.
-feu le menton de la rouge.
-feu le sein de Math'B.
-feu la jambe gauche oubliée on sait trop où.
-le non-but de Robert devant une autoroute.
-le retour d'Amélie, salvateur plus que ce qu'elle ne le croit.
-Nico & Willy, toujours au RDV.
-nos fidèles supporters.
-la troisième mi-temps, pour oublier...
Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :