Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 ESCC –  F.C. Druelle         4-1 

 

 

 

 

Match 19h – Terrain : novembresque - Arbitrage : d’une sobriété à toutes épreuves lors de la vérif’ des licences et d’une exubérance notable pour indiquer le sens des fautes et CPA. La théâtralité des interventions de l’homme en jaune donnait au match un aspect, ainsi, assez « marrant » – Pelouse : en souffrance - Temps : fresh – Température : 7-8° - Spectateurs : une quarantaine –-> les fidèles, bien qu’il manquait les filles, en mission à La Selve – 3ème mi-temps : Pierradesque, à analyser avec précision les gestes techniques de Souleymane D., Renato C. et Karim B. Une pensée pour Jean Calvé, un futur ballon d’or, à n’en pas douter.

 

 

Compo : Fa, Lio, Enzo, Kiki, Cèdr’, Kevin, Juju, Flo, Math, Gael, Den’s, Yo, Rémi et Ben.J

 

 

Après être passée tout près du succès lors de la réception d’Aguessac lors de la journée précédent, l’ESCC, à domicile une nouvelle fois, accueillait Druelle, auteur de débuts poussifs en championnat mais coupeur de (nombreuses) têtes en Coupe de France lors de ce début de saison.  Défaits par Creissels, alors lanterne rouge, lors du match précédent, Druelle arrivait sur le Lévézou avec la ferme conviction de remettre en marche la machine.

Pour cette rencontre, on laissait le traditionnel round d’observation gentiment à l’abri aux vestiaires. D’entrée, les deux blocs équipes se mettaient en ordre de marche rapidement et en mode « duels ». L’ESCC ne lâchait pas. Positionnée bien plus haut et bénéficiant des faveurs d’Eole en ce début de match, les locaux prenaient le dessus progressivement. Après 10 minutes, Ga et Rém côté gauche s’infiltraient avec classe. Dans la surface, Ga trouvait Rémi qui, à 10 mètres face aux barres, ne tremblait pas 1-0. Puis très rapidement 2-0, suite à une frappe repoussée tant bien que mal par le gardien adverse, le ballon boxé par ce dernier montait, tel une chandelle et, Rémi, au duel, empêchait une prise de balle correcte du portier. Ga, opportuniste, à l’entrée des 18, d’une demi-volée précise faisait le break. 2-0 en 15 minutes. Puis 3-0, quant à la 25ème, Lio gagnait un énième duel aérien au milieu de terrain. Un relais plus tard, Rémi été servi à l’entrée des 18. Crochet court – frappe croisée – petit filet à équation efficace. Le match basculait alors dans sa période de folie. Sur l’engagement, les visiteurs, touchés dans leur orgueil, réduisaient le score immédiatement. 3-1. Et remettaient les pieds sur terre des noirs et blancs qui se voyaient déjà avec les 4 points de la victoire assurés. Ce dernier but remettait les visiteurs dans le match qui finissait bien mieux le dernier quart d’heure après 30 premières minutes maitrisées par l’ESCC. Mi-temps. 3-1. Remise en ordre et on repartait pour 45 minutes. Les 10 premières minutes étaient compliquées pour l’ESCC. Dans la continuité des dernières minutes du premier acte. Les visiteurs étaient revenus avec des intentions clairement différentes. L’ESCC était dominée mais ne lâchait pas malgré de nombreux CPA concédés. Fa, souverain au niveau aérien, rassurait tout le monde. Après ces premières minutes difficiles, les locaux positionnés logiquement plus bas, progressivement ressortaient et opéraient en contre. Sur l’un deux, Math faisait parler sa vitesse en devançant la sortie du gardien sur une passe en retrait mal négociée par un défenseur adverse. 4-1. Break et re-break. Les 20 dernières minutes étaient plutôt décousues avec de grosses occases de part et d’autre mais les attaques rivalisaient de maladresse pour ne plus faire évoluer le score. A noter qu’Enzo, au terme d’une montée d’…au moins 80 mètres s’offrait un face à face au point de pénalty qu’il ne… maitrisait pas totalement. 4-1 pour l’ESCC. La bonne série actuelle était ainsi ininterrompue. Le déplacement à EFC 88 en sera encore plus important.

 

 

Buts : Gaël, Rém x2 et Math

 

Passeurs : Ga et …

 

 

 

 

Le match côté média : ici

 

 

Les gestes de la journée :

 

- la vérif des licences. Expéditive !

- Ga et la stat qui tue. 5 secondes, un tir. Certes, pas cadré mais un tir.

- la feuille de stats de Yo : 0 ballons perdus, 0 passes loupées, 0 tirs hors cadre. Juste une machine.

- la balle piquée/louche/lob de Kevin qui finit…dans le grillage.

- Kevin et son CF hyper dangereux. De toute façon, il ne pouvait pas marquer, ce n’était pas un penalty.

- Den’ et ses passes au dernier moment. En fait, pile au moment ou il s’aperçoit que son dribble n’est pas possible, il te file la balle.

- Yo et sa présence sur le banc. On l’entend !

- Lio, de retour après 2 matchs. Après 3 ballons joués et 2 duels aériens, il était de nouveau en place.

- Cédr’ et sa montée technique en seconde mi-temps.

- Enzo et son dévissé seul face au gardien. La question est : que faisait le latéral gauche dans les 18 adverses ? Daniel Alves style.

- Bast et son arrivée légèrement en retard. « Bah t’as loupé 4 buts juste, y a déjà 3-1 ».

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :