Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SOMillau 2 – ESCC     4-0

 

Match 19h – Terrain : Bon ++ - Arbitrage : excellent – Pelouse : Verte – Temps : juste après un déluge et en pleine accalmie – Température : 7 ° - Spectateurs : une soixantaine dont 25-30 ESCC uniquement – 3ème mi-temps : sur les hauteurs millavoises...!

 

 

Compo : Enzo, Nono, Kiki, Pat, Fals’, Kevin, Bast, Ga, Juju, Cani, Mars, Max, Flo et Ben.J

 

"Après cette contre performance à domicile, la série des matchs contre les équipes de haut de tableau sera déterminante. Matchs à aborder justement avec DETERMINATION et ENVIE…" extrait de Sans génie et sans grande envie…

 

Pour le déplacement à Millau, l’ESCC savait ce qu’elle avait à faire. Après sa première contre performance à domicile contre Capdenac, il fallait aller rattraper les points. Et le tout, lors d’un déplacement périlleux à Millau. Déplacement encore plus compliqué quant on sait, que l’adversaire du jour est une équipe réserve d’une formation évoluant en ligue (DHR).

Un rapide tour d’horizon de l’équipe adverse promettait à l’ESCC tout, sauf une partie de plaisir. ¾ de l’équipe ayant connu les joutes régionales.

Le résumé du match est simple.

Il y a un avant et un après ouverture du score, qui intervenait vers la 60ème.

Durant l’ensemble de la première mi temps et, à un degré moindre, le 1er quart d’heure du second acte, l’ESCC proposait un bloc solidaire, relativement équilibré et propre à la récup. Manquait seulement les 30 derniers mètres et la dernière passe pour le décalage décisif (une impression de déjà vu, non…). Souci majeur donc, le danger offensif. Mais cependant contrebalancée par le même problème dans l’équipe adverse. Mis à part, une demi volée fuyante et un centre vicieux repoussé par Mars, ce dernier durant la 1ère de jeu n’était là, que pour parfaire son jeu au pied. L’ESCC, offensivement, à part 2 tentatives lointaines de Max, imité par Ben.J et False, puis une frappe du…genou de Bast pesait que très peu sur les tours jumelles adverses. Mais, le match était surtout un affrontement de 2 blocs ou les milieux de terrains étaient mis à contribution. Positionné devant la ligne défensive de plus en plus sereine au fil des minutes, le milieu de l’ESCC était « dans la place » avec un Kevin étonnant de générosité sur son coté droit et un Flo régulier sur le côté gauche. Les séquences de jeu étaient d’ailleurs plutôt cohérentes jusqu'à ces fameux 30 derniers mètres ou le déchet offensif était bien trop important. Tout ça donc jusqu'à cette 60ème minute et, l’ouverture du score…

Sur un corner repoussé, le danger revenait et suite à un marquage de u9, un milieu adverse se retrouvait seul pour caler une frappe chanceuse au milieu d’une forêt de jambes… 0-1 et début de la dépression collective by ESCC. Absence de réaction, mental de poussin, peu de fierté, les gars de l’ESCC faisaient tout à l’envers durant 20 minutes. Le second but de Jésus encaissé, finissait d’enterrer les noirs et blancs. Jusqu’au 4ème but à la 80ème, l’ESCC pris le bouillon et se liquéfiait complètement.

Les 10 dernières minutes n’étaient que symboliques, les locaux jouant à la baballe tranquillement en attendant le coup de sifflet final, sénateurs style !

Du coup, après cette nouvelle défaite et parallèlement aux victoires des poursuivants, l’ESCC se met en danger seul.  Alors, commençons à éviter les défaites qui sont dues et qui dépendent uniquement de nos performances, du contenu qu’on propose. Quant on perdra contre bien meilleur, faudra le reconnaître mais jusqu'à présent, l’ESCC a été plutôt sado et a souvent donner le bâton pour se faire…battre !

 

 

 

 

Les gestes de la journée :

 

- l’auto attribution de couenne par Juju.

- la claquette de Mars sur la demi volée en 1ère MT

- Kevin qui en 35 minutes a couru en distance autant que depuis le début de la saison selon ses dires

- Kevin qui en 35 minutes a récupéré autant de ballons que depuis qu’il a commencé le foot en u7 selon mes dires ;)

- Le corps de Kevin qui, surpris, par tant d’efforts physiques n’a pu que lâcher.

- Le but de Brandao hier, comme un symbole du réveil futur des offensives ESCC ?

- Flo qui pour une fois en taclant ne met pas sa planchette japonaise, blesse le gars, malheureusement.

- La présence de grands penseurs, philosophes dans certaines équipes adverses. Si tu leur réponds avec sujet+verbe+complément, tu les instruis tellement que leur cerveau peut être victime d’un black out.

- Pat qui s’auto motive. Ca fait peur !

- la vista du 9 adverse sur le second but. Beau. Faut le reconnaître.

- Le False, sans gel…

- le visionnage de Real-Bilbao + Almeria-Barça après le match, au moins on a vu comment marquer. Merci à Leo et CR.

 

 

 

 

A compléter…

 

 

 

 

 

Buts :

 

Passeurs :

 

Couenne d’or : Juju pour auto-attribution

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :