Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC – Montlaur     2-1

 

Match 20h – Terrain : Philomène Stadium, Excellent - Arbitrage : bon – Pelouse : buennn  – Temps : chaud – Température : 23 ° - Spectateurs : une centaine facile – 3ème mi-temps : retour des fondamentaux…

 

 

Compo  : JeanSi, Juju, Enzo, Lio, Pat , Kiki, Nono F., Math G., Max, Ga, Bast, Cani, Kev’ et Ben.J

 

 

Plus qu’une dizaine de tours à franchir et l’ESCC pourra rêver du Stade de France le samedi 14 mai 2011 et, ainsi, succéder au tenant du titre qu’est, ce grand club, le Paris Saint Germain.

Trêve de plaisanterie. Pour le 1er tour de cette 93ème édition de la Coupe de France et premier match officiel de la saison pour l’ESCC, l’adversaire du jour était Montlaur. Vieille connaissance car c’est avec ce club que l’ESCC a livré une lutte acharnée tout au long de la saison dernière pour conquérir la 1ère place en championnat.

Alors que les stades de Ligue 1 se vident de leurs supporters et spectateurs en période estivale, les joueurs de l’ESCC pouvaient, eux, être heureux et s’enorgueillir, d’évoluer pour cette reprise, devant une belle affluence. Sans doute, les nouveautés, les changements à l’intersaison étaient pour beaucoup. Nombreux étaient les spectateurs venus voir le nouveau visage de l’ESCC en cette nouvelle saison.

Chose assez surprenante pour un match de reprise, le traditionnel round d’observation n’était pas justement observé. D’entrée, les duels se mettaient en place et les deux blocs équipes s’installaient. Rapidement, les locaux prenaient cependant le dessus en écartant le jeu. Les latéraux adverses semblaient en difficulté et les premiers décalages avaient lieu dans ces zones là. Cani allumait la 1ère mèche sur une frappe en pivot vers la 10ème. Petit filet mais le ton était donné. L’ESCC prenait la  mesure de son adversaire et le dessus sur sa défense, cependant la qualité du 9 et 10 adverse forçait les locaux, exceptionnellement vêtus de blanc, à rester vigilants. Math sur une demi-volée matérialisait cette légère domination. S’en suivaient ensuite 2-3 tentatives de Max, Nono, ou Math plus ou moins dangereuses mais sans toutefois faire trembler les filets. JeanSi quant à lui n’était que très peu sollicité si ce n’est pour son jeu au pied. Au contraire, le portier adverse semblait fébrile. Son jeu au pied et ses prises de balles laissaient à penser que des « coups » seraient jouables. La mi-temps arrivait. Malgré une bonne entame, l’ESCC n’avait pas su concrétisé ses occasions les plus franches. Il allait falloir être patient en cette seconde mi-temps. Ne pas se précipiter. Sans doute la clé du match. L’équipe adverse, quant à elle, avait laissé passer l’orage avant de ressortir progressivement.

Début du second acte. Contrairement à la 1ère mi-temps, les équipes rentraient très mollement dans cette seconde mi-temps. Après une 15aine de minutes, les occasions franches allaient commencer à arriver. Ga, sur une volée en pivot signait la 1ère occase. Ben.J et Ga sur une balle relâchée par le gardien étaient à un orteil de catapulter la balle dans les filets. L’ESCC commençait à prendre le dessus physiquement sur Montlaur quant l’éclairage du stade se mit à basculer en mode « chandelle ». 4 projos sur 6 côté vestiaires « sautaient ». Les deux équipes se voyaient contraintes d’attendre 5 bonnes minutes avant de reprendre le match avec  un éclairage conforme et normal. Cette pause imposée fit semble t-il du mal aux locaux. Sur une touche à 45m des buts locaux côté droit, le 8 adverse récupérait un « second ballon » rentrait axe pour décrocher à 25 mètres la lulu opposée. 0-1. Et cette, encore et toujours, fâcheuse habitude de prendre des buts de Jésus sur ces barres. L’ESCC se devait de réagir. Mais elle était surtout à 2 doigts de sortir complètement du match. A vouloir faire le concours de celui qui parlerait le plus à l’arbitre, à ses coéquipiers, aux adversaires, aux arbres, aux oiseaux,…les locaux étaient pas loin de se saborder. Heureusement, on ne tergiversait pas trop côté locaux. Enzo sur une balle bien ressortie défensivement, adressait côté opposé, un caviar à Math qui se présentait à 1/1 face au gardien, qu’il ajustait subtilement d’un petit lob. 1-1. Il restait 20mn de jeu et l’ESCC voyait l’équipe adverse explosait physiquement. Kevin et Max avaient une énorme occase chacun sur deux excellents changements d’ailes. Lio et Enzo, suite à des seconds ballons sur corners, étaient eux aussi en position plus qu’idéale mais certainement surpris de se retrouver seuls dans les 6 mètres, ces derniers loupaient le cadre ! Les locaux continuaient à pousser, et jouer plus direct, la fatigue se faisant aussi sentir. Cani revenait sur le champ vers la 85ème. Son retour était à mettre dans la catégorie coachnig gagnant. Sur une récup à l’entrée de la surface de l’ESCC, Kevin suite à un contre favorable calait une roulette accélérait balle au pied sur une 20aine de mètres avant de lançer Cani qui s’en allait crucifier le gardien d’un subtil plat du pied euhh…d’un frappe de brute voulais-je dire ! 2-1. Il restait 3-4 minutes à tenir. Ce que fit l’ESCC pour empocher sa 1ère victoire de la saison. Un bon match de reprise contre un adversaire cependant beaucoup plus en retard physiquement que les locaux et qui n’avaient disputé aucun match amical. Une qualif’ est cependant toujours bonne à prendre. Prochain adversaire, Naucelle, pensionnaire de P.L. RDV samedi prochain à Salles-Curan, 20h00.

 

  

Les gestes de la journée :

 

 

- le coup du scorpion de Pat. Et ouè…

- les deux quasi trauma crâniens de Pat.

- la roulette de Kevin. Sa y est, c’est noter, il sera heureux.

- le pressing de Kevin. Un truc à voir. Proche du néant.

- Lio qui se lance dans un raid soliatire. Voyant qu’il plus de gaz, il met le ballon en touche. What else ?!

- la finesse de Cani sur son face à face.

- la scène de joie de Math. Genre tout le public est son fan-club.

- le premier corner adverse. A eu du mal à arriver aux 6 mètres.

- la tentative d’interception aérienne de Ben.J. Sans doute Pat est sa source d’inspiration.

- la talonnade petit-pont de Lio. Sisi.

- Max qui loupe son CF. Cause : gonflage du ballon. Oué, oué…

- Nono et ses 8 roulades après avoir encaissé un léger tacle.

- Enzo et sa passe dec’. Ne l’aurions nous pas travailler la veille ?!

- la discussion stylisme et fringue avec l’arbitre à la mi-temps.

 

 

  

A compléter…                                                    

 

 

 

Buteurs : Math G. et Cani

 

Passeur : Enzo et Kev.

 

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :