Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC – CS Séverac II    0-0

 

Match 20h – Terrain : Pré-Vibal Stadium - Arbitrage : très bon – Pelouse : verte et légèrement haute, ça change du dimanche précédent – Temps : excellent – Température : 18 ° - Spectateurs : une soixantaine – 3ème mi-temps : chez Hervé où on fut plus sage que lors de notre dernière visite début juin…

 

 

Compo : JeanSi, Juju, Enzo, Nico, Kiki, Pat, Nono F., Math, Ga, Flo, Bast, Max, Kev’ et Ben.J

 

 

On y est. Le début du championnat. Fini les tours de coupes estivaux où effectifs incomplets et matchs chelous font bon ménage. L’ESCC allait enfin pouvoir disputait la 1ère journée de championnat d’excellence, promu à ce niveau. C’était Séverac II qui se déplaçait sur le Lévézou pour ce 1er match. Séverac qui, l’an dernier, avait longuement flirté avec la zone de relégation. Un bon test a passé pour les noirs et blancs de l’ESCC.

Sale et tenace habitude, l’ESCC était très poussive en début de match. Pour on ne sait quelle raison, le bloc était archi bas, et les locaux avaient bien du mal à ressortir et quant ils y parvenaient, c’était pour voir le danger revenir très vite. Passé le 1er quart d’heure de et tous les cadeaux possibles offerts à l’adversaire (relances en bois, pertes de balles axiales, manque de communication, passes en mode « tiens voici l’abattoir »,…), Juju poussait sa gueulante (qui fait un énorme bien au collectif) et les noirs et blancs se remettaient dans le bon sens. Enfin. Mais on jouait déjà la 20ème minute. Séverac n’avait cependant pas su profiter de ce début de match timoré (big up Kevin) mis à part sur quelques CPA.

L’ESCC se mettait à jouer plus haut. Récupérant, de ce fait, plus haut, des positions de frappes intéressantes apparaissaient. Max, Ga et Math allumaient les premières mèches, hors cadres. Sur la 1ère phase de jeu digne de ce nom, Pat avalait son couloir et suite à une combi avec Math adressait une galette à Ga qui voyait sa demi volée-ciseau frôlait le poteau. Ensuite sur une touche adverse mal négociée au poteau de corner, Ga et Ben.J récupérait le ballon, ce dernier trouvait Math, esseulé au second poteau, mais sa tête fuyait le cadre, de peu. Math, encore lui, et encore de la tête était à un cheveu de prolonger un CF fuyant de Flo. Math et Ga commençaient à prendre le dessus sur la défense adverse. Servant de point d’appui, c’est toute l’équipe qui en bénéficiait pour jouer plus haut. En vain, le repos était atteint sur ce score nul et vierge.

La seconde mi-temps reprenait. L’ESCC débutait comme elle avait fini. En jouant de l’avant. Le jeu s’en ressentait. Les décalages au sol étaient plus nombreux. Les CPA s’accumulaient, preuve de la domination locale. La 1ère grosse occase venait de la gauche. Pat changeait d’aile pour Kevin qui réussissait à dévier pour Ben.J mais sa volée était contrée par un retour défensif. Max à 2 reprises voyait ses frappes à 20-25 mètres, consécutives à des ballons dégagés sur corner, être repoussées tant bien que mal. Les nombreux CPA faisaient planer un danger constant mais sans toutefois offrir de grosses opportunités à l’ESCC. Enzo essayait de tromper la vigilance du gardien adverse sur une frappe lointaine. Math n’enroulait pas assez sa frapper pied droit et voyait le cadre se dérober, tout comme Bast qui voyait sa tête passait à quelques centimètres.

En ce qui concerne les offensives adverses, la défense locale avait clairement pris le dessus en cette seconde mi-temps. Seule une frappe en pivot du 9 adverse venait flirter avec la lulu. La seconde mi-temps aux points était remportée par l’ESCC mais le score n’allait pas bouger, les deux équipes  se quittaient sur ce score nul et vierge. L’ESCC retrouvera le championnat que dans 15 jours au Monastère, Druelle étant occupé à batailler en Coupe de France le week-end prochain, pas de match pour l’équipe fanion.

 

 

 

Les gestes de la journée :

 

- Kevinou et son sombrero. Normalement on devrait en entendre parler jusqu’à fin septembre. 2015.

- Le début de match de Pat et Jean-Si. A toi. A moi. A toi. A moi.

- la « Luis Ferandez » de Ga.

- Math et son jeu de tête. Toute une histoire.

- Enzo et son mode caillra activé. On aime

- Bast qui n’a pas pris part au mini échauffourée. Etonnant, lui qui aime bien quand il est seul contre 5 pourtant…

- Les otaries se font de plus en plus présents. Après Ben.J à Estaing, c’est Kevin qui était en mode jongle.

- la gueulante de Ju. Efficace et respectée. On aime. Je crois que ça s’appelle avoir de l’aura…

- Nico et sa perf’ individuelle. Elève son niveau quand il joue devant sa prof. Manipulateur  va !

- le « j’ai pas touché » de Max alors qu’on avait entendu un bruit de fer !

- Ju et sa capacité à se contorsionner pour éviter Jean-Si.

- Lio nous a terriblement manqué au retour des vestiaires et surtout son : « on joue pas mal, je trouve… »

- Bast et sa tête décroisée. S’il marque de la tête, c’était férié ce lundi.

- Nono et sa cuisse. Une histoire d’amour. Ou pas.

- Pat et son nouveau mode d’impulsion. Course d’élan, petit saut, appui sur les épaules d’un coéquipier (en l’occurrence, Flo) et tête rageuse. Enorme.

- Flo et son côté Lilian Thuram. Naaaan pas pour ses tacles, pour ses lunettes.

- Kiki et son timing sur les duels aériens. Machine.

 

 DSC02495

 

A compléter…

 

 

Buts :

 

Passeurs :

 

Couenne d’or : non attribuée alors que potentiellement y avait des candidats…

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :