Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

E.F.C. 88 –  ESCC         1-2

 

 

Match 20h – Terrain : excellent - Arbitrage : arbitre lotois très bon – Pelouse : verte et magnifique - Temps : brouillardesque, humide et froid – Température : 5° - Spectateurs : une quarantaine –-> big up au kop – 3ème mi-temps : B-Day Party !

 

 

Compo : Fa, Lio, Enzo, Kiki, Cèdr’, Bast’, Juju, Flo, Cani, Max, Den’s, Yo, Rémi et Ben.J

 

 

Après avoir disposé de Druelle lors de la précédente rencontre, l’ESCC se déplaçait en terres baraquevilloises pour affronter l’entente E.F.C. 88. Un adversaire actuellement positionné en fond de classement mais pas, forcément, révélateur des qualités intrinsèques du groupe. L’ESCC était donc prévenue.  Après plusieurs revers consécutifs, l’adversaire du jour aurait à cœur de se reprendre.

Le match débutait sous un brouillard Lévézouien, à croire que l’ESCC avait emporté dans ses valises un peu de climat pour se sentir chez lui, à l’aise. Tellement à l’aise que l’ESCC débutait relativement bien cette rencontre. Bien en place, l’ESCC était dans le tempo. Confortablement installée mais sans doute un peu trop. Fa, sur un ballon anodin sortant en 6m, s’emmêlait pieds, jambes et mains. L’avant centre local, opportuniste, en profitait. 1-0. Douche froide pour l’ESCC. Vexée, l’ESCC repartait au « combat ». En se montrant dominateurs dans les duels, les opportunités arrivaient. Max, Rém et Den’ se faisaient de plus en plus pressants. Suite à une série de dribbles chaloupés, Rém obtenait un CF à 25m légèrement excentré côté droit. Flo et Den’ se susurrait des mots doux pour mettre en place une combinaison… Mais Flo faisait dans le classique. 3 pas d’élan, ballon enroulé-fouetté pied gauche. Sous la barre et filets qui tremblent. 1-1. L’ESCC remettait les pendules à l’heure. Malgré 2 CF dangereux tirés par les locaux, Kiki et Juju se montraient plutôt souverains face aux attaquants locaux. Côté noir et blanc, on se montrait surtout dangereux sur CPA. Rém trouvait la barre suite à un CF de Flo. Enzo était à un orteil d’ouvrir son compteur but sur corner. En vain.  La pause était atteinte sur ce score de 1-1 après un premier acte dominé par les visiteurs.

15mn, les 22 acteurs et le trio arbitral étaient de retour dans la brume. Et alors que le 11 adverse avait semblé marquer le pas physiquement en fin de première période, les locaux revenaient avec de bien meilleures intentions. L’ESCC était en tout cas plutôt dominée en ce début de second acte.

Jouant un peu plus bas, l’ESCC procédait alors par contres. Sur l’un deux, Max héritait d’un ballon parfait, après un contre archi chanceux de Ben.J, mais sa frappe après avoir frôlé le montant s’envolait vers les terres du Ségala ! Mais il était dit que pour cette rencontre, les CPA seraient décisifs. Sur l’un deux, excentré côté gauche, Rém venait couper au 1er la trajectoire d’une tête décroisée mais le gardien local sortait un arrêt réflexe énorme, ras du poteau, pour préserver le 1-1. Ce n’était que partie remise. Ben.J, sur un CF à la médiane, trouvait Lio à l’entrée des 18 qui, d’une subtile déviation, servait Flo dans le dos de la défense qui d’un plat du pied s’offrait le doublé et donnait l’avantage à l’ESCC. 1-2. Il restait alors une 20aine de minutes à jouer. Les locaux allaient jeter alors leurs dernières forces dans la bataille. Mais malgré le changement tactique et l’apport d’un attaquant supplémentaire, l’ESCC pliait mais ne lâchait pas. Après 10 dernières minutes, où Lio, Kiki et Juju repoussaient tout ballons dangereux et donner encore un peu plus de sens à l’expression « espace aérien protégé », l’homme en jaune mettait fin aux débats qui se terminaient dans une brume épaisse. Deux éclaircies dans le brouillard permettaient à l’ESCC de d’imposer et de réaliser une belle opération comptable.

 

 

Buts : Flo x2

 

Passeurs : Lio

 

 

 

 

Le match côté média : ici

 

L’avant match : ici

 

 

Les gestes de la journée :

 

- la vérif des licences. Expéditive ! A nouveau !

- l’enchainement couennesque de Fa sur le but adverse !

- l’entrée du 12 adverse. Tout en… provocation. Résultat : 3 minutes jouées. Remplacé aussi tôt.

- Lio, 95ème, zéro signe de fatigue, tranquille tout en replacement. Alors que tout le monde était mort… Désespérant pour le moral des autres.

- Yo et ses dialogues. Plutôt monologue. Il se parle à lui-même. Inédit…

- Rém et sa déviation sur la barre. C’est bon le rythme du traditionnel un poteau par match est respecté.

- La frappe d’Enzo de 45 mètres. Ou la définition de se sentir pousser des ailes. Cependant frappe cadrée.

- La frappe de Max de 8 mètres. Puissance : ok, conviction : ok, précision : on repassera…

- Den’ et sa révélation. Il était sur que Flo allait marquer. Contexte de cette déclaration prémonitoire : après le match… De suite, ses talents de prédiction en prennent un coup…

- Bast et son, seul, moyen de géo localisation dans le brouillard côté droit : ses chaussures fluo.

- Enzo qui croyait bien en avoir perdue une…

- Ju et ses communications sur le banc pas toujours compréhensibles.

- L’arrêt, juste énorme, du gardien adverse sur la tête décroisée de Rém.

- Les paroles rassurantes du kop envers Bast à son entrée : « Allez Bast, montre leur ce qu’ils valent les gars de la 3 » arrachant même un sourire aux adversaires.

- Rogou et son habituelle bonne parole d’après match pleine de lucidité : « Vous nous avez fait peur à la fin ! ». Nous aussi !

 

 

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :