Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

F.C. Rieupeyroux/La Salvetat – ESCC           2-2 a.p (3-2 t.a.b.)

  

 

Match 14h30 – Terrain : boueux et plus que ça ! - Arbitrage : on le connaît et c’est un éternel recommencement chaque fois…  – Pelouse : disparaissait au fur à mesure des minutes pour être remplacée par de la boue - Temps : foir et humide – Température : 4° - Esprit du match : des duels acharnés et engagés mais comme tout match de coupe. Cependant au final, 7 cartons jaunes… - Spectateurs : 70-80 et une bonne partie de l’ESCC. Merci encore malgré le long déplacement ! – 3ème mi-temps : dimanchesque.

 

 

photo(5)


Compo : Fa, Kev, Enzo, Kiki, Cèdr’, Bast’, Juju, Flo, Ga, Max, Den’s, Yo, Rémi et Ben.J

 

 

On allait voir. Enfin voir. Voir et constater si les joueurs de l’ESCC seraient prêts pour cette reprise et ce premier match de 2012.  L’année civile 2012 recommençait par un match de coupe. Coupe de l’Aveyron et entrée en lice. Les bonnes intentions d’avant la trêve (pas de coupure en terme d’entrainement, rationnement mesuré en bûches de Noel, remplacement du Get par de la menthe à l’eau et Vodka par Mister Cocktail,…) allaient-elles être appliquées ? Un petit doute s’installant tout de même lorsque Kevin enfilait son maillot. La jurisprudence MacDo jouant, cependant, en sa faveur, personne ne relevait sa légère surcharge pondérale postérieure.

Pour tester le tout, rien de tel qu’un tirage un peu pourri… A l’extérieur. Et contre un pensionnaire d’excellence.  Et qui plus est, Rieupeyroux/La Salvetat qui avait sagement administré un gentil 6-1 début octobre lors du match aller en championnat à l’ESCC. Alors vengeance ou nouvelle humiliation…

C’est avec des équipes partiellement remaniées, par rapport au match de championnat, que le match débutait. Au bout de 5 minutes, on comprenait rapidement que le public, plutôt nombreux au vue du temps, n’assisterait pas à un grand match de football en terme de qualité de jeu. Avec un terrain ultra gras et collant, les remontées de terrain balles au pied allaient faire figure d’exploit individuel… En parlant d’exploit individuel, c’est le numéro 10 adverse qui à la fin du premier quart d’heure nous gratifiait d’un ballon piqué magnifique pour l’ouverture de score locale. Des débuts difficiles et trop timorés pour l’ESCC… Le mode « esprit coupe » semblait encore loin d’être activé. Les trente minutes suivantes, jusqu’à la mi-temps, allaient être globalement dominées par les locaux. Mieux en place et utilisant mieux la largeur, ces derniers posaient plus de difficultés à l’ESCC que l’inverse. Malgré tout, Rém’ lors d’un face à face et Ga suite à une interception manquait d’un brin de justesse pour égaliser ou permettre d’égaliser. A la mi-temps le score de 1-0 était mérité, somme toute, mais rien  n’était encore joué…

Lors de la reprise, les locaux semblaient reculer d’entrée. Les noirs et blancs en profitaient pour joueur bien plus hauts et se montrer, enfin, plus percutants en utilisant les côtés. Bast et Yo, dynamisaient le côté droit et apportaient le danger. Cependant, les occasions tardaient à venir. Malgré 2-3 CPA plus ou moins dangereux et des frappes lointaines de Flo, le temps défilait mais le score ne bougeait pas. Les locaux, en place, évoluaient en contre et attendaient un CPA bien placé pour tenter d’inscrire ce second but décisif. Et malgré l'obtention de ces CF ou corners tant attendus, l'ESCC, défensivement faisait montre de solidité. Cependant, le temps défilait, les esprits s'échauffaient quelque peu, vraiment pas aider par un arbitrage difficile à cerner et incohérent, des deux côtés. Les cartons jaunes pleuvaient de manière pas toujours très justifiée. Bref, passons. On jouait la 80ème quand Rém' tout en dribbles chaloupés, effaçait3 joueurs pour servir Max, légèrement excentré côté droit mais sa frappe fuyait le cadre de très peu... On pensait que la dernière chance était passée tant il était difficile d'obtenir des opportunités franches. On jouait alors le temps additionnel, un CF excentré de Ben.J, plus que loupé, était dégagé heureusement en corner. Flo alors adressait un corner de qualité, un cafouillage s'en suivait et le pied salvateur d'Enzo arrachait l'égalisation et envoyait l'ESCC aux prolongations... L'ESCC revenue d'outre tombe !!

Des prolongations qui voyait l'ESCC bien rentrée dans ces 30 minutes supplémentaires. Au bout d'une dizaine de minutes, Bast déposait tout le monde sur son côté droit pour adresser un caviar à Max qui finissait d'un plat du pied ras du poteau.1-2. L'ESCC pensait alors, avoir fait le plus dur, surtout que Fa sortait la parade du match en sortant une frappe tendue ras du poteau. Les organismes commençaient à être très fatigués. Et seule une égalisation locale viendrait d'une erreur individuelle ou d'une exploit. Et l'exploit allait arrivé à la 115ème lorsque le milieu droit envoyait une demi-volée magnifique lucarne opposée pour le 2-2... Le match avait basculé dans la folie en cette prolongation pour finalement s'achever sur la fatidique séance de tirs aux buts.

Alors que Den et Kevin débutaient parfaitement la série, Rém, Juju et Ben.J faisaient preuve de bien moins de dextérité. Fa, cependant faisait le boulot en sortant 2 tentatives adverses et un de ses montants renvoyait un autre tir adverse. Ce qui faisait 2-2 à la fin des 5 tirs aux buts.

Enzo s'élançait donc pour le 6ème. Sa frappe percutait la transversale avant de franchir la ligne de but puis de ressortir. Logiquement donc penalty validé et confirmé par Gaétan, placé sur dans l'alignement de la ligne de but. Logiquement normalement. Car l'arbitre officiel, s'estimant mieux placé que les juges de lignes (justement positionnés dans l'alignement pour aider le central en cas de litige), refusait tout simplement le penalty. Incompréhensible et contradictoire aux consignes qu'il avait justement passé quelques minutes avant aux juges de touches. Le 6ème penalty local était réussi et qualifié ainsi les locaux.

Une fin de match bien triste et malheureuse ou le mépris quant aux demandes de justifications de la décision et le peu de pédagogie affichée laissèrent un terrible goût d'injustice aux joueurs de l'ESCC.

Bien que l'ESCC avait les moyens de s'imposer avant lors des prolongations (un peu plus de lucidité et solidité) ou même aux tirs aux buts (3 échecs, soyons clair, ce n'est pas l'arbitre qui a frappé les tirs aux buts loupés ou stoppés), la fin de séance a laissé quand même une impression très, très amère.

Franck Lampard, on sait ce que tu as vécu le 27 juin 2010. Nous, c'était pareil que cela

 

 

C’était au final un bien long dimanche après midi de football pourri… 

 

 

 photo(4)

 

 

 

Buts : Enzo et Max

 

Passeurs : Bast et …

 

 

 

 

 

LE geste de la journée :

 

- le péno d'Enzo, injustement refusé...

 

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :