Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Saint Laurent d’Olt/La Canourgue – ESCC    0-1

 

Match 20h – Terrain : La Canourgue, terrain lozérien aux dimensions Camp Nou-esque - Arbitrage : bon mais vue l’état d’esprit général, le match était facile à arbitrer – Pelouse : très bonne – Temps : bon pour le foot – Température : 5 ° - Spectateurs : une trentaine dont 4 de l’ESCC – 3ème mi-temps : dans l’attente des pizzaïolos, Enzo et Juju…

 

 

Compo : Fa, Juju, Enzo, Nico, Kiki, Pat, Nono F., Den’, Ga, Bast, Lio, Max, Kev’ et Ben.J

 

 

Ramener obligatoirement un résultat positif. Tel était l’objectif. Après la qualif’ en coupe la semaine dernière et le dernier bon résultat ramené de Séverac pour le dernier match de 2010, il fallait confirmer. Et pour ce, l’ESCC se rendait à La Canourgue, en Lozère, pour défier le second du championnat, récemment éliminé de la coupe d’Aveyron par une équipe hiérarchiquement inférieure… Pour confirmer un résultat, il y aurait pu avoir meilleur cadre.

En parlant de cadre le voici :

 photo(7)

 

Un terrain excellent, des abords tout aussi fonctionnels, des tribunes surplombant les vestiaires et l’entrée des joueurs et, des dimensions du terrain CFAesque !

photo(8)

Welcome au Maracanourgue ! Le cadre n’était pas si effrayant que ça pour les joueurs de l’ESCC, en atteste leur début de match tonitruant.  Après avoir trouvé la touche dans les 22 adverses, l’ESCC s’installait de suite dans le camp des locaux. Nico pour sa 1ère touche trouvait Ben.J qui remettait entre deux adversaire à Bast qui, d’un maître plat du pied aérien (un centre quoi… !), offrait un caviar à Max, au point de péno, qui, en déséquilibre d’une demi-volée ouvrait le score. Petit filet opposé. 2 minutes de jeu. 0-1. L’ESCC réalisait le début de match parfait. Réaliste en ouvrant le score dès sa 1ère occase, il allait falloir gérer au mieux. Et les noirs et blancs allaient gérer au mieux le score. En ne faisant pas la classique erreur de reculer et de défendre à 30 m de ses buts. Au contraire, positionné haut le bloc de l’ESCC récupérait de nombreux ballons au milieu de terrain. Allié à un nombre importants d’approximations côté adverse, Max et Den’ héritaient d’excellents ballons. Tout au long de cette 1ère mi-temps l’ESCC allait se créer un bon nombre d’occasions : Max par  fois partait à la limite du hors jeu, Kevin sur 2 frappes lointaines, Ben.J sur un tir plein axe, Bast, sur une belle action collective, voyait sa frappe déviée par une taupe alors qu’il était dans une position idyllique, Max à nouveau sur une frappe excentrée… Enzo voyait son CF flirtait avec le poteau. Mais c’était surtout dans le jeu que l’ESCC était souveraine. Costaud défensivement l’ESCC ressortait proprement et posait de gros problèmes au bloc adverse en profitant de ce terrain XXL. La pause était atteinte sur ce score de 1-0 mais les regrets étaient plutôt côté ESCC. Regret de ne pas avoir su faire le break en glissant ce second but… Mi-temps.

On repartait pour 45mn de plaisir et beau jeu car le match était plutôt agréable à suivre et les intentions de produire du jeu bien présente des deux côtés.

Naturellement et logiquement, les locaux revenaient avec de toutes autres intentions. Mais l’ESCC lâchait rien. Le premier quart d’heure était sur la continuité des 45 premières minutes. Bien qu’ayant un peu reculé, le bloc de l’ESCC faisait face. Gaël, Max et Den’ se créèrent rapidement des opportunités. Fa n’était pour l’instant que très peu mis à contribution.

A partir de la 65ème, les locaux, dans une configuration plus offensive, se montraient plus pressants. L’ESCC, solide défensivement, faisait front mais exploitait mal ses ballons de récup’ en jouant trop précipitamment et/ou en ne passant pas par le sol. Fatigue et manque de lucidité sur certains ballons privaient l’ESCC de balles de break.  Ga et Max avaient chacun une belle opportunité de frappe sur des balles en profondeur. La plus grosse occasion était à mettre à l’actif du capitaine adverse qui sur une passe en profondeur qui rentrait plein axe pour enrouler s sa frappe mais Fa était bien sur la trajectoire.  L’ESCC concédait 3-4 corners dans le dernier ¼ d’heure  mais éloignait le danger sereinement. Lio nous faisait des frayeurs en passant en retrait un ballon chaud brûlant à Fa ! Deux derniers CF à 25mètres et s’en était fini des derniers espoirs des locaux de revenir au score.  Sur une des dernières actions, comme un symbole du match et des intentions de l’ESCC dans celui-ci, Lio sur une de ces 165 récupérations s’en allait fixer 2 adversaires pour obtenir un dernier CF pour l’ESCC et permettre de se dégager.

S’en était fini pour ce match de reprise de championnat. Une excellente opération comptable. A confirmer.

 

 Une autre vision du match, côté adverse, chacun sa vision des choses : link

 

Les gestes de la journée :

 

- Kevin et le récit de ces journées. C’est pas une encyclopédie qu’il faut, c’est une médiathèque entière dont on a besoin pour tout stocker

- Den’ et son sac. Il a retrouvé des affaires inutilisées depuis 1997.   On l’avait senti…       

- Fa et son strapp de la tête aux pieds.

- Enzo et sa capacité à repousser les ballons avec toutes les parties possibles : tête, genou, pied, cuisse, rotule, main,… No pasarán !

- Lio et son tacle glissé à l’aise après 45m de courses à côté de son adversaire.

- Le flip-flap de Ga. Là où certains auraient mis plat du pied gauche pour décaler son coéquipier, lui cale inter-exter pied droit. A l’aise. What else ?!

- Bast et sa rencontre avec le seul rebond pourri du terrain sur la remise en retrait de Max.

- Lio, à la 95ème mn de jeu, qui se permet récup’ axiale, petit pont, fixe 2 joueurs et obtient faute et gratte plus de 30 secondes.  Veteran’s style !

- Ben.J, un peu le bonhomme de Cetelem, toujours par terre, sur la pelouse.

- La séquence Stevee Gerrard stylish avec l’enchaînement de 3-4 transversales en 2mn pour basculer le jeu.

- Juju et sa montée axiale, ponctuée par un tacle d’un adversaire 3m hors des limites du terrain. Légèrement emporté par son élan… !

- Nico, arbitre de touche international, mais qui lâche parfois son drapeau.

- Enzo et Den’ ou le rôle du chien fou qui cherche à attraper un objet envoyé par son maître sans trop savoir ou ce même objet  va partir. Casting : dans le rôle du maître : Enzo, dans le rôle du chien fou : Den’ et dans le rôle de l’objet : le ballon.

- Kevin qui s’estimant moins rapide que son adversaire, décide de ne pas aller au pressing. Normal ! Si Nono et Ben.J pensaient ça sur chaque ballon, ils n’auraient jamais effectué un pressing de toute leur  vie.

- Enzo ou le strappeur professionnel de l’équipe.

- La phrase magique du jour d’un adversaire, s’estimant lésé suite à une faute imaginaire : « et alors M. l’arbitre, qu’est ce qu’il faut faire pour que vous siffliez penalty ?!! ». Genre y a une méthode !

- Le dribble derrière pied d’appui en pleine course du capitaine adverse. Parfait. Faut reconnaître.

- Bast qui ne voulant pas exploser ses stats persos n’a pas souhaité ajouter un second but en deux matchs.

- On n’a pas les stats de Canal+ mais le 100% « duels aériens gagnés » du trio axial Juju-Kiki-Lio ne devait pas être loin.

- La tête en retrait de Lio qui faillit se transformer en un bon vieux csc…

- Fa et la parade qu’il faut quelques minutes après l’ouverture du score

 

 

 

A compléter…

 

 

Buts : Max

 

Passeurs : Bast

 

Couenne d’or : Kevin, pour sortie prématurée au bout de 20mn de jeu en raison d’un mal de dos aux origines obscures ;)

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :