Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Saint-Affrique 2  – ESCC         1-0

 

 

Match 19h – Terrain : plutôt bon mais le rugby ne semble rien arrangeait - Arbitrage : moyen plus. Un pénalty litigieux signalé et un carton trop sévère au vu des autres actions précédentes – A.D.A.F. : 42 € - Pelouse : verdoyante– Temps : excellent– Température : 15° - Esprit du match : bon - Spectateurs : une 50aine – 3ème mi-temps : perdu dans un village mais dans la modernité. Merci Math !

 

 

Compo : Fa, Enzo, Kiki, Phil, Steven, Kevin, Flo, Ga, Math, Lio, Ju, Yo, Den et Ben.J

 

 

La passe de trois. En déplacement en Saint-Affrique pour le match retour avant le match aller (particularité du calendrier dû aux multiples reports !), qui lui sera disputé dans deux week-end, l’ESCC se déplaçait en terres sud-aveyronnaises pour tenter de signer un troisième succès de rang. Une victoire permettrait de basculer dans la première partie du classement et faire un pas vers le maintien  non négligeable.

Sur un terrain aux dimensions importantes, les deux équipes ne s’offraient pas de round d’observations. Les duels se mettaient en place rapidement. Yo était même touché au bout de quelques secondes !

Cependant, la première mi-temps se résume brièvement. Les deux équipes allaient se couper en deux, d’un côté comme de l’autre. L’une, malgré tout, plus volontairement que l’autre. Ainsi, malheur aux milieux ! Ces derniers allaient plutôt se transformer en coureurs de demi-fond !

Les locaux, positionnés très bas volontairement, profitaient de la qualité de leurs deux attaquants pour semer la trouble dans l’arrière garde de l’ESCC. Rapides, puissants et performants au  niveau aérien ; il fallait toute la vigilance de Max et Kiki pour, à différentes reprises, intervenir in extremis. Fa en dernier rempart venant en complément. Sur ces 45 premières minutes, bien que présents et pressants offensivement, les véritables occasions étaient rares chez les locaux. Une combinaison sur CF obligeait Fa à débuter son festival. 3-4 corners venaient se glisser dans la colonne opportunités des locaux mais l’ESCC, au final, ne concédaient pas de véritables occases. Bien qu’éprouvant des difficultés face aux attaques locales, l’ESCC parvenait par séquences à créer certains décalages. Kevin par deux fois, frappe plein axe et reprise de volée au second, Max sur un CF rasant et ses montées et Ga, tête décroisée au premier et deux frappes lointaines étaient les principaux animateurs. Ajoutés à cela, les 5-6 corners obtenus, le bilan des deux équipes étaient plus que semblable. En effet, sur cette première mi-temps, les défenses avaient pris le pas sur ces des attaques trop timides ou héritant de ballons pas ou peu négociables. 45 premières minutes pas terribles et bien laborieuses ou le déchet à la construction des actions était considérable de part et d’autre.

On repartait pour 45 minutes. Les locaux, dès les premières minutes débutaient bien mieux ce second acte. Le premier quart d’heure étant totalement à leur avantage. Obligeant, le bloc défensif (et non équipe car, les lignes s’écartaient bien trop pour former un bloc équipe…) à reculer. Les incursions adverses se faisaient toujours plus nombreuses et dangereuses jusqu’à une pénétration plein axe du 9 adverse qui obtenait un généreux penalty. Mais Fa se chargeait de repousser la tentative du 6 adverse. Main ferme. On jouait la 60ème.  Cette action avait, au moins, pour mérite de booster les noirs et blancs. En effet, Pendant une 20aine de minutes et ce, jusqu’à la 80ème, les débats se rééquilibraient mais c’est bien les locaux qui se montraient dominateurs. Le 9 adverse à 2 reprises se présentaient devant Fa mais ce dernier, par deux fois, sortait vainqueur de son duel et voyait le montant gauche venir le suppléer sur une frappe côté droit. L’ESCC, de son côté, mis à part sur quelques CPA ne parvenaient pas une seule fois à se montrer dangereuses. On jouait les dernières minutes quand l’ensemble des acteurs semblaient se diriger vers un partage des points quand un ballon perdu dans la moitié de terrains des locaux aboutissait à une longue balle en profondeur. Cette dernière occase trompait la charnière obligeant Fa à sortir in extremis de ses 18 sans toutefois écarter définitivement écarter le danger. Le ballon à 25 mètres des cages était repris par un joueur local qui cadrait dans les buts désertés par Fa. Enzo, malgré un ultime retour ne pouvait éviter la sentence. Les locaux ouvraient le score à la 86ème. Cruel pour l’ESCC mais cependant logique. En effet, trop imprécis techniquement, pas assez appliqués dans les transmissions, trop en dilettante sur certaines séquences, les noirs et blancs étaient punis par cette ouverture du score synonyme de défaite.

Rageant mais cependant normal au vu du jeu déployé, bien que présents dans l’esprit et l’engagement, cela n’a pas suffit. Il faudra encore batailler pour aller chercher le maintien.

 

 

 

 

 

Les gestes de la journée :

 

- Yo, même pas une minute de match, respiration coupée

- Enzo, quelques minutes de plus mais même effet

- Phil, qui se fait découper après un crochet intérieur

- Fa et sa parade main ferme sur la combi à 3 du CF local en 1ère MT

- Le penalty stoppé par Fa

- Kevin et sa volée

- Toujours la même volée pour laquelle Kevin croit qu’elle passe à quelques centimètres. En fait, non elle a fini sa course à Montlaur.

- Yo et son concept de centre novateur : le centre en cloche.

- Den’ et son léger énervement après le but encaissé sur un duel avec le 7

- le laps de temps trop important et significatif du doute qui l’habitait, qu’a laissé le temps M. l’arbitre entre le contact entrainant le pénalty et sa décision de siffler.

- Kevin qui boude dès qu’il n’a pas un ballon qui lui convient

- l’after foot chez Math sur la notion de capitanat. On était tous d’accord sur 2 capitaines adverses croisés dans la saison #valeurscommunes

- Enzo et son tacle sur le but. A un orteil du sauvetage décisif !

- Ga et son centre au 18ème poteau !

 

 

 

 

 

A compléter…

 

 

 

 

Buts :

 

Passeurs :

 

Le match côté média : ici

 

Vu du match côté adverse : ici

 

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- la parade de Fa sur le penalty adverse. Main ferme et autoritaire

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- le joueur adverse sur lequel le penalty a été sifflé reconnaissant qui l’a glissé lors du contact entrainant le coup de sifflet de l’arbitre

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- la demi volée de Lio sur corner qui renvoie le ballon direct dans les pieds de Ben.J, le…tireur du dit-corner !

 

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :