Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC  – St Georges/St Rome         5-3 a.p.

 

 

Match 20h – Terrain : bon et très bon avec une tonte de plus - Arbitrage : 5 CJ pour un match de reprise... – A.D.A.F. : 70 € - Pelouse : un peu haute  – Temps : froid et un petit avant gout hivernal – Température : 10° - Esprit du match : trop de paroles - Spectateurs : 80 – 3ème mi-temps : sur place !

 

 

Compo : Fa, Enzo, Eric, Cani, Juju, Kevin, Cyril, Ga, Max, Remy, Djo, Kiki, Den et Ben.J

 

 

Après un premier tour de Coupe du Midi passé sans trop de difficultés lors du week-end précédent, l’ESCC entrait véritablement dans le fameux « vif du sujet ».

Bien qu’opposé une nouvelle fois à un adversaire hiérarchiquement inférieur (une division séparant les deux équipes du jour), l’ESCC avait conscience que le tirage était trompeur. En effet, le recrutement adverse durant l’été avait pris des allures de mercato parisien. La mention « mutation » apparaissait sur un bon nombre de licences. Tout se sachant dans le microcosme du football aveyronnais, l’ESCC était cependant avertie et sur ses gardes pour ce deuxième tour aux allures, on se répète, de véritable piège.

Mais apparemment pas assez. On jouait depuis une poignée de secondes quand Max à une quarantaine de mètres de ces buts perdait le ballon plein axe. Un coup d’œil et une frappe plus tard, le 9 adverse expédiait une frappe splendide qui trompait Fa. 0-1. On a connu mieux comme début de match. Surtout que l’ESCC peinait à réagir. Pas assez de justesse technique et trop d’approximations défensives, le bloc adverse évoluait à son aise durant la première demi-heure. L’ESCC ne ressortait que par séquences mais trop rares. On jouait la 35ème quand l’ESCC obtenait un bon CF excentré côté gauche. Ben.J trouvait la tête de Den’ qui d’un mouvement renversé expédiait la sphère sous la barre. Une égalisation qui venait récompenser le retour progressif de l’ESCC dans le match. Mais, cependant de courte durée ! Sur l’engagement, l’ESCC subissait à nouveau. Fa repoussait une offensive mais ne pouvait rien sur une combinaison ou les locaux étaient pris de vitesse sur un une-deux d’enfants… 1-2. Puis quelques instants avant la mi-temps 3-1 en faveur des visiteurs suite à un penalty logique. Au pire moment, l’ESCC encaissait un troisième but, semble t-il quasi définitif.

Après 15 minutes de réglages et rappel de quelques fondamentaux indispensables à la pratique du football, l’ESCC repartait enfin de l’avant et affichait un état d’esprit plus conquérant.

Et ce changement se matérialisait au niveau des opportunités. Cyril d’une frappe croisée repoussée en corner par le gardien puis consécutivement à celui-ci, Max d’une tête sur le montant, étaient les auteurs des premières occasions. Den d’un coup franc subtilement enroulé, permettait au gardien de signer une des parades du match.

L’ESCC était bien présent dans les duels. Enfin. La réduction du score n’était qu’une logique implacable quand Enzo trouvait Cyril à 25m plein axe. Le reste n’appartient qu’à ce dernier. Fixation de son défenseur, crochet intérieur, remise sur le bon pied, plat du pied enroulé à l’entrée des 18. 2-3. Le vent de la révolte sonnait et le bloc adverse faiblissait, parallèlement à l’entrée de Kevin, apportant percussion et poids…dans les offensives !

C’est d’ailleurs lui, qui relayait la montée de Max plein axe en servant entre deux  défenseurs celui-ci. D’une frappe puissante et croisée, Max égalisait et venait récompenser les efforts collectifs. 3-3 à la 75ème. Malgré quelques opportunités supplémentaires, l’ESCC ne parvenait pas à s’éviter 30 minutes supplémentaires mais devait se montrer au contraire vigilant sur les dernières incursions adverses.

On partait pour 30 minutes de plus. 30 minutes durant laquelle l’ESCC allait prendre le dessus surtout physiquement (c’est à la lecture de ces lignes qu’on remerciera cette put*** de prépa physique !). On jouait la 100ème quand Max trouvait Kevin côté gauche à 30-40m des buts contre la ligne de touche. En dribbles chaloupés, ce dernier effaçait les retours des adversaires avant d’inscrire le 4ème but des locaux dans un angle fermé. L’ESCC, pour la première fois du match, menait au score. La seconde période des prolongations n’était pas la plus aboutie question jeu au sol ! C’est le moins qu’on le puisse dire. Les apôtres du beau jeu, côté adverse, s’étant évertuer à nous le rappeler sur à peu près chaque ballon. Toujours est-il que sur une séquence construite au sol (tiens donc..), Rémy obtenait un CF à 20m plein axe. Le positionnement étrange du gardien adverse offrait sur un plateau l’opportunité d’un doublé à Kevin, à condition de cadrer. Chose faite et donc 5-3.

L’ESCC au terme d’un match à rebondissements s’offrait l’opportunité de disputer un troisième tour. Les errements de la première mi-temps n’ayant finalement pas été décisifs.

Au groupe d’en tenir compte pour progresser…

 

 

 

 

 

 

Buts : Den’, Cyril, Max et Kevin x2

 

Passeurs : Ben.J, Enzo, Kevin et Max

 

 

 

Ballon d’or du match, récompense LE geste du match :

- ou plutôt l’esprit de revanche de Max pour arracher l’égalisation et se rattraper de la première mi-temps.

 

 

Ballon d’eau fraîche du match, récompense le geste fair-play du match ou un esprit sportif évident :

- Le coach adverse reprenant un de ses joueurs pour lui expliquer que, non, la faute qui réclamait, était inexistante et que le coup reçu dans ce duel était involontaire.

 

 

Ballon de plomb du match, récompense l’action loupée/foirée/contre-footballistique/marrante du match :

- bah Max nous facilite l’attribution pour le coup ! Entre sa pass’dec sur le premier but adverse ou sa talonnade associée à son retour entrainant le penalty ! Beau doublé or et plomb.

 

 

 

 

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :