Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ESCC –  Le Monastère  1-1  

 

Match 19h – Terrain : enfin sablé et de nouveau, enfin, jouable ! Ça fait plaiz’ ! - Arbitrage : Dans le cadre des échanges entre départements, arbitre féminine venant de… loin. Arbitrage pédagogue et intelligent – Pelouse : cachée sous le sable – Temps : Légère pluie avant le match puis un bon temps pour le foot  – Température : 8° - Spectateurs : une bonne 60aine de l’ESCC et quelques supportrices visiteuses – 3ème mi-temps : retour aux bases 2.0. The Kevin’s show continue pour sa tournée des bars de Salles-Cu

 

 

Compo : Fa, Yo, Enzo, Nico, Pat, Flo, Nono F., Den’, Ga, Bast, Lio, Max, Kev’ et Ben.J

 

 

Après la, plutôt, contre performance du week-end dernier (abandon de points à domicile contre un concurrent direct) lors de la réception  de Creissels, l’ESCC devait partir en quête de points supplémentaires mais la tâche s’annonçait difficile. Le calendrier réservant en effet aux noirs et blancs la réception du leader Le  Monastère. Leader restant sur une excellente dynamique en atteste donc sa place de 1er mais aussi sa présence en coupe d’Aveyron et son excellent parcours en coupe du Midi, épopée régionale ayant pris fin, dernièrement, contre un pensionnaire de DHR, Luc/La Primaube.

Cette seconde réception d’affilée, statistiquement l’enchaînement de 2 résultats positifs est rare, était donc capitale, en raison surtout des rencontres du week-end qui voyait pour chaque confrontation une équipe de bas de tableau affrontait un club de la première partie de classement.

Devant une belle affluence (au vue des conditions climatiques et des manifestations culturelles voisines), l’ESCC est prévenue, une des clés du match va être : la gestion de la ligne d’attaque adverse. Après un début de match, dénué de round d’observation, on s’aperçoit au bout de quelques minutes que la prévention n’a pas suffi…  Sur un des premiers débordements côté gauche, le centre chanceux du milieu gauche (entre jambe de Max) trouve l’avant-centre adverse qui d’un enchaînement magnifique va loger le ballon sous la barre de Fa, qui ne peut que constater que les dégâts au vue de la « mine » envoyée par le 9 adverse… 0-1. En ce moment là, la cote de l’ESCC ramenant un résultat positif, ne serait ce que le nul, est de 18/1. Même Marseille a une côte moins élevée contre M.U. (ça va je plaisante ! on est lu par beaucoup de marseillais, c’est pour ça… ! Love Wayne, tmtc <3). Bref, en résumé, l’ESCC, a comme on dit, pris le match par tout, sauf le bon bout…

Alors que tout le monde imagine l’ESCC prendre un énorme bouillon, les 11 blancs (pour l’occasion) ne paniquent pas et vont appliquer les fondamentaux. Solidaires et présents dans les duels, l’ESCC se montre plus pressant. Sans doute brouillon du bord de la touche, les locaux, à partir de la 20ème sont à nouveau dans la partie et en place. Ayant remonté le bloc d’une bonne 20aine de mètres, l’ESCC pose et met le pied sur le ballon. Max et Lio sur une longue touche de Ben.J donne corps à la première opportunité. C’est surtout par l’intermédiaire des CPA que l’ESCC se montrent offensif. Ensuite Max puis Kevin par 2 fois voient leurs frappes fuir le cadre. Bien que peu dangereux, enfin, ne se procurant que peu d’actions franches, l’ESCC a surtout le mérite d’avoir complètement éteint les offensives adverses à partir de la 20ème. La MT était atteinte sur le score de 0-1 mais les 25 dernières minutes permettent aux joueurs de l’ESCC d’y croire.

Après quelques échanges traditionnels voulus par la mi-temps, les 22 acteurs rejoignent à nouveau Copacabana (Pré Vibal + sable + pluie = Copacabana).

Pour résumer et aller à l’essentiel, on va être clair. Le leader va se procurer 2 occases mais, clairement, les plus chaudes ! La première Fa, un peu perdu à la limite de la surface, hésite entre membres inférieurs et membres supérieurs pour se saisir du ballon et l’avant-centre devant ce léger moment de solitude s’empare du ballon mais manque de justesse pour tuer le match. La deuxième, par l’intermédiaire d’un CF à 25m que Fa s’en allait détourner magnifiquement. Après cela, plus rien ! L’ESCC ayant son bloc de positionné plus haut va plutôt dominer les débats. Multipliant les centres et coups de pieds arrêtés, les noirs et blancs vont pêcher surtout dans la dernière passe. Pour égaliser, la lumière ne pouvait donc venir que d'un exploit individuel...

Et quel exploit ! C'est Nico qui d'une frappe à 25 mètres va égaliser à la 80ème, logiquement serait-on tenter de dire, en se positionnant pro-ESCC. Prenant sa chance et bénéficiant d’une erreur d’appréciation du gardien, Nico permet donc à l’ESCC d’accrocher le leader.

 

Un bon, voir excellent, résultat face au leader mais les résultats de la soirée, voyant les équipes de bas de tableau obtenir des points,  vont venir relativiser ces 2 points précieux…

Le chemin est encore long…

Place à la coupe le week-end prochain.

 

 

 

 

 

Les gestes de la journée :

 

- C’est quoi au juste le trip de toutes les équipes de jouer en noir maintenant ? C’est nous en noir !

- Lio et l’obtention de son V sur la licence. Un peu comme quant t’a le A sur la voiture mais la  avec le V, t’es un peu plus vieux.

- le retour de Pat en position de dernier défenseur sur une passe en profondeur. Et plutôt deux fois qu’une car son retour salvateur avait été ignoré des gestes de la journée, la semaine dernière.

- Nico sur sa prise de balle avant le but : « Bah…j’ai qu’à tenter… » - Nico, après le but : « Bah …mais j’ai marqué !!? »

- Enzo et la comedia dell’arte 2.0. Certains comprendront.

- Lio et ses talonnades. Y avait les papinades au panthéon du foot, y aura les taLIOnnades.

- Fa et sa sortie « Carasso style ». Alors j’utilise les mains ou pas ?

- Fa et son sprint sur l’embrouille finale. Meilleur performance mondiale d’un gardien de but.

- Nono et le 14, direct ils sont devenus potes.

- Kevin et son contrôle archi loupé 2 secondes avant le but. Couennesque.

- Nono et sa planche habituelle. Une par match. Ça s’appelle un quota. Ni plus ni moins.

- Les jongles de Ben.J. Le retour.

- Max et 2356 incursions axiales.

- Enzo et sa consigne individuelle préférée : « Mettez le ballon loin devant »

- Fa et sa parade sur le CF. Tel une libellule.

- L’explication tactique de Pat à Flo vers 2h du mat’.

-L’uppercut du cou de pied de Nico qui trouve le rebond de fouine qu’il faut à l’endroit ou il faut pour égaliser. 

- la garderie de fin de match. On était marrant tous. On aurait dit des u7 et des u9.

- Lio qui nous offre la moitié de son stock perso de champagne, comme ça là sous les douches, Champions’ League style. Y avait de quoi vu ce fabuleux triplé.

- Champagne feat. Gel douche dermo protecteur. Un goût rare et unique.

 

 

 

A compléter…!!!

 

 

Buts : Nico

 

Passeurs :

 

Couenne d’or : Fa

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :