Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Montlaur-ESCC  2-0


Match 15h – Terrain : bon de loin mais loin d’être bon – Pelouse : haute, capable de dissimuler un lapin facilement – Temps : Sudiste – Température : 20° - Spectateurs : une 100aine dont 30 de l’ESCC, 40 « normaux » et 30 échappés d’un établissement psychiatrique avec un faible pour l’insulte facile…

Compo : Fa – Vincent, Ju, Juju, Pat – Arnaud F, Flo, Max, Ben.J – False et Rémi. Remp. : Cédric, Rém et Ga.

 

L’ESCC avait l’occasion de frapper un grand coup en ce dimanche après-midi ensoleillé. En effet, l’adversaire du jour, Montlaur, était invaincu et ce, toutes compétitions confondues.

Après le traditionnel round d’observation de 5-10 minutes, le match basculait dans un faux rythme total. Entrecoupé de multiples coups de pieds arrêtés et de duels acharnés au milieu de terrain, l’affrontement entre ces 2 équipes débouchait sur un match relativement pauvre techniquement (le terrain n’étant pas étranger à cela). Les locaux obtenaient 4-5 corners écartés assez facilement par l’ESCC ainsi que les coups de pieds arrêts excentrés. Et quand le bloc défensif se faisait lober, Fa, au demeurant excellent sur ce match, veillait à la bonne tenue de sa défense.

L’ESCC quant à elle essayait de ressortir sur les côtés les quelques ballons exploitables. La vilaine habitude prise de jouer que sur un côté était à nouveau au rendez-vous. La plupart des offensives passaient par le côté gauche. Flo sur l’une d’elles voyaient sa frappe passer à côté. C’est Rémi qui se procurait l’occase de cette première mi-temps suite à un mauvais renvoi défensif adverse. Sa frappe plein axe n’inquiétait pas le gardien, qui semblait pourtant bien fébrile sur ses prises de balles.

La première mi-temps se terminait sur 45 minutes bizarres. Bien que peu dominée, l’ESCC n’arrivait pas à se montrer dangereuse. Les joueurs adverse quant à eux attendaient une seule chose : trouver de l’espace dans le dos des latéraux.

Après le repos, l’ESCC avait un mal fou à rentrer dans cette seconde mi-temps. En effet, dès l’engagement, les noirs et blancs se mettaient à reculer. Le premier quart d’heure de la seconde mi-temps était un véritable calvaire. L’ESCC se contentait d’écarter le danger sans construire l’ombre d’une séquence collective. Et c’est quand l’ESCC ressortait progressivement que sur un ballon perdu côté gauche,  un centre au second trouvait l’attaquant local qui après un enchaînement individuel magnifique, ouvrait le score. 1-0, il restait une bonne 20aine de minutes à jouer pour égaliser. Le hic, c’est que l’ESCC ouvrait les portes du bonheur à l’adversaire du jour. Sur l’engagement, l’ESCC perdait la balle très rapidement et sur un mauvais renvoi, une frappe croisée trompait Fa. 2-0 en 2 minutes, l’ESCC s’était sabordée… Malgré un léger sursaut d’orgueil, l’ESCC concédait sa première défaite au terme d’un match bien triste…

 

La couenne d’or : Rémi, pour sa gestion du timing et son changement d’heure tardif…

 

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :