Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Druelle – ESCC     4-1

 

Match 15h – Terrain : Bon mais sableux voir caillouteux pour certains apparemment - Arbitrage : la théâtralité nous perdra un jour… 3 biscottes alors que le score était de 4-1 et qu’il restait 15mn….  – Pelouse : verte – Temps : humiiiiiiiiide et trombes d’eau  – Température : 15 ° - Spectateurs : une soixantaine – 3ème mi-temps : on the Jasse… En cas de défaite amère, il est bon de revenir aux fondamentaux, au socle qu’est la 3ème MT… On peut dire que, ça, c’est fait. A l’aise. On aura été bon au moins une fois pendant la journée…

 

 

Compo : JeanSi, Juju, Enzo, Nico, Kiki, Pat, Fals’, Ju, Ga, Lio, Math, Max, Flo et Ben.J

 

 

Etre menée 2-0 au bout de 4 minutes de jeu est une rare « performance », l’ESCC en a été l’auteur et a vécu, du coup, un véritable scénario catastrophe… Et on espère, à manger son pain noir pour la saison. En effet, un tir croisé vicieux et un CF relâché permettaient à Druelle de commencer le match avec un capital confiance énorme. L’ESCC allaient avoir un paquet d’éléments contraires. A la limite du croyable. A la 35ème, l’ESCC était menée 4-1, (Fals’ ayant réduit le score à 3-0), avait vu un de ses axiaux sortir blessé, puis son gardien sortir blessé et ne possédait donc plus q’un remplaçant. Vous avez dit cauchemar ? Symbole de l’incohérence du match de l’ESCC, cette dernière se mettait en danger sur…ses offensives. Prise en contres plusieurs fois, bloc équipe étiré, l’ESCC jusqu’au 4ème but, durant 35mn proposait pas grand-chose de compréhensible.

Fort heureusement, la seconde mi-temps était bien plus intéressante. Aidée par la légère démobilisation adverse, l’ESCC plantait la tente dans le camp druellois mais tombait  sur un gardien des grands jours, auteur de 4 parades monstrueuses dans les 45 dernières minutes. Flo, notre gardien intérimaire, lui de son côté n’avait strictement rien à faire si ce n’est une frappe qu’il repoussera brillamment du...pied à la 80ème. Accumulant CPA, CF et occasions franches, l’ESCC ne parvenait pas à glisser ce second but qui aurait pu relancer un peu le suspens de cette rencontre. Pour bien clôturer ce long dimanche, l’ESCC ramenait 2 blessés de plus puis saupoudrait ce magnifique scénario par 2 biscottes pour Lio et Enzo, alors que le score était de 4-1 et qu’il restait 15mn. Il manquait plus qu’un rouge pour noircir le trait de ce tableau cauchemardesque. Fort heureusement les dieux du foot nous épargnèrent sur ce point.

Ce dimanche, on fêtait Halloween mais l’ESCC n’en a même pas eu besoin, elle s’est fait peur toute seule !

Reste plus qu’à espérer fortement que l’alignement de l’ensemble de ces choses négatives ayant touché l’ESCC sur ce match ne se passe qu’une fois par saison car quel calvaire !

Si techniquement, on atteint parfois certaines limites, il reste des valeurs encore plus importantes à préserver. C’est aux noirs et blancs de le prouver. Dès samedi prochain.

 

 

Les gestes de la journée :

 

- False aime faire des toros endiablés. A l’échauffement mais aussi en match.

- False et son vocabulaire. Ou expression traduisant un certain énervement.

- La Ryan Giggs inversé de Ben.J. Sur le CF rapidement joué.

- Nico. Attaquant ou l’art de la polyvalence.

- Flo, gardien à l’invincibilité préservée alors qu’il joue 55mn. Quand je vous dit que c’était match chelou…

- L’arrêt Thierry Omeyer de Flo.

- le crochet intérieur d’Enzo alors qu’il était pressé par deux adversaires et ce, à 20 mètres des buts. Risqué. Bon en même temps y avait déjà 4-1…

 

A compléter…

 

 

Buts : False

 

Passeurs :

 

Couenne d’or :

Tag(s) : #Articles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :